Enurésie – Les réponses de Bernadette et Véronique Lemoine à toutes vos questions

Enurésie – Les réponses de Bernadette et Véronique Lemoine à toutes vos questions

L’enfant s’exprime de diverses manières et à travers différents troubles comme l’énurésie ou les réveils nocturnes par exemple. Ces troubles agissent comme des signaux de détresse: l’enfant délivre un message important. De nombreux parents peuvent se sentir démunis face à ces troubles qui ont tendance à les irriter, les déconcerter, les fatiguer… Alors pourquoi mon enfant fait-il toujours pipi au lit ? Quel message cherche t-il à me délivrer à  travers l’énurésie ? Comment puis-je le rassurer pour qu’il évolue ?
Bernadette Lemoine et sa fille Véronique Lemoine Cordier, psychologues vous partagent quelques pistes et répondent à vos questions…

Les conditions pour être propre

Comme l’explique Paul Lemoine dans son ouvrage Transmettre L’amour, pour que l’enfant puisse devenir propre, trois conditions sont requises:

  1. La maturité physiologique. Petit point de repère pour vous aider : c’est lorsque l’enfant peut contrôler ses sphincters; C’est souvent le cas à partir du moment où il peut monter et descendre les escaliers tout seul
  2. La maturité intellectuelle, qui lui permet de comprendre ce que vous attendez de lui.
  3. La maturité affective, par laquelle il se montre prêt à vous offrir ce cadeau

Le message de votre enfant

S’il s’agit d’une énurésie primaire, (votre enfant n’a jamais été propre et ne l’est pas encore), il peut vouloir vous dire qu’il ne veut pas grandir, qu’il n’accepte pas l’arrivée d’un petit frère / petite soeur, qu’il veut que vous continuiez à passer du temps avec lui voire plus de temps…

S’il s’agit d’une énurésie secondaire, (votre enfant était propre et il recommence à mouiller sa culotte), votre enfant peut se sentir en insécurité et avoir une angoisse de séparation. une entrée à l’école, en crèche, un week-end sans lui…Si votre enfant recommence à faire pipi car il est trop concentré à jouer, cela peut signifier qu’il veut rester comme un bébé à s’occuper de ses petits plaisirs.

Si votre enfant dort d’un sommeil de plomb et mouille ses vêtements, c’est qu’il a plus tendance à brider ses émotions le jour et profite du relachement nocturne pour exprimer ses tensions, ses émotions. ce sont souvent des enfants sensibles

Votre réaction doit toujours commencer par en parler avec votre enfant, mettre des mots sur la situation, et l’aider à s’exprimer. Ensuite mettez en place avec lui des moyens concrets pour y arriver et surtout rassurez-le.

Toutes les situations d’énurésie, et les réponses à apporter sont très bien et justement expliquées dans le site de Véronique Lemoine Cordier Le guide de survie à l’usage des parents

Les questions – réponses

« Une petite fille de 2 ans 1/2 propre jour et nuit, sans accident et en une semaine, un mois avant sa première rentrée scolaire. Première semaine d’école nickel. Deuxième semaine d’école, cinq accidents en 4 jours et parfois la nuit… petite régression ? Stress ? Angoisse ? Nous lui parlons beaucoup et l’incitons à demander aux adultes… Mais je ne sais pas trop comment gérer ? Merci de votre aide ! »

C’est évident que c’est le signe d’une angoisse, d’un stress et qu’il convient sans doute d’abord de la rassurer sur le fait que votre amour continue même quand elle est à l’école et même si la droit d’être triste pas être avec vous ce n’est pas une bonne raison te refaire pipi. Il s’agit de la rejoindre pour la rassurer et surtout ne donner aucune prise à ces accidents. Si malgré tout, Les signes persistaient, il conviendrait de consulter.

 

« Ma fille de 28 mois a été propre le jour, 3 semaines courant août et depuis 15 jours environ elle continue à demander à aller aux toilettes la plupart du temps mais insiste pour mettre une couche sous sa culotte. Et si on lui dit qu’elle n’en a plus besoin elle pleure ça se transforme en crise de nerf et ne veut plus quitter les toilettes et disant qu’elle a envie de faire pipi ou caca alors même qu’elle vient de faire.
Coïncidence ou pas cela fait suite à une journée chez la nounou ou une autre petite fille a fait caca dans son lit pendant la sieste…. j’ai beau lui expliquer que ce n’est pas grave si un accident arrive … rien à faire alors je ne sais pas quoi faire…. pour l’instant je lui mets une couche en lui précisant bien de demander quand même à aller aux toilettes. Merci pour votre aide ! »

Il faudrait sans doute savoir si la nounou a fortement grondé cette petite fille qui a fait caca dans son lit. Il est possible que votre fille redoute un accident mais surtout de se faire gronder comme la petite a vu la nounou le faire. Vous pouvez donc lui assurer que même si il y avait un accident de pipi ou de caca, jamais vous ne la gronderez.

 

« Je profite de votre disponibilité pour vous demander conseil au sujet de ma petite fille de 2ans et demi. Elle s’appelle Céleste et a accueilli une petite sœur, Paola, il y a moins de trois mois. Il se trouve que cet été elle est devenue propre et ne porte plus de couches la journée (sauf pour la sieste). En revanche elle fait un blocage pour la grosse commission et ne veut absolument pas faire sur le pot ni sur les toilettes mais demande une couche pour faire, est-ce normal? Comment pouvons nous essayer de lever ce blocage ? »

 

C’est très probablement en lien avec une angoisse de séparation et avant de travailler sur ce sujet de la propreté, il faut déjà soulager les angoisses qui la tenaillent. Se reporter dans mon guide au chapitre sur la propreté notamment et surtout ne pas hésiter à aller consulter.

 

« Maman un peu désespérée par une énurésie nocturne tardive et quasi permanente : Maxence, 13 ans en souffre depuis presque toujours… j’ai l’impression d’avoir tout essayé : homéopathie, allopathie, ostéopathie. .. j ai consulté un neurologue  ( il a aussi un tremblement des mains assez présent). C’est léaîné de nos 7 garçons, tempérament de chef, organisé, scolairement doué  (il est en 3eme, donc un an d’avance) sans trop se fatiguer, dissipé, sportif et bagarreur. Le neurologue m’a conseillé la relaxation sous hypnose …Je n’ai pas sauté le pas car cela m’effraie un peu. Il est interne depuis un an (et en est très heureux) mais cela commence à poser vraiment problème : lit mouillé au moins deux fois sur 4 nuits à l internat et à la maison le we aussi. Que faire ? Remettre des couches ? Nous avons essayé de promettre des récompenses plus ou moins grosses, menacé, tempête. …bref je suis perdue. »

Ce n’est pas du tout, du tout de sa faute et c’est surement un jeune très sensible et tout aussi introverti. Il ne faut surtout pas le gronder ni le challenger, ni rien du tout mais essayer d’en faire un non sujet car encore une fois, s’il le pouvait, il serait propre. Il y a certainement un gros travail à faire sur ses émotions et leur verbalisation : à ce sujet, le livre d’Isabelle Filiozat « au cœur des émotions de l’enfant » peut vous aider à comprendre cette nécessité de faire sortir avec des mots ce qu’il sort pour le moment la nuit. Mais c’est un travail de longue haleine et comme vous avez déjà mis en place beaucoup de choses différentes, je pense qu’il faut arrêter de faire quoique ce soit si ce n’est ce que je vous recommande plus haut. Si sa tranquillité et la vôtre passe par le fait de remettre des couches, pas d’objection.

 

« Je m’appelle Audrey et je suis maman de 2 petits garçons Noam 20mois et Lyam 2ans et demi. Lyam ne parle toujours pas  (répète mal quelques mots) et n’est toujours pas propre. Après avoir consulté un orl qui me confirme qu’il entend bien je m’inquiète un peu car mon entourage et la maîtresse me met un peu la pression concernant sa propreté.
Je ne lui met presque plus la couche à la maison mais je reste persuadé que son « retard » de langage joue dans sa compréhension et donc son autonomie. Il ne cherche pas spécialement à se faire comprendre. Je dois deviner avec son attitude. Pourtant je communique, je lui parle même si il n’y a pas de réponse. Avez vous des conseils à me donner svp? »

Il faut aller consulter un psychologue qui vous dira s’il y a des choses spécifiques à faire tant sur la propreté que sur le langage puisqu’il n’y a pas de raisons médicales à cela.

 

« Mon fils Foucauld a 3,5 ans et depuis qu’il est bébé se secoue dans son lit pour s’endormir, il se tape la tête contre le mur et chante très fort. Cela fait partie de son rituel pour s’endormir ou se rendormir entre 2 cycles de sommeil ainsi que le matin tôt… Bref, c’est épuisant aussi bien pour lui qui ne dort pas d’un sommeil profond que pour moi qui n’arrive pas à dormir tant qu’il fait ça…
Il est de nature assez stressée et se contrarie très facilement pour des choses à priori sans importance (un gâteau cassé par exemple).
Je ne sais pas quoi faire pour qu’il arrête. Merci pour vos conseils ! »

Ce que vous décrivez sont des signes d’angoisse qu’il convient sans doute de soulager si ce que vous décrivez est massif. Le mieux serait peut-être de lire le livre « maman ne me quitte pas » qui vous permettra de voir s’il faut consulter ou s’il faut prendre son mal en patience.

 

Pour toutes les questions suivantes, Bernadette Lemoine et Véronique Lemoine Cordier vous incitent à lire à différents ouvrages qui seront d’une grande aide (bibliographie en bas de page). Si après lecture et mise en place des différents conseils glanés ici ou là, rien n’a bougé, c’est le signe qu’il faille faire intervenir une tierce personne professionnelle. (contacts en bas de page)

  • « Notre fils de trois ans est propre la journée depuis le mois d’avril (sauf pour la selle où il attend d’avoir une couche). Nous essayons de le rendre propre la nuit ainsi que pendant la sieste mais sans succès. Devons nous persévérer ou attendre qu’il manifeste lui même l’envie d’être propre ? »
  • « mon fils de presque 6 ans fait encore pipi au lit la nuit, et de manière générale dès qu’il dort longtemps (plus de 3 heures  en gros). J’ai l’impression qu’il dort tout simplement trop profondément pour que l’envie d’aller aux toilettes le réveille, et qu’il n’arrive pas à se retenir aussi longtemps. Le fait d’être mouillé ne le réveille pas non plus.
    Mes questions :
    – faut-il s’inquiéter et si non, à partir de quand cela devient-il vraiment préoccupant/pathologique ?
    – comment l’aider à devenir continent la nuit ?
    – y a-t-il quelque chose à faire pour éviter que ses petits frères, le moment venu, aient le même souci ? »
  • « Nous avons 2 enfants de  une fille de 4 et un garcon de 5 ans qui actuellement portent toujours des couches la nuit.
    Comment les aider a être propres la nuit sans leur mettre la pression? les sphincters n’étant matures qu’ a 6 ans.
    Ils ont le sommeil lourd et leur arrivent de mouiller leur lit pendant la sieste quand il y a une grosse fatigue. »
  • « Ma fille de 6 ans qui porte encore des couches la nuit et ca l’ennuie beaucoup.. elle a été très vite propre la journée (24h) mais elle mouillera sa couche toutes les nuits sans exception. Que puis je faire pour l’aider à passer ce cap? « 
  • « Mon fils de 13 mois fait enfin ses nuits depuis 3 semaines mais il se réveille entre 5h et 6h tous les matins, il n a pas plus faim que ça car il ne prend pas son biberon complètement. Avez vous des conseils pour qu’il se réveille un peu plus tard, merci infiniment. »
  • « Notre deuxième 3 ans et demi, est comme tous les enfants environ de cet âge là rentré à l’école, seul hic il n’est pas propres du tout. Jusqu’à mi mai refus total du pot, le 25/05 précisément il s’est levé un matin en nous disant je ne veux plus de couche… alors nous ben on a enlevé les couches, mais il n’était pas propre donc toutes les heures environ on le mettait sur le pot, puis c’est devenu toutes les heures et demi, parfois deux heures donc il a acquis la capacité à se retenir, mais il n’est de loin pas propre, si on ne lui rappelle pas, il se fait pipi dessus, et ce à l’école, chez des amis, à la maison,…. et à l’école c’est devenu un vrai problème du coup…… Que faire ? merci nous avons un peu tout testé la punition, le si tu n’es pas grand tu ne peux pas faire des choses de grand, lui expliquer bien que ses parents l’aiment de façon inconditionnelle,…. »
  • « Notre aînée de bientôt 6 ans, porte depuis un peu plus de 3 ans à nouveau des couches la nuit.Elle était propre matin et soir depuis ses deux ans et demie .C’est depuis la naissance de son petit frère que j’ai observé une régression.. Merci pour vos précieux conseils. »
  • « Maman de trois enfants : deux garçons de trois ans et un an et demi et d’une petite fille d’un mois, je me pose des questions sur l’apprentissage de la propreté pour notre Aîné… nous avons déjà fait plusieurs tentatives pour enlever les couches qui se sont toutes soldées par des échecs… Timothée n’en a absolument rien à faire… être mouillé ne gêne absolument pas et la présence de ses couches non plus. Les récompenses
    , les menaces, les félicitations… Rien n’y fait ! Il me semble qu’avec la naissance de Clémence cela n’est pas très judicieux de s’y remettre. J’aurais tendance à le laisser décider de quand il voudra enlever ses couches mais les réflexions de mon entourage m’inciteraient à un peu plus de fermeté.
    Qu’en pensez-vous ? Sachant qu’il n’est pas scolarisé, je n’ai pas de contrainte particulière si ce n’est le budget couches. »

 

Bibliographies

« Au cœur des émotions de l’enfant » Isabelle Filliozat

«  Au secours, je manque de manque» Diane Drory

« Frères et Sœurs, une maladie d’amour » Ruffo

« De l’enfant roi à l’enfant tyran » Didier Pleux

« Aimer sans tout permettre » Fitzhugh Dodson

Livre de Bernadette Lemoine https://www.mamanvogue.fr/maman-ne-me-quittes-pas/

Livre de Véronique Cordier Lemoine https://www.mamanvogue.fr/guide-de-survie-a-lusage-des-parents/

 

Adresses de thérapeutes MACdS

Pour Paris et Région parisienne, nous pouvons vous envoyer quelques contacts si vous le souhaitez. Sinon, n’hésitez pas à demander une adresse via le site 

 

Lire aussi http://www.mamanvogue.fr/tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-langoisse-de-separation-par-veronique-lemoine/

 

© photo Albane de C, photographe de famille

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue