Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

J’ai toujours peur de ne pas être une bonne mère

J’ai toujours peur de ne pas être une bonne mère

Tout d’abord, si vous vous posez la question, cela prouve que, de facto, vous êtes une bonne mère et que vous portez de l’importance à l’être toujours plus ! 
Il est tout à fait normal d’avoir peur. Vous êtes responsable de cette petite vie, vous voulez le meilleur pour votre bébé, vous n’avez pas toujours confiance en vous, en le monde extérieur, vous avez peur de pas faire assez, de ne pas l’aimer assez ?

Pendant la grossesse

On vous le répète encore et encore, vous êtes enceinte et pas malade !
Ne stressez pas parce que vous avez trempez vos lèvres dans une coupe de champagne à Noël, ne stressez pas parce que vous vous êtes couchée tard la veille ou parce que vous avez oublié de prendre de l’acide folique le premier mois, ne stressez pas parce que vous n’avez pas utilisé la bonne huile anti-vergetures ou que bébé n’aura pas de chambre la première année …

La grossesse est un grand chamboulement pour toutes les mamans : votre corps change, votre avenir et vos projets de vie changent. Vous avez souvent peur de faire une fausse-couche, peur que bébé ait une malformation, peur d’accoucher trop en avance, peur de la péridurale, peur de mourir, peur de ne pas reconnaître votre bébé, de ne pas l’aimer assez…
Votre enfant n’est pas encore né et vous culpabilisez déjà. Votre enfant n’a, pour le moment, besoin que d’amour, de beaucoup d’amour. Chantez lui des chansons, caressez votre ventre, parlez lui. Exprimez vos craintes et vos sentiments car bébé sent tout et comprend tout, déjà si petit.

Après l’accouchement

Après l’accouchement, beaucoup de mamans ont peur de la mort du nourrisson, peur que bébé soit traumatisé, peur de ne pas savoir réconforter bébé, peur de ne pas arriver à l’allaiter, peur d’être une mauvaise mère, peur de ne pas sortir du baby-blues et de la dépression post-natale, peur de ne pas se réapproprier son corps de femme, peur de ne pas pouvoir concilier vie professionnelle et maternité, peur de ne pas savoir l’éduquer…

Vous ne devez pas vous attendre à être capable de tout faire facilement et rapidement dès le début : être maman ça demande du temps, de la patience, des échecs et des réussites et beaucoup beaucoup d’amour !
Si vous angoissez démesurément par rapport à des choses matérielles, des soins, des recettes, des techniques… n’hésitez pas à demander de l’aide à des puéricultrices, des PMI, des amies ou de la famille. Posez toutes vos questions à la sage-femme à l’hôpital. Elle vous montrera concrètement les gestes à faire ou à ne pas faire pour s’occuper de bébé.

Et puis, il faut du temps, du temps pour apprendre, du temps pour comprendre ce qui est bon pour son enfant, ce qui lui fait du bien, ce qui le stimule. Certaines ont ce qu’on appelle un « instinct maternel« , d’autres apprennent au fil du temps. Il n’y a pas de règle pour être une bonne maman !

J’ai toujours peur de ne pas être une bonne mère

Et les années se succèdent et les épreuves s’additionnent… Etre maman, c’est aussi beau qu’effrayant, ça prend aux tripes, c’est une remise en question quotidienne, une introspection, de la culpabilité, de la pression mais un grand bonheur aussi ! Malgré tous ces sentiments, pour rien au monde on envisagerait rien qu’une minute un retour en arrière…

© Crédits photos Annaclick

Les commentaires sont fermés.