Le cododo ou co-sleeping

Le cododo ou co-sleeping

Le cododo ou co-sleeping exprime le fait que les parents dorment avec leur bébé, soit dans le même lit, soit dans la même chambre. En France, c’est un sujet tabou de nos jours, car l’on parle de lien de causalité avec la mort du nourrisson et d’abomination.
Mais beaucoup de femmes sont des adeptes du cododo… en cachette ?!

Dans certaines cultures, il est tout à fait ordinaire et normal de dormir avec son bébé, en particulier dans les pays asiatiques.

Les avantages du cododo

  • Bébé est en sécurité tout près de sa maman. Il reconnait sa voix, les odeurs et se sent protégé si proche. C’est rassurant pour l’enfant mais aussi pour la maman, qui souvent les premiers mois fait très attention à la respiration de son tout petit !
  • Que l’enfant soit nourri au sein ou au biberon, c’est assez pratique qu’il soit dans la même chambre que sa maman. Plus besoin de faire des allers-retours nocturnes jusqu’à sa chambre pour le nourrir. Vous n’avez pas peur d’avoir un sommeil trop lourd et ne pas l’entendre crier de faim… La maman se repose d’avantage.
  • Si le bébé est allaité, c’est une bonne chose qu’il dorme tout près de sa maman car pour une bonne mise en place de l’allaitement, le sein a besoin d’être stimulé régulièrement. A la Leche League (association d’information et de soutien pour l’allaitement maternel), on défend ce mode de couchage. « Car l’avantage principal est de favoriser l’allaitement des enfants. Les tétées seraient ainsi plus fréquentes pendant la nuit ».
  • Certains parents privilégient le cododo car ils ont un oeil permanent sur le bébé, ce qui diminuerait le nombre d’accidents.  Il faut noter toutefois qu’en matière de prévention de la mort subite du nourrisson, les résultats restent pour l’instant contradictoires.

Les risques du cododo

Les principaux arguments avancés contre le cododo mettent en avant les menaces pour la sécurité de l’enfant, notamment la mort du nourrisson et l’étouffement. Selon des études anglaises, « les bébés de moins de trois mois qui dorment dans le lit de leurs parents ont un risque multiplié par cinq de mourir du syndrome de la mort subite du nourrisson ».

  • Pratique le co-sleeping, c’est prendre le risque que l’un des parents étouffe l’enfant.
  • C’est également prendre le risque que l’enfant s’étouffe dans la couette, un oreiller, les draps…
  • Même si le cododo est tentant en cas d’allaitement, le sevrage quant à lui est plus compliqué.
  • Il ne faut pas exclure le risque d’hyperthermie si bébé est trop couvert (body+pyjama+turbulette+couette…).
  • Il faut souligner que la présence du bébé dans la même chambre voire dans le même lit que ses parents peut finir par poser quelques problèmes d’intimité au sein du ménage.
  • Le cododo pourrait engendrer des troubles du comportement, et une dépendance tenace avec les parents.

Chacun sa chambre !

Beaucoup de parents préfèrent distinguer les deux chambres et garder leur intimité! L’enfant doit comprendre qu’il a sa propre chambre, avec ses affaires, ses jeux… et que les parents ont leur propre chambre aussi. Cela n’empêche pas d’avoir des moments privilégiés le matin en famille !

Certaines mamans, pour réguler le bébé les premières semaines et le rassurer, installent un matelas dans la chambre de l’enfant.

Les règles de sécurité

Si vous envisagez de faire du cododo avec votre bébé, parlez-en à votre pédiatre et respectez quelques règles de sécurité :

  • Le bébé ne doit pas être trop couvert et sa chambre doit garder une bonne température. La température idéale doit être autour des 19°.
  • Enfilez au bébé une turbulette ou un sur-pyjama, mais ne le couvrez pas sous la couette.
  • Ne gardez que les coussins nécessaires aux parents, et soyez vigilants à les écarter le plus possible, pour éviter tout risque d’étouffement.
  • Fermez la porte de la chambre, et faites attention de ne laisser entrer aucun animal domestique.
  • Soyez vigilante au risque de chute (il existe des barrières anti-chutes, ou des berceaux spéciaux qui se fixent sur un côté du lit des parents.).
  • Les parents doivent être particulièrement vigilants à ne pas « écraser » le bébé en changeant de position au cours de la nuit, en particulier le papa. N’oubliez pas que votre enfant ne pèse que quelques kilos!

Laure de Fazende

Journaliste spécialisée dans les joies et les petits tracas de la grossesse. Laure répond à vos interrogations, vous soutient, se réjouit avec vous de ce grand bonheur qu’est l’arrivée d’un bébé.

Jeune maman d'un petit bonhomme de 4 mois

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue