Que faire quand on a la grippe pendant la grossesse ?

Que faire quand on a la grippe pendant la grossesse ?

L’automne vient de pointer le bout de son nez et ses premières fraîcheurs avec. La grippe va réapparaitre et venir s’installer de droite et de gauche autour de vous ; vous qui êtes enceinte et qui craignez tout ce qui pourrait vous toucher vous ou votre bébé durant ces 9 précieux mois.. alors que faire quand on a la grippe et qu’on est enceinte ?

Publicités

 

  • La grippe et ses symptômes

La grossesse peut entraîner certaines modifications du système immunitaire de la femme qui devient alors une cible plus sensible à certains germes pathogènes. Maux de tête, toux, courbatures, fièvre, frissons…. Vous ne pouvez pas passer à côté des symptômes de ce virus. En France, le virus touche chaque année 10% de la population adulte et 30 % des enfants. Et, près de 15% des femmes enceintes seraient touchées par le syndrome grippal.
Les femmes enceintes présentent des facteurs à risque qui rendent alors l’intérêt de se vacciner plus certain..

 

  • Quel traitement avant et pendant ?

 

Avant la grossesse

La vaccination est un bon moyen de se protéger pour lutter contre les complications que peuvent engendrer la grippe sur votre grossesse et votre bébé. Ce vaccin peut se faire avant la grossesse, à n’importe quel moment de l’année et il est aussi recommandé chez les femmes enceintes quel que soit le terme de la grossesse.

Cette recommandation présente l’avantage de protéger également les nouveau-nés à risque, si la vaccination s’est faite minimum 2 semaines avant la naissance. Il n’y a pas d‘effets indésirables particulier du vaccin chez les femmes enceintes.

Il est également conseillé à tout l’entourage d’une femme enceinte de se faire vacciner contre le virus pour éviter la propagation et sa contamination. Ce vaccin est pris en charge totalement par l’assurance maladie sous prescription d’un médecin ou d’une sage-femme.

 

Pendant la grossesse

Dès l’apparition des symptômes, vous devez aller consulter votre médecin traitant de préférence en premier lieu (ou votre gynécologue si indisponibilité du premier). Ne vous rendez pas à la maternité, vous risqueriez de contaminer d’autres futures mamans ou nouveau-nés. Si votre grippe est avérée, votre médecin vous prescrira le traitement adapté (à base de Doliprane) et vous préconisera du repos jusqu’à guérison totale.

 

  • Que risque mon bébé ?

La grippe saisonnière peut entraîner des complications respiratoires graves pour la future maman pouvant conduire à l’hospitalisation, surtout pendant les 2e et 3e trimestres de la grossesse et le premier mois qui suit l’accouchement.

D’un autre côté, la fièvre peut amener à un risque d’accouchement prématuré mais un bébé dans l’utérus de sa maman ne peut pas être infecté par le virus. Le virus grippal ne franchissant qu’exceptionnellement la barrière placentaire, le nouveau-né est dans la majorité des cas protégé.  Une femme vaccinée protégera son bébé pendant ses premiers mois de vie grâce aux anticorps transmis. D’où l’importance de ce vaccin pour protéger au mieux mon nourrisson.

  • Après l’accouchement

Même en cas de signes évocateurs de grippe, vous ne serez pas séparée de votre bébé. Il sera important de vous faire porter un masque et que vous respectiez les mesures d’hygiène des mains pour éviter la transmission à votre entourage.

Concernant l’allaitement, les mises au sein continueront d’être privilégiées (avec le respect des mesures d’hygiène habituelles). Le tire lait pourra être utilisé que si vous vous sentez trop faible pour mettre votre bébé au sein.

 

Photo : Nathalie Coster pour Maman Vogue