Césarienne : et si on arrêtait de culpabiliser?

Césarienne : et si on arrêtait de culpabiliser?

J’ai accouché deux fois et j’ai eu deux césariennes. Aujourd’hui j’ai une cicatrice.

Pour mon premier, j’ai accouché en urgence. Quand je dis que j’ai eu une césarienne d’urgence…on pense tout de suite à l’accouchement par voie basse qui s’est fini au bloc… Non. Pour moi c’était une vraie urgence. On m’a dit « on vous endort Madame » et je me suis réveillée quelques heures plus tard avec un bébé, quelque part et une cicatrice.

Pendant longtemps j’ai eu du mal à accepter ma césarienne. Je m’étais préparée, à coup d’haptonomie, de lectures, de sage-femme, de Baby Boom … et là on m’enlevait tout ! Jamais je ne m’étais préparée à être totalement endormie pendant que mon bébé naissait quelque part seul dans une pièce d’hôpital dont je ne me souviens même plus.

Ce qui est étonnant quand on vient d’avoir un bébé c’est la question que toutes les femmes te posent « Ça a été ton accouchement ? ». Doit-on vraiment tout dire ? Sont-elles vraiment concernées par ta réponse ? Comment répondre ? « Oui super, mon bébé a failli mourir et pour me le rappeler j’ai une cicatrice un peu moche car on a du faire vite fait pour le sortir. »

Et quand tu dis que tu as eu une césarienne tu as deux réactions soit la femme en face te dit avec sa tête toute désolée « Ah c’est dommage, peut être que ça marchera mieux la prochaine fois » ou alors elle dit « Ah c’est plus cool non ? Au moins tu n’as pas eu trop mal ».

Pendant longtemps, je me suis sentie coupable de cette arrivée brutale que j’ai donnée à mon bébé, et je ne me sentais pas complètement comme les autres… celles qui donnent naissance « naturellement ».  NATURELLEMENT… Est-ce que cela voudrait dire que je ne suis pas une maman naturelle ? Et tous les jours j’avais ma cicatrice pour me le rappeler.

Six ans après je suis retombée enceinte… J’ai toujours dit que j’aimerai accoucher par voie basse pour le deuxième car j’avais l’impression de ne pas avoir fait complètement mon job ! Et bien après quelques mois de réflexion je me suis dit NON. Cette fois-ci je veux faire mon propre choix et ne pas subir. Je veux pouvoir maitriser du mieux que je peux cet accouchement.

J’ai donc décidé de programmer une césarienne.  Ma petite est née un 10 Avril à 10h00. Je l’ai vu sortir, je l’ai tenu dans mes bras, mon mari était à côté de moi et je me suis réconciliée avec ma cicatrice.

C’est peut être l’heure des mises au point. La césarienne n’est pas plus facile et n’est clairement pas de la convenance. Elle est toujours liée à une histoire entre la maman et son bébé. Elle est liée à notre grossesse et à notre vécu. Et surtout c’est un accouchement au même titre que celui par voie basse !

Nous ne sommes pas des demi-mamans et nous n’avons pas vécu de demi-accouchement. J’ajouterai même qu’il y autant d’accouchements différents que de mamans différentes.

Alice Erb-Malet

Lire aussi :

Ces mamans qui ont eu des césariennes : des héroïnes ? Comment s’y préparer ?

Césarienne  Cette cicatrice qui nous fait si peur

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue