Comment continuer à faire vivre la magie de Noël même quand ils grandissent ?

Comment continuer à faire vivre la magie de Noël même quand ils grandissent ?

Voici que Noël arrive et avec lui le désir dans nos cœurs de maman de réussir à préserver la magie qui lui est propre au cœur de nos foyers. Il n’est pas difficile de faire entrer nos tout-petits dans les traditions et rituels qui nous sont chers, de créer pour eux toute une ambiance dont ils s’émerveillent sans difficulté. Cependant, il est parfois plus compliqué d’entraîner les plus grands dans cette atmosphère où l’enfance a la première place. L’adolescence arrivant chez les aînés, motiver l’ensemble de la famille pour vivre Noël dans l’unité, en préservant la magie si importante pour les cadets, peut constituer un vrai défi.

Publicités

Voici quelques clés pour tenter de faire de Noël un moment où chaque membre de la famille s’investit, en particulier les plus grands.

Responsabiliser les plus grands au maximum

Si les plus grands ne rentrent pas dans les histoires, les contes, les traditions de Noël avec autant de candeur que les plus jeunes, il est toutefois possible de ne pas les laisser s’exclure de cette ambiance. Pour cela, faisons en sorte de les rendre acteurs de cette atmosphère auprès de leurs frères et sœurs. Il s’agit de leur donner le maximum de responsabilités dans les préparatifs de Noël. Leur confier des tâches spécifiques, en plus de les valoriser, leur permettra de s’impliquer dans les activités familiales. Il est possible, par exemple, de leur demander de superviser tel ou tel atelier de petits gâteaux de Noël, ou bien de les charger de mettre en place le décor de la crèche, ou bien encore de laisser au plus grand le privilège d’installer l’étoile tout en haut du sapin…

Ces petites choses paraissent bien anodines mais peuvent permettre de donner un rôle précis aux aînés. Ils prendront avec cœur les différentes tâches que vous saurez leur confier. Ils sentiront alors, même si l’enfance est terminée pour eux, qu’ils contribuent toujours à cette magie de Noël, d’une autre manière.

Leur confier la tâche de transmettre aux plus petits

Rendre les aînés conscients de tout ce qu’ils ont reçu peut nous aider à les impliquer dans la magie de Noël. Cette ambiance qu’ils ont tant aimée petits, faites leur sentir qu’ils peuvent également la transmettre à leurs frères et sœurs. Vous les verrez alors avec émotion reproduire tous ces rituels que vous avez mis en place. Inclure vos aînés dans les confidences leur fera comprendre qu’ils sont eux aussi garants auprès des plus petits, au même titre que vous, de la magie de Noël.

Lire à leurs frères et sœurs les contes qui les faisaient rêver, leur demander de vous aider le soir de Noël à disposer les cadeaux pour que les plus petits aient la surprise le lendemain matin, les charger de trouver de la musique de Noël à écouter pendant les différents activités familiales : voici des idées pour qu’ils saisissent qu’ils ont leur part de responsabilité dans la façon dont les plus jeunes vont vivre Noël. Ils seront fiers de votre confiance et vivront les traditions de Noël dans la joie de la transmission.

Les rendre autonomes et actifs dans la joie de donner

Il est évident qu’avec la fin de l’enfance arrive en même temps une place moindre donnée à l’imagination, à la naïveté et à l’excitation propres à Noël. Cependant, le fait que nos enfants grandissent apporte d’autres richesses, en particulier l’opportunité de se recentrer sur l’essentiel et de leur faire découvrir toujours plus le sens profond de cette fête. Il est possible de créer des souvenirs qui resteront magiques dans leurs mémoires par le biais du don de soi et de la gratitude.

Alors oui, le temps de Noël ne sera peut-être plus pour eux le temps des lumières qui scintillent, du mystère due au Père Noël, aux grelots, aux cadeaux, et tout ce que nous avions créé pour eux petits mais il pourra prendre une nouvelle saveur. Il sera le temps des rencontres : celles des plus pauvres, des plus seuls, des plus âgés… Nombreuses sont les initiatives qui existent pour faire de Noël le moment où l’on prend soin des autres : proposons à nos aînés d’y participer et rendons leur concrète la joie du don et de la fraternité. Une nouvelle magie pourra alors opérer !

Photo : @lesjoliscliches.com

Lise Dziurda



Mariée et jeune maman d'un petit garçon, Lise est passionnée par l'aventure humaine que constitue la vie conjugale et familiale.
Diplômée en littérature, en philosophie et formée au métier de libraire, Lise aime écrire sur ce qui la touche, l'enthousiasme et la questionne.

"La beauté sauvera le monde" et cela dans les plus petites choses de la vie comme dans les plus grandes !