Et si on ne voulait pas faire de nos enfants des petits génies à tout prix ?

Et si on ne voulait pas faire de nos enfants des petits génies à tout prix ?

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où l’on nous montre le beau, le parfait, l’exceptionnel et ça dans les pubs, dans les magazines, sur les réseaux sociaux

Publicités

Un challenge pour nous ? Il faut que nos enfants soient aussi parfaits. A l’image des magazines pour leur tenue vestimentaire. Nous voulons aussi qu’ils soient au top dans leur apprentissage dès le plus jeune âge. Peut-être avons-nous inscrit notre enfant à plusieurs activités le mercredi et le samedi pour qu’il soit un bon petit tennisman, une bonne danseuse, un champion d’escrime, un petit chanteur au top ou encore une joueuse de piano remarquable …

Pourquoi mettons-nous autant la pression à nos enfants ? Pourquoi voulons-nous à tout prix qu’ils soient des petits génies ? Et si on les laissait avancer à leur rythme ?

Voici 3 petites choses à faire pour laisser nos enfants grandir sereinement :

Arrêtons de les comparer aux autres

Inconsciemment peut-être parfois, nous avons trop tendance à comparer nos enfants à ceux des autres ;

« Tu as vu, notre enfant fait cela, alors que lui ne le fait pas … il est pourtant un peu plus âgé non ? »

« Tu as inscrite ta fille à quelles activités cette année ? Parce que la mienne, elle fait de l’équitation, de la natation, de la danse et j’hésite à la mettre au chant. »

« Pourquoi mon fils ne marche pas alors qu’il a 3 mois de plus que le tiens ? Tu crois qu’il a un problème ? »

Chaque enfant avance à son rythme ! Pas de panique si celui du voisin marche avant le vôtre alors qu’il est plus jeune. Pour un bébé, on dit souvent qu’ils sont capables de faire une seule chose à la fois. Donc s’il ne marche pas, c’est qu’il fait ses dents par exemple ! Stop à la comparaison, émerveillons-nous des nouvelles choses que nos enfants nous montrent chaque jour sans regarder dans l’assiette du voisin !

Laissons-leur du lest

Le mercredi chez vous est peut-être le jour où vous vous consacrez totalement à vos enfants. Vous prévoyez une multitude d’activités à faire avec eux ? Partie de Mille Borne, de la pâtisserie, une balade, de la lecture pour ne pas qu’il perde le fil le jour où il ne va pas à l’école … Une fois les enfants couchés, vous êtes fatiguée, épuisée d’avoir donné tant d’énergie dans cette journée « spéciale enfants ». Laissons-leur une certaine liberté. Il est bon pour un enfant de s’ennuyer. Il trouvera surement une activité à faire de lui-même. Faîtes travailler son imagination. C’est aussi grâce à cela qu’il progressera sans forcement qu’on soit derrière lui à le stimuler toutes les 30 minutes avec une nouvelle activité.

Encourageons-les

Nous pouvons arrêter de les stimuler et de leur laisser un peu plus de liberté dans leur apprentissage. Cependant, ne nous arrêtons pas de les encourager pour ce qu’ils font. Félicitons dès que nous en avons l’occasion. Remercions-les dès qu’ils nous rendent un service ou nous font un beau dessin. Ce sont nos encouragements qui vont les aider à grandir et à se sentir exister et pas forcement les milles activités à la journée !

Prenons soin de nos enfants. Aidons-les à grandir, à s’épanouir sans leur mettre la pression. Essayons juste qu’ils soient heureux !

@laplumedeflo

 

Photo : Virginie Hamon pour Maman Vogue

Florence Courcier

Addicte au rangement et spécialiste de l’organisation. Diplômée en communication /événementiel, elle a monté sa petite entreprise de prêt-à-porter pour enfants, pour enfin devenir assistante de son mari. Mère de 3 enfants (bientôt 4), Florence aime se détendre en buvant (du café), en cousant, en tricotant et en écrivant.

Ses sujets de prédilection ? L'éducation et l’organisation.