Comment aider son enfant à arrêter de sucer tétine, pouce ou biberon ?

Comment aider son enfant à arrêter de sucer tétine, pouce ou biberon ?

Chères mamans,

Dans mon dernier article TÉTINE, POUCE, BIBERON, QUAND ARRÊTER ET POURQUOI ?, je vous expliquais quand il était bon pour votre enfant d’arrêter le pouce, la tétine ou le biberon.
Vous avez été plusieurs à me demander des conseils et astuces pour y parvenir. Ce n’est pas évident de donner des conseils généraux, mais le plus souvent je constate que les choses bougent quand les parents (et donc l’enfant) sont bien convaincus des bénéfices qu’apportera l’arrêt des habitudes de succion.
Ils trouvent alors le moyen d’accompagner leur enfant. Après tout, vous êtes ceux qui le connaissent le mieux !

Arrêter les habitudes de succion

Choisir le bon moment

Le premier élément à prendre en compte est celui du timing. Choisir le bon moment.
L’arrivée d’un enfant dans la fratrie, un déménagement, un moment d’absence de l’un des parents ou une rentrée scolaire ne sont pas les moments idéaux pour demander à l’enfant de renoncer à quelque chose qui le rassure. Choisissez plutôt des vacances ou l’occasion d’un anniversaire.

Bien sûr, il est important d’impliquer l’enfant dans cette démarche. C’est bien à lui qu’on demande un grand changement. Expliquez-lui pourquoi vous lui demandez cela, responsabilisez-le !

Rassurez-le

Si l’enfant suce son pouce ou une tétine, c’est sûrement qu’il a besoin de se rassurer. Essayez de définir la cause, ce qui l’inquiète, ce qui lui manque. Peut-être passer plus de temps avec lui le soir avant de dormir pour lire une histoire. Ou mettre une veilleuse dans la chambre s’il a peur du noir.

Impliquez une tierce personne

Une autre idée peut être d’impliquer quelqu’un d’extérieur au cercle proche de l’enfant : une grand-mère, parrain ou marraine, oncle ou tante, voire dentiste ou orthophoniste, à qui cela ferait très plaisir que l’enfant arrête de sucer son pouce ou sa tétine.

Récompensez ses efforts

En général, avec les enfants, le système de la récompense positive fonctionne assez bien. Récompensez chaque progrès, chaque étape, par un petit cadeau dont il rêve depuis longtemps !

Faites un deal

Selon les enfants, le système du deal peut fonctionner aussi : d’accord pour la tétine mais seulement dans le lit, par exemple.

De même, réduire progressivement les habitudes de succion sera plus facile qu’un arrêt brutal. Définissez avec l’enfant certains moments, certains endroits où il peut recourir au pouce ou à la tétine s’il pense qu’il en a besoin.

Enfin, sans en faire tout un plat, sans lui mettre la pression, félicitez les progrès de l’enfant.

Arrêter le biberon

L’objectif sera de mettre en place une technique pour que l’enfant ne tête plus. S’il est trop attaché à son biberon ou encore trop malhabile pour boire au verre, vous pouvez ruser ! Par exemple en coupant la tétine : le lait coulera plus directement comme avec un verre, plus besoin de téter sur la tétine. Passez au verre canard, au verre avec une paille…
S’il peut boire au bol, pourquoi ne pas lui donner l’occasion de choisir lui-même un joli bol dans lequel il aura envie de boire ?

Arrêter la tétine

Comme pour le biberon, couper le bout de la tétine peut être une bonne idée. Et réduire petit à petit la partie restante de la tétine (attention aux risque d’étouffement).

Il y a l’idée de la boîte, tiroir ou endroit spécifique où la tétine serait rangée. Quand l’enfant en a vraiment besoin, il peut aller la chercher, mais toujours l’y ranger après. Un bon moyen pour l’oublier petit à petit.

On peut aussi trouver une petite histoire qui donnera envie à l’enfant de mettre sa tétine à la poubelle, de la donner à une personne réelle ou imaginaire, etc.

Arrêter le pouce

Le pouce, contrairement à la tétine, fait partie de l’enfant … difficile d’en couper un bout ou de le jeter à la poubelle ! Il y a toujours les techniques de nos mamans ou grands-mères, un peu coercitives mais qui ont fait leurs preuves : vernis amer, scotch ou pansement rigolo, etc. Certaines mamans dessinent un visage sur le pouce de leur enfant : « Monsieur Pouce n’a pas très envie d’être tout mouillé … ».

Vous pouvez aussi proposer à votre enfant des activités manuelles qui occuperont ses mains : pendant ce petit temps, il réussira à ne pas sucer son pouce. Ou des comptines qui se dansent avec les doigts. Je propose parfois aux enfants qui ont un doudou et sucent leur pouce de garder le doudou et la main contre leur nez, sans mettre le pouce dans la bouche.

Supports

Voici enfin quelques idées de supports qui pourront soutenir votre enfant dans sa démarche.

Les livres d’histoire bien sûr

Il y en a beaucoup. Que diriez-vous de lire avec votre enfant le livre qui l’attire le plus ?
Je peux vous conseiller ces livres, écrits par des collègues (je prêche pour ma paroisse !) :

La Tétine de Nina (Christine Naumann-Villemin)
Adieu, tétine ! – L’histoire du petit lapin Corentin qui apprend à vivre sans sa tétine (Clara Suetens et Aline de Pétigny) qui reçoit les meilleurs avis parmi la sélection proposée.
T’choupi n’a plus de tétine (Thierry Courtin)

Pour l’arrêt du pouce, le livre Pouce ! (Alice Brière-Haquet et Amélie Graux) est très apprécié. Commentaires mitigés en revanche pour Lulu-Grenadine ne veut plus sucer son pouce (Laurence Gillot et Lucie Durbiano), Y’en a marre des tototes (Catherine Dolto et Colline Faure-Poirée), et Princesse qui suçait son pouce (René Gouichoux et Gitte Spee).

Un livre d’activités

Un peu plus qu’un livre : je recommande le livre d’activités Collages et jeux – Au revoir tétine (Ballon).

Un bon support est le calendrier : mettre en place un calendrier rien que pour votre enfant, sur lequel il notera (par un bel autocollant par exemple) les jours où il aura réussi à se passer de sa tétine ou de son pouce.

Un autre support : les comptines. Chanter une petite chanson avec votre enfant quand il a envie de sucer son pouce, ou lui proposer de la fredonner pour se donner du courage. Je n’ai pas trouvé de comptines fantastiques ; si vous avez des idées, n’hésitez pas à les proposer. Sinon, cela s’invente !

Bien sûr, il y a enfin les légendes à imaginer pour avoir un bon prétexte de mettre la tétine à la poubelle, sous le sapin de Noël (le Père Noël en a besoin pour un autre enfant), dans un trou dans le jardin (de belles fleurs vont pousser après), dans une boîte etc. A vous de trouver l’histoire qui correspondra à la sensibilité de l’enfant !

Changer ses habitudes n’est jamais facile. Si vous croyez à la pertinence de la démarche, vous trouverez les bons moyens d’accompagner votre enfant.
Alors, courage ! Et dites-nous, qu’est-ce-qui a fonctionné pour votre enfant ?

© Maman Vogue

Thérèse Reichert

Orthophoniste exerçant en libéral à Paris.
Spécialisée dans la prise en charge des troubles de l’oralité et du langage dans le cadre du handicap du jeune enfant, en particulier de la Trisomie 21.

Son dada ? La prise en charge précoce et le travail avec les familles.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue