5 astuces pour ne plus dire « dépêche toi ! »

5 astuces pour ne plus dire « dépêche toi ! »

Toute mère de famille un peu parfaite [comprendre toute mère un peu dépassée, souvent en retard et l’esprit occupé de mille et une choses] aura dit et redit à ses enfants « dépêche toi !! », souvent répété plusieurs fois de suite d’ailleurs quand la première injonction n’est pas suivie d’effet « dépêche toi, dépêche toi, dépêche-toi !!! ». Moi même, un certain mercredi, je suis montée à 32 « dépêche-toi » en un après-midi. Si, si, j’ai compté. Mais il faut se rendre à l’évidence, on peut bien le dire sur tous les tons ; en chantant, en criant, en susurrant, en pleurant ou même en tapant du pied : l’enfant, cet être inaccessible au speed maternel, ne se dépêche pas. Ô rage, Ô désespoir….

Maman vogue va donc vous proposer 5 astuces pour vous faciliter le quotidien, et arrêter de vous arracher les cheveux lorsque la trotteuse avance trop vite :

Astuce n°1 : Décaler ses habitudes :

Ca a l’air de rien mais mettre son réveil cinq ou dix minutes plus tôt (et se lever, pas question de se dire qu’on est laaaaaarge!) ou prendre l’habitude de partir cinq minutes plus tôt peut faire la différence. Il ne faut pas demander aux enfants de combler un retard dont on est en parti responsable, ni d’avoir la faculté de l’adulte à aller plus vite.

Astuce n°2 : Prévenir du temps qui passe  et le déroulé de ce qui va se passer :

Il est très difficile, même pour des adultes, de tout arrêter à l’instant même ou on le demande. A fortiori, tirer nos enfants de leur sommeil ou de leur jeux s’avère fastidieux. Aussi, en leur indiquant à l’avance le temps dont ils disposent pour terminer leur activité les amènera à prendre conscience de l’obligation proche qui va leur être (im)posée.

Et pourquoi ne pas mettre un minuteur dont la sonnerie indiquerait que le moment est venu de passer à autre chose ? Mais attention, choisissez bien la forme du minuteur ! Le mien était rouge en forme de fraise. Une de ces fameuses journées un peu chronométrée j’appelle mon fiston par un « ramène ta fraise !! » qui se voulait aussi impératif qu’humouristique. Je l’entends fouiller dans un placard. Ne pas venir. Fouiller encore. Pour me ramener… mon minuteur ! Oui, les meilleurs astuces peuvent avoir des failles…

Astuce n°3 : Ne pas se disperser :

Laquelle d’entre nous ne s’est pas déjà dit « ok, le temps qu’il mette ses chaussures, j’ai le temps de passer l’éponge sur la table ». Mettez vous dans l’esprit de votre enfant : « ok, si elle passe l’éponge sur la table, c’est que j’ai encore cinq minutes pour mettre mes chaussures! ».

Vous êtes l’exemple : si vous êtes prêtes, le message visuel passera mieux. Vous devez partir ? Restez dans l’entrée , ou proposez à votre enfant de vous rejoindre lorsqu’il aura terminé. Il y a fort à parier qu’il se prépare plus rapidement.

Astuce n°4 : Redonner du pouvoir à votre enfant :

Faites que votre enfant soit force de proposition. Présentez-lui l’objectif à atteindre, votre besoin d’être à l’heure, et demandez lui son avis sur la meilleure manière de procéder pour être efficace. Vous le rendez ainsi acteur de la journée, il peut coopérer et non subir la pression du temps qui passe (et la votre!).

Astuce n°5 : Le jeu, votre allié à tous les coups :

Et si le moment de stress se transformait en moment de plaisir ? N’oubliez pas le jeu ! Votre éternel allié !
Et dans le domaine, il y a un grand panel de possibilité : « on fait la course ? », « Jacques a dit.. ! », le jeu des questions absurdes :« tu préfères allez aussi vite qu’un cheval à deux pattes ou qu’une panthère sourde ? ».

 

Et en toute situation, n’oubliez pas que vous les aimez très fort. Pour vous en rendre compte respirez un grand coup, changez de rythme et baissez d’un ton. Vous risquez d’être en retard, est-ce si grave ?
Armées de tous ces bons conseils qu’il va falloir « se dépêcher » de mettre en place, vous voilà prêtes à affronter le temps et l’irrépressible avancée de la grande aiguille de votre cadran en laissant vos cheveux à leur place…

 

Lire aussi

Education bienveillante – Les phrases pour se faire obéir sans hausser le ton !

Etre parent et patient, c’est possible ?

Quel quotidien souhaitons-nous pour nos jeunes enfants ?

Christel H

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue