Comment gérer les frayeurs de nos enfants ?

Comment gérer les frayeurs de nos enfants ?

Si les véritables phobies n’apparaissent que vers deux ou trois ans, un enfant commence à avoir peur de son environnement vers six ou huit mois. Peur du noir, de la solitude, des bruits inconnus, les peurs des enfants sont nombreuses. Ces peurs, il faut, en tant que parents, savoir les accueillir et les gérer sereinement. Une peur qui existe un jour, ne restera pas forcément chez l’enfant toute sa vie.

Reconnaître les peurs de son enfant

L’enfant ne va pas tout de suite comprendre ce qui se passe autour de lui. Pourquoi ne voit-il plus rien tout à coup, ou pourquoi y a-t-il autant de vacarme dehors, ou tout simplement pourquoi maman me laisse-t-elle tout seul ?

Ainsi, ces frayeurs ont toute leur légitimité, il ne faut pas les négliger. Nous devons écouter l’enfant (s’il sait déjà s’exprimer), ou au moins lui montrer que nous entendons ces pleurs et que nous les reconnaissons. Avoir peur, c’est une émotion normale, que même tout adulte ressent un jour.

Comprendre d’où vient la peur

Est-ce que votre enfant a réellement peur de l’obscurité ou plutôt d’être seul dans sa chambre ? Mettre des mots exacts sur les frayeurs de nos enfants, permet de mieux l’appréhender, et ensuite d’adopter la bonne attitude. Bien sûr, selon l’âge de l’enfant et sa capacité à s’exprimer, cela sera plus ou moins facile à définir. Dans ce cas-là, laissez faire votre instinct maternel, celui-ci vous trompera rarement !

Rassurer l’enfant

Attention, en rassurant l’enfant, à ne pas vous mettre au niveau de sa peur. Accueillir sa peur ne veut pas dire reconnaître qu’effectivement il a de quoi avoir peur, et qu’un orage est effectivement très effrayant pour papa et maman aussi ! Si vous démontrer avoir peur vous-même, cela ne va certainement pas aider à rassurer votre enfant.

Rassurer c’est expliquer. De même que l’enfant doit pouvoir mettre des mots sur sa peur, les parents doivent eux aussi mettre des mots précis sur la situation. Pourquoi est-ce qu’un orage fait tant de bruit ? Pourquoi, le soir, papa et maman te laisse dans ta chambre pour que tu dormes ? Ou encore quelle est cette maison inconnue et qui sont ces gens ?

Trouver des solutions

Maintenant que vous avez dialogué avec votre enfant pour comprendre ses peurs, il faut savoir trouver des solutions concrètes pour rassurer l’enfant sur le long terme. Une veilleuse pour la peur du noir, un doudou avec le parfum de maman, une petite musique pour masquer le bruit de l’orage… Il existe aussi beaucoup de livres qui expliquent aux enfants, les émotions, et plus particulièrement les peurs. Ces livres permettent à l’enfant de mettre des images en plus de mots sur ses frayeurs, et surtout de les confronter.

Et, si la peur persiste et grandit en véritable phobie, peut-être est-ce dû à un traumatisme antérieur, et dans ce cas l’aide d’un psychologue ou psychomotricien lorsque l’enfant est en âge de bien s’exprimer peut énormément aider.

Bref, pour gérer au mieux les frayeurs de vos enfants, il faut savoir leur faire une place. Surtout ne pas les écarter, c’est le meilleur moyen pour les ancrer encore plus profondément !

 

Photo : @vsco.co

Tiphaine Leuba

Mariée depuis 3 ans et maman d’un petit garçon, je suis passionnée depuis toujours par l’écriture et j’ai décidé d’en faire mon métier. J’aime partager dans mes articles mon quotidien mouvementé et passionnant de jeune femme et de jeune maman.