Conseils pour préparer le trousseau d’un nouveau-né

Conseils pour préparer le trousseau d’un nouveau-né

Une des étapes les plus plaisantes de la grossesse est très certainement la composition du trousseau de votre  nouveau-né. Voici quelques conseils pour le préparer.

Publicités

Pour commencer, se faire plaisir est important et pour cela, il n’est pas nécessaire de remplir une armoire entière de mini-habits, aussi adorables sont-ils. Un nouveau-né grandit et grossit très rapidement les premiers jours et premières semaines. Ainsi, les premiers vêtements sont peu portés, il est donc inutile d’en acquérir un trop grand nombre dans chaque taille. Quitte à piocher dans le stock de la taille au-dessus si jamais vous vous retrouviez à cours. La taille un mois est un bon compromis pour composer le trousseau. Quand bien même votre bébé serait une petite crevette, comme dans un premier temps, les couches de vêtements se multiplient, le petit pyjama est vite rempli.

Le trousseau idéal de votre nouveau-né se compose ainsi de:

5 bodies manches longues ;

4 paires de chaussettes ;

3 brassières en laine ou en velours ;

4 pyjamas en velours ;

1 ou 2 tenues de jour ;

2 paires de chaussons ;

2 bonnets ;

2 gigoteuses ou nids d’ange ;

6 bavoirs qui se ferment sur le côté, plus faciles à attacher au tout début ;

5 petits langes ;

3 grands langes ;

2 sorties-de-bain ;

1 paire de moufles (pour éviter les griffures, mais aussi pour réchauffer bébé plus facilement) ;

De nombreuses lingettes lavables : elles servent pour tout : petite toilette, secours d’une fuite de lait, change, Doudou de substitution … à user et abuser !

Neutre

Pour les bodies, chaussettes, brassières, bonnets, gigoteuses et nids d’ange, Maman Vogue recommande le blanc chic, intemporel et mixte. Il s’assortit avec tout et surtout, sera réutilisable à l’envi. Des petites mailles blanches, écrues, beiges, grises, ou bleu marine se marient quant à elles à merveille avec toutes les autres couleurs, vous laissant d’infinies possibilités de composer d’adorables looks, indifféremment féminins ou masculins.

Pratique

En effet, privilégier les ouvertures en cache-coeur pour les bodies et pyjamas vous facilitera les changes les premières semaines. Les maternités préfèrent les pyjamas en velours à ceux en jersey, les nouveaux-né régulant mal leur température dans un premier temps.

Par ailleurs, un ou deux bavoirs de couleur foncée peuvent être pratiques pour le paracétamol ou tout autre médicament qui tâche, vous évitant de vous précipiter sur le savon de Marseille à la moindre pipette ingurgitée.

S’il est temps de commencer une collection, c’est celle des langes ! Des petits et des grands. Les petits pour tous les « accidents » divers et variés ou pour caler bébé dans le berceau. Les grands afin d’allaiter en toute discrétion, servir de couverture d’appoint, de foulard de secours, ou faire office de fond photo à la maternité, un peu plus « instagrammable » qu’un drap estampillé « APHP » par exemple.

En outre, prévoir une petite veilleuse vous épargnera de la violente lumière du néon de la maternité ou celle un peu forte d’une lampe de chevet lors des réveils nocturnes.

Héritage

Ici, il n’est évidemment pas question de la gamme d’une célèbre marque de maroquinerie mais bien de ces petits trésors de famille, confectionnés dans de belles matières, qui marient souvent chaleur et élégance, surtout pour les brassières tricotées. Vos mamans ou grands-mères ont probablement conservé des brassières, petits chaussons, couvertures, langes ou tout autre vêtement ou accessoire bébé qui pourraient vous être utiles. A défaut, les petites coupes vintages d’une brassière boutonnée sur le côté ou d’une barboteuse régressive à souhait se trouvent de plus en plus facilement dans les grandes enseignes. Les sites de seconde main regorgent pour leur part de belles opportunités. Quant à vos amies, sœurs ou belles-soeurs, elles seront honorées de vous ouvrir les portes de leurs mini-dressings.

Fantaisie

Enfin! Couleurs, petits détails chics … C’est le moment de se faire plaisir avec les barboteuses, guimpes, blouses, bloomers et pyjamas. Qu’on se le dise, vous garderez au moins une tenue dans votre boîte à souvenirs, autant qu’elle vous ravisse. Vous a-t-on dit que le plus grand poupon d’une célèbre marque peut être habillé avec la taille un mois ? Quel plaisir de revoir le poupon de vos enfants arborer fièrement leurs premières petites tenues, de quoi achever de vous convaincre de craquer.

Réconfort

L’assemblée est divisée quant au choix du Doudou. En choisir un que vous aimez est un moment agréable, qui permet de se projeter et surtout de défendre son bon goût pour le jour où votre chérubin jettera son dévolu sur un modèle nettement moins enviable que votre choix initial.

Ne jamais dire jamais : à chacun ses choix. Quelle que soit sa position sur le sujet, jeter un coup d’œil au rayon tétines pourrait vous épargner un horrible choix par défaut en cas de force majeure.

Organisation

Tout ranger par catégories de vêtements dans des petits pochons ou casiers est stratégique, afin de ne pas retourner la valise ou la chambre lorsque vous aurez besoin d’une pièce en particulier. Ce serait dommage de gaspiller du temps à remettre de l’ordre dans le linge au lieu de câliner de votre nouveau-né.

Double choix

La merveilleuse astuce d’une amie pour avoir le plaisir de préparer des petites tenues pour les bébés qui gardent leur secret : confectionner deux tenues, chacune dans un petit sac distinct. Double plaisir en perspective !!

 

Photo : @brytny