Les 3 derniers mois de grossesse : Comment gérer la fatigue ?

Les 3 derniers mois de grossesse : Comment gérer la fatigue ?

Plus d’énergie en cette fin de grossesse, grosse fatigue, tout est lourd et pénible. On dort mal, on digère mal et on a un peu (beaucoup) mal partout ! Tout est normal mais assez désagréable pour nombre d’entre nous !

En effet, notre corps fonctionne pour deux et le petit être au creux de nos entrailles est devenu grand et pompe encore beaucoup en termes de besoins énergétiques (15%). Donc ce n’est pas anodin et ce n’est ni une fatigue chronique ni passagère car elle s’explique médicalement par de nombreux facteurs. Par conséquent, vous n’êtes pas faible ni malade si vous vous sentez fatiguée en fin de grossesse ! Que les choses soient bien dites et claires !

C’est pour cette raison que votre gynécologue ou sage-femme pourra vous prescrire un arrêt de travail de 2 semaines pour grossesse dite « pathologique » quand le besoin se fait sentir et ce besoin sera tout à fait légitime !

Comment gérer au mieux cette fatigue de fin de grossesse ?

  • MANGER
  • DORMIR
  • BOUGER
  • SE FAIRE AIDER

En somme, ce que nous devrions faire en temps normal déjà mais encore plus pendant une grossesse 🙂

BIEN MANGER ET BOIRE

  • S’hydrater au maximum
  • L’appareil digestif de plus en plus paresseux en fin de grossesse. Pour vous sentir mieux, vous pouvez fractionner vos repas (ce qui ne veut pas dire grignoter toute la journée !) sans s’allonger directement après pour laisser un peu le temps que les aliments descendent dans votre corps debout ou assise. Évitez aussi les aliments qui ont tendance à fermenter comme le choux qui est dur à digérer.  Mangez calmement, en mâchant lentement et buvez des tisanes digestives à la menthe, verveine ou camomille.
  • Veillez avec votre sage-femme à bien répondre à vos besoins en fer, en acide folique (vitamine B9) et en calcium par des compléments alimentaires ou probiotiques

BIEN DORMIR

  • Des nuits de 8 à 10 heures si possible et des siestes !
  • Une alimentation équilibrée, une bonne hydratation et de l’exercice physique peuvent aider votre sommeil.
  • La meilleure position pour dormir durant la grossesse est sur le côté. Couchez-vous du côté où vous vous sentez confortable. Certains experts recommandent le côté gauche puisque cela diminue la pression artérielle et favorise une bonne circulation du sang vers vos organes et vers le bébé. Gardez vos jambes pliées et placez un oreiller entre elles. Utilisez un coussin de grossesse par exemple car il faut mettre aussi un oreiller sous son abdomen pour soutenir le poids de votre ventre. Donc soit 2 oreillers soit un coussin de grossesse. Si des brûlements d’estomac vous empêchent de dormir, vous pouvez surélever le haut de votre corps en mettant une couverture ou couette sous votre matelas sur la partir du haut de votre corps.
  • Si vous avez des insomnies, en cas de nuit difficile, faites une sieste (pas trop longue) pour bien récupérer et pensez à des solutions médicales comme le Donormyl qui peuvent vraiment aider.

BIEN BOUGER

Même si l’on n’a qu’une envie, c’est de rester dans notre lit et d’avoir une grue qui nous lève pour se lever, notre corps doit garder sa mobilité pour éviter ces maux de fin et préparer notre corps à accoucher.

  • Un petit moment de gym douce et d’étirements par jour aide à bien à « huiler » les articulations et assouplir également le périnée en vue de l’accouchement.  Des vidéos sur youtube proposent des exercices pour les femmes enceintes
  • La natation est particulièrement bienfaisante : dans l’eau, le corps est plus léger et les douleurs se font oublier. L’action apaisante de l’eau et la régularité des mouvements de nage aident également à trouver un certain apaisement, et ainsi mieux dormir la nuit aussi. Maintenant, de nombreuses piscines proposent des séances d’aqua maternité
  • ou quelques pas avec des étirements légers en pivotant son haut pour faire bouger le bassin

Pensez aussi aux médecines douces : ostéopathie, phytothérapie, acupuncture… et aux techniques de relaxation : sophrologie, méditation, respiration abdominale… qui vont vous aider à soulager cette fatigue de fin de grossesse.

Et enfin ne pas oublier de : SE FAIRE AIDER 

Se faire aider au quotidien pour le ménage, les courses ou les ainés, n’est en aucun cas un aveu de faiblesse ! Autrefois, lorsque plusieurs générations vivaient sous le même toit, les futures mamans bénéficiaient au quotidien de l’aide de leur famille. De nos jours, on vit sa maternité seule donc sachez que sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour une aide-ménagère qui sera la bienvenue !

Les maux les plus courants du 3ème trimestre :

parlez-en à votre sage-femme ou gynécologue

  • Brûlures d’estomac, remontées gastriques et reflux
  • Douleurs au dos et lombaires
  • Maux de tête
  • Constipation
  • Hémorroïdes
  • Crampes dans les jambes « impatience aux jambes »
  • Essoufflement
  • Douleur ligamentaires (aine,etc)
  • Fatigue
  • Enflure aux jambes et aux pieds
  • Engourdissements et douleurs aux mains
  • Cystite
  • Congestion nasale et saignements de nez
  • Contractions de Braxton Hicks
  • Hypertension
  • Troubles du sommeil
  • Varices aux jambes

Marie-Gabrielle GERARD

 

Photo : @lookslikefilm.com

Marie-Gabrielle Gerard

Maman de trois petites filles pétillantes. Consultante en communication. Passionnée et très curieuse, ce sont les sujets de réflexion psy et d'éducation que j'ai plaisir à explorer et à approfondir.

Maman débordée, organisée, ordonnée, désordonnée, patiente et impatiente, bien dans ses baskets et dépassée, bref j'aime les hauts et les bas de la vie de  maman ! Les voir grandir me passionne !