Quand la famille déménage, comment accompagner chacun à vivre cette étape?

Quand la famille déménage, comment accompagner chacun à vivre cette étape?

La fin de l’année scolaire s’accompagne pour certaines d’entre nous d’un déménagement. Exceptionnel ou régulier, un déménagement est toujours un événement familial important qui vient mobiliser les ressources du groupe mais aussi de chacun de ses membres de manière individuelle. Réfléchissons ensemble à comment s’y préparer.

Inscrire le déménagement dans l’histoire familiale :

Premier déplacement ou suite d’une longue série, synonyme de promotion professionnelle ou de reconversion, histoire vécue dans le lieu que l’on quitte… Un déménagement est toujours unique dans ses caractéristiques propres mais aussi dans la façon dont il est intégré à l’histoire familiale. Il doit donc être décrit et expliqué comme faisant partie de la vie de la famille, en quoi il en est une étape mais aussi comment la famille représente le lieu de la stabilité face à ce processus de rupture qui peut être vécu comme un arrachement.

Prendre en compte le vécu des enfants :

Quels âges ont les enfants ? Sont-ils d’accord pour ce nouveau départ ? Que doivent-ils quitter ? Ce changement s’accompagne-t-il d’un ou plusieurs bénéfices pour eux, pour la famille ? Face à ce changement majeur, chacun est préoccupé par une réalité nouvelle qui peut engendrer un sentiment de solitude chez l’enfant. Dans le tourbillon des préparatifs matériels, il est précieux de prendre le temps de discuter en famille de ce qui va se passer pour le groupe mais aussi pour chaque membre. Cela permet à l’enfant de se projeter, d’imaginer la suite et de mettre un sens à ce qu’il vit. Prenez appui sur des livres traitant le sujet, des images internet ou tout simplement sur vos propres photos prises lors de la phase de « reconnaissance » des nouveaux lieux. L’enfant se sentira moins seul face à ce bouleversement si vous aussi vous exprimez vos propres sentiments ou au moins vos impressions.

Pour bien arriver, pouvoir se dire au revoir :

Un déménagement, avant d’être une possibilité de belles rencontres, implique avant tout des séparations: des petites séparations avec le quotidien sécurisant comme le boulanger, le voisin, le médecin mais aussi des plus importantes avec les proches. Autant de repères que nous devons quitter. Il s’avère précieux, pour chacun, de « marquer » ce départ, de dire au revoir à la relation que l’on a créée. Organiser une soirée intergénérationnelle ou des « soirées pyjamas » pour les plus petits, confectionner un album photo retraçant cette période, acquérir un objet typique de la région ou une représentation de la ville, sont autant des rituels qui préparent au départ et à la séparation. Par là, on peut se montrer, se raconter, se témoigner ce qu’on a construit ensemble et se souhaiter le meilleur pour la suite.

Aménager l’arrivée de la famille, créer une continuité pour chacun:

Une fois les « au revoir » précieusement conservés dans notre malle à trésors/ souvenirs, il s’agit maintenant de ménager l’arrivée des enfants. Pensez par exemple à leur préparer leur chambre vous-même avant qu’ils ne la découvrent pour qu’ils retrouvent leur espace familier, à y glisser de petits cadeaux pour pimenter la découverte. Il s’agit par là d’instaurer une forme de continuité pour l’enfant dans tous ces changements. Par exemple, la reprise d’activité péri-scolaire s’avère précieuse. Au delà de l’école, l’enfant transporte en lui un talent, un goût pour quelque chose qui lui appartient en propre et qui l’épanouit. Pensez également à aider vos enfants à garder contact avec les personnes qui comptaient pour eux dans votre précédent lieu d’habitation. Pouvoir tourner la page sans l’effacer, se sentir jamais oublié est précieux pour la construction d’un enfant. Enfin, retrouver une maison ou un lieu familier pour les vacances instaure une continuité sécurisante dans sa vie.

Un déménagement synonyme d’un potentiel de créativité :

Tout changement vient fragiliser l’équilibre recherché par une famille mais il est aussi source de nouveautés, de développement et de possibilités précieux pour elle. N’hésitez pas à valoriser les compétences nouvelles que la famille et ses membres vont développer dans cet événement telles que l’adaptabilité, la socialisation, la curiosité, l’indépendance, l’ouverture sur le monde. Un déménagement est toujours un enrichissement pour la famille au travers de rencontres et des nouveaux défis à relever.

 

Mathilde Tiberghien, Psychologue clinicienne
Thérapeute familiale et conjugale

© photo Clarisse de Lauriston

Mathilde Tiberghien

Psychologue clinicienne, psychothérapeute familiale et conjugale. Passionnée par son métier, elle reçoit en libéral bébés, enfants, adultes mais aussi la famille toute entière.

Son parcours de thérapeute accompagnant le début et la fin de vie mais aussi le handicap, le trauma, l’autisme ou la maladie lui a permis de développer des outils créatifs adaptables à chacun.

www.mathildetiberghien.com