Avoir 2 enfants en bas âge : quelques astuces

Avoir 2 enfants en bas âge : quelques astuces

Nous sommes nombreuses à avoir des enfants rapprochés en bas âge. Le quotidien avec nos chères marmailles est parfois sportif ! La petite enfance est autant adorable qu’épuisante !

Publicités

 

Voici quelques astuces qui pourraient aider avec vos enfants en bas âge

 

  • En manque d’autonomie sur pas mal de choses à cet âge-là, pour gagner du temps, on peut déjà s’imposer une petite rigueur de rangement pour les objets dont on doit se servir tous les jours. Que la brosse à dent, à cheveux, les couches, le lait, le sac de crèche ou école, son sac à main avec ses clefs… soient TOUJOURS à la même place peut éviter des crispations/ crises-passions et une perte de temps inutile le matin !

 

  • Ne pas se prendre la tête pour les repas ! Le capital sympathie-sagesse ne dépassant rarement les 15/20 minutes chez les tout-petits, nous n’avons donc que 15/20 minutes pour préparer un diner potable. C’est rien ! Alors on oublie les diktats légumes à tout prix, bio et home-made sinon tu es une bad mum ! On verra ça plus tard quand ils seront plus grands ! Et on fait super simple. Ce qui ne veut pas dire « mal bouffe ». Gardons les repas plus élaborés et les grands combats d’éducation sur la nourriture pour le week-end. Déjà quand on est 2 adultes à gérer, ce n’est pas la même chose !

 

  • Pour les repas, laissons-les manger tout seuls au maximum pour favoriser leur autonomie et laissons l’aspirateur à portée de main, dans la cuisine ! Un petit aspirateur de table peut s’avérer très commode.

 

  • Pour les repas toujours, les tout-petits n’ont pas forcément déjà ce plaisir de manger, de s’assoir ensemble et de partager un bon moment. Leur ventre a faim, certes, mais cela reste d’abord un besoin vital et non social. Ils ne racontent pas forcément leur journée et ne se lancent dans des débats existentiels. Très vite cela peut tourner en « cacaboudin-prout» et je crache mes pâtes par terre parce que c’est drôle ou alors je me dispute parce que je voulais l’assiette rose, ou encore je me dis qu’en fait je n’aime plus les petits pois et je crie, hurle… ou encore je suis bien trop fatigué pour manger. La petite histoire que l’on va raconter peut sauver nos repas ! ou des chansons (pareil, on pourra revoir le « on ne chante pas à table » post 3 ans !). Cela permet de détourner l’attention du « devoir de manger » avec une chose sympathique ! L’attention détournée, le repas est un potentiellement un bon moment !

 

  • Faire prendre les bains tout de suite en rentrant même à 16h45/17h ! Cela peut paraitre bizarre en tant qu’adulte mais au final pourquoi pas ?! Pour les petits c’est le moment pour eux de passer à autre chose, de se détendre ou alors de faire l’obligation de se laver avant d’être coupé dans leurs jeux après ! C’est un tip donné par mon mari à l’époque qui marche pas mal !

 

  • Idem pour les repas, 18h/18h30 est une bonne heure pour le repas des tout-petits. Déjà parce qu’ils ont faim à cette heure -ci et que quand les petits estomacs ont faim, tout est plus difficile et d’autre part, parce que ça nous laisse un moment de jeu tranquille, une fois tout terminé. Après avoir accompli toute la « logistique » du soir avec nos bambins, on est plus détendue pour prendre le temps des histoires et câlins du soir pour un coucher à 19h30 qui nous permet d’avoir une grande soirée car qui dit petits enfants, dit aussi couchers tôt et possibilité d’une grande soirée sans se coucher tard pour nous aussi !

 

  • Je n’y croyais pas avant de l’avoir expérimenté mais préparer les sacs des enfants et  le petit déjeuner sur la table la veille, s’avère aussi un sacré gain de temps le matin.

 

  • Idéalement se lever et se préparer tranquillement avant de lever ses enfants permet d’être plus en forme pour répondre aux sollicitations du matin. Je dis idéalement car les 1-3 ans aiment bien souvent se lever à 6h !

 

Ceci sont quelques tips mais vous en avez sûrement plein d’autres que vous pouvez nous partager, y compris ceux qui ne vont pas dans le sens de la « maman parfaite » !

En effet, la petite enfance nous pompe beaucoup physiquement et nerveusemenet, il s’agit donc de choisir ses combats du moment et de profiter sans trop subir. Donc le maitre-mot est NE VOUS METTEZ PAS LA PRESSION ! On est toutes pareil même si on ne s’en vante pas !

 

Sur instagram, la.tribu.des.loups, une maman de 3 jeunes enfants rapprochés décrit avec humour ce quotidien en mettant en parallèlle : INSTRAGRAM « maman parfaite » VS « Réalité «

 

Marie-Gabrielle GERARD

 

Photo : Virginie Hamon pour Maman Vogue