« Avec maman tout roule ! », le combat pour l’adoption d’une mère en situation de handicap

« Avec maman tout roule ! », le combat pour l’adoption d’une mère en situation de handicap

Maman Vogue a rencontré Jennifer, maman de deux enfants. Atteinte d’un spina bifida à la naissance, elle se déplace en fauteuil roulant manuel à partir de ses sept ans. Après un parcours PMA compliqué elle tombe finalement enceinte naturellement de son premier enfant. Au terme d’un parcours qui durera 6 ans, elle sera maman pour la seconde fois, en adoptant son deuxième fils en Afrique elle décide alors de devenir maman au foyer.

Publicités

En 2017, elle fonde l’association Parhandifféremment, association destinée aux personnes en situation de handicap (moteur ou sensoriel) ou touchées par une maladie invalidante souhaitant devenir parents par le biais de l’adoption. Elle publie son premier livre « Avec Maman tout roule ! « aux éditions la route de la soie. 

Jennifer, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Jennifer Bondon j’ai 43 ans je suis mariée depuis 17 ans et je  suis maman de deux garçons de 14 et 8 ans
Je suis la créatrice et la présidente de l’association Parhandifféremment l’adoption pour tous créée en 2017
Auteure du livre « AVEC MAMAN TOUT ROULE » paru en juin 2020 aux éditions La route de le Soie.

Le handicap et l’adoption est un peu un sujet tabou, peut-on adopter si l’ on est atteint d’un handicap ?

Aucune loi française n’interdit à une personne ou un couple  en situation de handicap d’entamer les démarches d’un agrément en vue de devenir parents adoptifs à partir du moment ou ils ont le certificat médical d’un médecin agréé pour poursuivre les démarches.

Cela dépend de la vision et de leur connaissance du handicap et pour quels pays ils sont agréés certains pays ne prennent les couples porteurs de handicaps malgré qu’ils soient titulaires de l’agrément.

Comment les organismes d’adoption intègrent votre handicap ?

Nous avons été reçu comme n’importe quel couple mais il est évident que j’ai fait la démarche de parler de mon handicap  ce qui leur a permis de comprendre mon quotidien et de pouvoir se projeter sur la vie future d’un enfant adoptif.

Quel âge avait Théo quand vous l’avez adopté ?

Théo a été adopté à l’âge de 21 mois, il vient de Djibouti. Notre fils aîné Anthony avait 7 ans.

Quels âges ont-ils aujourd’hui ?

Anthony, notre aîné à 14 ans et Théo aura 9 ans en décembre !

Aujourd’hui, quelle est la durée moyenne d’un parcours d’adoption ?

Il n’est pas possible de donner une durée de procédure cela dépend de plusieurs paramètres, adoption en France ou à l’étranger, enfant avec ou sans particularité, certains se sont vu attribuer un enfant l’année suivante d’autres ont dû renouveler leur agrément au terme des 5 ans de validité.

Pouvez-vous présenter l’association parhandifferemment ?

L’association a été crée en 2017 et est née du constat que beaucoup de personnes pensent, à tort, que l’adoption n’est pas autorisée aux candidats en situation de handicap. Notre rôle est de combattre cette idée reçue et d’épauler les postulants durant leurs démarches car ils sont souvent plein de doutes et de questionnements et ont parfois un réel manque de confiance en eux..

Aujourd’hui l’association compte 10 familles qui sont suivies dans leurs démarches d’adoption.

Extrait du livre :

« D’aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours pensé qu’être maman était dans l’ordre des choses. Aujourd’hui, j’ai le bonheur d’être mariée et d’avoir deux magnifiques garçons. Je m’investis dans des valeurs qui me tiennent à coeur. Ces deux maternités aussi différentes soient-elles ont changé ma vie et ce malgré mon handicap qui aurait pu compromettre mes rêves. Au contraire il m’a permis de trouver ma mission de vie, de créer ma propre association et aider à mon tour.
Ce livre est un témoignage que j’ai voulu positif, joyeux et réaliste. Surtout il témoigne de ma reconnaissance envers les personnes qui ont fait de moi la fille, la femme, la mère que je suis aujourd’hui. »