Crises de colère en public ? Pas de panique !

Crises de colère en public ? Pas de panique !

Combien de parents se trouvent gênés de voir leurs enfants faire des crises de colère en public ne sachant pas quoi faire. Les passants peuvent faire des réflexions désagréables et le regard des autres vient souvent glisser certaines idées dans la tête des Mamans : « je n’arrive pas à bien m’occuper de mes enfants », et parfois même « je suis une mauvaise mère » ! Pour que ces idées prennent moins de place et pour vous rendre plus efficace dans ce genre de situation, voici quelques petites explications.

Mais pourquoi il fait ça toujours au mauvais moment ?

En réalité ce qui se passe à l’extérieur est souvent un reflet de ce qui se passe aussi à la maison, avec les parents. En effet, votre enfant déborde peut-être très souvent mais vous ne vous en rendez pas toujours compte quand vous êtes entre vous.

Un enfant dispose de plein de vie que l’amour et la présence parentale ont suscitées en lui. C’est ce qu’on appelle des pulsions de vie, et ces pulsions lui donnent envie de vivre, de manger, de rire, de jouer … A partir de 18 mois environ, ces pulsions de vie débordantes doivent être canalisées et limitées, au risque de ne plus pouvoir s’en servir du tout. Un enfant très joueur et amusant peut, parce qu’il ne reçoit pas assez de limites, être très difficile sur la scène sociale et donc être rejeté par son groupe, ce qui est vraiment dommageable pour son estime de lui-même en premier lieu mais aussi pour le groupe qui se prive d’une personnalité unique.

Prenons l’image d’un volcan en éruption : la lave chaude, débordante (comparable aux pulsions des enfants) s’échappe, explose et ruisselle partout autour de lui, même s’il s’agit d’un endroit préservé. Il en est de même pour la « lave pulsionnelle » des enfants : elle peut déborder partout, à tout moment et un rien (souvent une frustration) peut déclencher l’éruption volcanique. Quand votre enfant fait une crise de colère en public, c’est simplement la lave qui déborde, et cette lave n’est ni plus ni moins qu’un appel de limites. Qu’on soit au supermarché ou à la maison ou à l’école, votre enfant a besoin qu’on lui apporte ce dont il a besoin.

Quelle attitude adopter ?

  • Déjà, il ne faut pas se sentir dépassée pour ne pas perdre votre crédibilité devant votre enfant qui compte sur vous et vous fait confiance.
  • Ne vous sentez pas jugée par l’entourage, mais gardez en tête cependant que ce malaise, que la crise de colère de votre enfant suscite en vous, est un malaise qu’il ressentira lui-même à son égard si les choses n’évoluent pas favorablement et qu’il continue à exprimer ainsi sa colère.
  • Il est donc essentiel de le reprendre, de lui expliquer fermement qu’il ne peut se comporter ainsi et de lui demander de se calmer immédiatement.
  • S’il le refuse, vous pouvez lui dire qu’en rentrant à la maison il sera exclu quelques minutes dans sa chambre. Ce système est tout à fait respectueux de l’intégrité physique et psychique de votre enfant. Cela ne fera pas forcément évoluer favorablement son comportement pour la première fois où vous lui dites cela, en revanche votre posture ferme et rassurante ainsi que l’exclusion en rentrant à la maison permettra à votre enfant d’ancrer en lui l’interdit et il sera plus calme lors des prochaines courses et arrêtera alors sa colère.
  • D’une façon plus globale, vous permettez à votre enfant de ne plus déborder à tout moment et vous lui apprenez à mieux gérer sa frustration et ses débordements, lui permettant d’acquérir les codes de bienséance, le rendant ainsi plus disponible à la vie sociale.
  • Même s’il s’agit d’une punition en différé, cela permet à l’enfant de comprendre qu’il a des comptes à vous rendre et que vous êtes gardiens de sa pulsionnalité. Que puisque vous êtes fermes et forts, vous le protéger. N’oubliez pas qu’en faisant cela les passants peuvent aussi vous trouvez trop dure ou trop ferme avec votre enfant. Alors, ne pensez qu’à votre mission éducative indispensable et aux exigences qu’elle requiert. Votre enfant vous appelle, vous devez répondre présente !

 

Lénaïg Steffens

@lenaig.steffens.psy

 

Photo : @ok.ru

Lénaïg Steffens

Lénaïg Steffens, psychologue clinicienne, psychologue pour enfants, passionnée par les familles, le développement de l’enfant et la relation entre les enfants et leurs parents. Elle a vraiment à coeur que chacun ait une place juste, que les relations soient équilibrées et que les parents gardent leur rôle de parents aimants, bienveillants et rassurants par leur fermeté et leur solidité. Maman de deux garçons et mariée, elle a vraiment à coeur de rejoindre chaque famille dans sa réalité quotidienne et de l’aider concrètement, c’est ainsi qu’elle propose dans son cabinet en libéral des conseils de guidance parentale simples et efficaces !


@lenaig.steffens.psy