De l’art pour les tout-petits : le pari fou des créatrices de la Maison Petitpoint

De l’art pour les tout-petits : le pari fou des créatrices de la Maison Petitpoint

Faire découvrir l’art à nos enfants dès le plus jeune âge ? Et pourquoi pas après tout !

Maman vogue a voulu rencontrer Mathilde Martin et Margot Hincker deux jeunes mamans passionnées qui se sont lancées dans l’aventure entrepreneuriale en créant la Maison Petitpoint, des oeuvres d’art destinées…aux bébés !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots : quel est votre parcours et quel est le lien qui vous unit qui vous a poussé à vous lancer ensemble dans cette aventure ?

Margot : Depuis toujours je suis attirée par le plaisir de créer. Ce qui m’a naturellement poussée à suivre des études d’Arts-Appliqués sur Paris, néanmoins j’ai vite pris conscience qu’un petit quelque chose me manquait… Pour moi l’Art est quelque chose qui doit se vivre et qui doit trouver sa place auprès de chacun peu importe son histoire. J’ai donc entamé des études d’art-thérapie.

Mathilde : J’ai toujours été passionnée par l’art, la culture et la création en générale. J’ai besoin du contact avec l’art : le son particulier d’une salle d’exposition, l’odeur d’un livre, de la peinture, le contact avec la matière…C’est donc naturellement que j’ai orienté mon parcours dans cette voie. J’ai un double cursus en Métier des Arts et en Management de Projets Culturels. J’ai essentiellement travaillé dans l’accompagnement de projets dans le spectacle vivant et j’ai co-dirigé pendant presque cinq ans une compagnie de danse que j’avais créée.

Le lien qui nous unit avec Mathilde, quelle histoire ! Mathilde et moi sommes des amies d’enfance. Nous nous sommes toujours suivies et accompagnées à chacune des étapes clés de nos vies. À un tel point que le hasard a fait que nous sommes mariées à des frères et que nos enfants ont 9 jours d’écart ! Disons que la vie fait tout pour nous rapprocher. Très naturellement Petitpoint est venu à nous à la naissance de nos enfants, comme une évidence, « l’Art pour les tout-petits ? » « Mais oui ! ».

Vous êtes deux associées. Comment vous répartissez-vous les rôles au sein de l’entreprise ?

Je crois que nous n’avons pas tellement eu besoin de travailler à cette répartition des tâches. Nos parcours et nos compétences sont très complémentaires, nous avons chacune notre territoire de jeu, Mathilde la diffusion et communication et Margot la production !
Notre force, peut-être, vient du fait qu’on ne pourrait pas se remplacer l’une l’autre et que donc nous nous faisons confiance.

Mais en ce qui concerne la création, l’image de Petitpoint, nos valeurs ça c’est toutes les deux ! D’une idée, l’autre rebondit jusqu’à que nous ayons toutes les deux cette petite sensation dans le ventre qui dit « On y est ! ».

Racontez-nous l’histoire de Petit Point. Comment vous est venue l’idée ? Par quelles étapes êtes-vous passées pour concrétiser ce projet ? Pourquoi ce nom ?

À la naissance de nos fils, Mathilde mettait Gaspard dans son porte bébé et le traînait dans tous les musées ! Pendant ce temps, moi je m’émerveillais sur l’éveil et le développement du tout-petit et je réfléchissais à cet objet adapté que je pourrais créer…Au fil de nos discussions il nous est venu que l’Art avait justement toute sa place auprès des bébés et que pour autant rien n’existait vraiment !

Nous avons alors commencé à penser à la manière d’amener l’Art vers nos tout-petits, par des objets d’Art qu’ils pourraient vivre en toute liberté.

J’ai sorti ma machine à coudre, Mathilde a découpé des petites maisons et nous avons imaginé notre premier livre sensoriel artistique.

Nous voulions un nom doux, comme un murmure à l’oreille…« Petitpoint ». C’est un nom qui fait écho à la rondeur des corps du bébé et de la femme enceinte. Le Point, c’est aussi, pour nous, le point de rencontre entre le nouveau né et sa famille mais aussi avec l’Art, avec la vie en générale.

L’idée maîtresse de Petit Point est donc de mettre l’art à la portée des tout petits. De quelles façons appliquez vous ce principe avec vos enfants au quotidien ?

Petitpoint est né grâce à eux et avec eux, et ils sont aussi nos premiers « testeurs » ! Nous laissons nos livres d’art à leur porté, nous racontons les tableaux que nous regardons avec eux, nous allons dans les musées…mais surtout, nous nous attachons à leur montrer que l’art est partout et que tout est art. Les enfants ont cette magie de nous réapprendre à voir, nous nous nourrissons de ça et le cultivons chaque jour.

Pourquoi avez-vous choisi les livres en tissus et les tapis d’éveil comme support ?

Nous voulions réinterpréter avec les artistes, un objets d’éveil présent dans le quotidien du bébé. Nous voulions un objet doux, facilement transportable et aussi lavable. Le livre et le tapis sont arrivés assez naturellement. 

Comment choisissez-vous les artistes avec lesquels vous collaborez pour créer vos objets ?

Nous fonctionnons beaucoup au coup de cœur, c’est aussi une histoire de rencontres et de sensibilité…

Chaque objet est pensé comme une toile « vierge » que nous proposons aux artistes. Il est primordial pour nous que l’enfant puisse « capter » l’œuvre dès la naissance : la vue est le sens qui se développe le plus tardivement et durant les 2 premiers mois, l’enfant observe surtout les contrastes. Nous choisissons donc des œuvres qui pourront tout d’abord répondre à cette exigence.

Nous avons fait le choix d’avoir des œuvres visuelles, dépourvues de mot pour laisser le parent et l’enfant inventer leurs propres histoires. Nous choisissons les œuvres pour qu’elles accompagnent l’enfant dans les stades de son développement.

Et pour vos prestataires ? Petit Point produit uniquement en France, ce parti-pris vous tient à cœur ?

Nous voulions un produit 100% Français car nous pensons qu’il est important de valoriser le travail de proximité et d’avoir une proximité avec nos prestataires.

Aujourd’hui, la totalité de nos produits sont français : notre tissu est tissé dans les Vosges, l’impression est effectuée dans le Nord de la France et nos livres et tapis d’éveil sont confectionnés au cœur de Paris.

C’était une évidence pour nous de fonctionner comme ça. Nous veillons à un mode de consommation raisonné et souhaitons que nos propres produits correspondent à nos valeurs autant que possible.

Avez-vous pu observer vos enfants jouer et s’approprier vos créations ? Quelles sont leurs réactions ?

Nos livres et tapis ont toujours été dans leurs mains ! C’est important pour nous car en les observant jouer avec nous observons aussi leur évolution de jeux.

Au départ, il y a beaucoup d’observation, de mise à la bouche, de toucher pour apprécier le son et la matière. Puis rapidement, ils cherchent les petits points sur le tapis, ils suivent du bout des doigts les lignes sur les livres.

Plus ils grandissent plus ils cherchent à nommer ce qu’ils voient (la voiture, les chaussures etc). C’est assez incroyable de voir que l’objet prend des sens différents en fonction de l’âge de l’enfant.

Quels sont vos projets pour le futur de Petit Point , au court et au plus long terme ?

Nous travaillons aujourd’hui aux prochaines éditions qui seront dédiées à la couleur.Nous préparons aussi une série d’évènements pour animer des ateliers de découverte sensorielle et artistique pour les bébés.

À lire aussi :

Les imagiers préférés de mon bébé

Ces objets du quotidien que nos bébés adorent

Marie Cauquil O'Kelly

La rédactrice M.OC

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue