Maman Vogue a lu pour vous « la Magie du rangement » de Marie Kondo (1/2)

Maman Vogue a lu pour vous « la Magie du rangement » de Marie Kondo (1/2)

Marie Kondo, japonaise passionnée de rangement depuis son plus jeune âge, aide ses clients à transformer leur maison désordonnée en un espace de beauté, de paix et d’inspiration. Elle a donc créé sa méthode de rangement et ses cours sont mondialement prisés.

Son credo

« Débarrassez-vous des choses inutiles puis organisez votre espace une bonne fois pour toutes. Après, vous serez capable de maintenir l’ordre dans votre intérieur ».

Vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de notre vie, notamment professionnels et familiaux. Car en rangeant sa maison, on met aussi de l’ordre dans ses affaires et son passé.

Ranger est pour elle une série d’actes élémentaires consistant à déplacer des objets d’un endroit à un autre. Il s’agit de remettre les objets là où ils doivent se trouver. Le succès est conditionné à 90% par l’état d’esprit dans lequel on se trouve quand on range.

La méthode Konmari (son surnom) est un guide permettant d’afficher le bon état d’esprit pour créer de l’ordre et devenir une personne ordonnée.

Alors adieu au fouillis !

Pourquoi ma maison ne reste-t-elle pas rangée ?

Marie affirme qu’on ne peut pas ranger si on n’a pas appris à le faire correctement. Si l’on range un peu chaque jour, on n’en finira pas de ranger.

Pour éviter l’effet rebond (ou yoyo), il faut ranger une bonne fois pour toutes et viser la perfection. Car si on range tout en une seule fois et non petit à petit, on peut modifier de manière spectaculaire son état d’esprit. Le changement opéré est si profond qu’il touche à nos émotions et influe irrésistiblement sur notre mode de pensée et nos habitudes au quotidien. Si on se laisse envahir à nouveau par le désordre malgré l’investissement, la faute est à notre mode de pensée car on ne ressent pas les effets de notre résolution. Il faut donc de la conviction. Un adage dit qu’une pièce en désordre traduit un esprit dans le même état. C’est pourquoi la réussite du rangement est conditionnée par l’obtention immédiate de résultats tangibles.

Ranger est un acte physique : le travail qu’il implique peut être divisé en deux : décider ou non de jeter un objet ET où le mettre si on le garde.

Donc, avant de ranger, il faut jeter (NDLR ou donner). Il faut trier par catégories d’objets et non par pièces car les gens entreposent souvent un type d’objet (vêtements par exemple) dans plusieurs endroits. Donc ranger les vêtements aujourd’hui et les livres demain ! Ne pas choisir sa méthode en fonction de sa personnalité. Pour ranger il faut d’abord se séparer d’objets quelle que soit sa personnalité.

Dès que l’on commence à ranger, on est obligé de redémarrer à zéro. Donc notre vie commence à changer. C’est pourquoi il faut remettre rapidement de l’ordre dans sa maison. L’acte de ranger n’est qu’un outil. Le véritable but est de déterminer le mode de vie que nous souhaitons une fois notre maison en ordre. C’est pourquoi, il faut faire de sa séance de rangement, un évènement spécial. Et comme c’est un évènement spécial, il ne faut pas le faire tous les jours. Il faut ranger une seule fois et d’un seul coup. Cette séance de rangement spéciale (remettre dès que possible sa maison en ordre) est différente du rangement quotidien (remettre à sa place chaque chose utilisée).

La séance spéciale est l’objet de ce livre.

Commencer par jeter, en une seule fois

Afin de créer l’environnement idéal le plus vite possible, sans fouillis, on commence par jeter en une seule fois. Quand on range son intérieur de fond en comble, on transforme son environnement. On a donc l’impression de vivre dans un monde totalement différent, ce qui influe sur notre état d’esprit. Si le processus est progressif, l’impact sera moins important.

Avant de démarrer, visualiser sa destination

Pour cela on se pose les questions « Qu’est-ce qui me pousse à ranger ? » –  il faut visualiser le mode de vie idéal dont on rêve. Il faut qu’il soit très précis, quitte à prendre des notes- et « pourquoi est-ce que je souhaite vivre de cette manière ? » – il faut répéter le mot « pourquoi » à chaque réponse au moins 3 à 5 fois par élément. Là, on aura une vision précise de ce que l’on souhaite vraiment.

Ainsi, on prendra conscience que jeter et  garder des choses n’ont qu’un seul but : nous rendre heureux. Quand on aura la réponse précise à notre question « pourquoi est-ce que je souhaite faire du rangement ? » on passera à l’étape suivante : faire un tour d’horizon de ce que l’on possède.

Comment faire son choix ?

Il faut prendre chaque objet dans sa main et se demander « est-ce que cet objet me met en joie ? » Si la réponse est oui, on le garde sinon, on le jette. Et on s’imagine dans un intérieur ne comprenant que des objets nous mettant en joie.

Une catégorie à la fois

On recueille tous les objets entrant dans une catégorie (manteaux par ex) et on les met à même le sol au même endroit. On prend ensuite chaque objet dans notre main et on voit s’il nous procure du plaisir. Seuls ceux source de joie sont à garder. Les choses hors de notre vue dorment. En les sortant et en les exposant à la lumière, on peut juger si elles déclenchent une émotion en nous.

Fin de l’article (1/2)

Lire aussi :

« Range ta chambre » – conseils pour les mamans qui en ont assez !

Décoration: quelques idées et astuces pour optimiser l’espace d’un petit appartement

Amélie de Garsignies



Juriste de formation et maman d'une famille XL, Amélie, dotée d'un réel sens de l'organisation familiale, ne se lasse pas d'évoquer ces sujets pleins d'amour que sont la maternité et l'enfance de nos chères têtes blondes.