Comment choisir l’école de son enfant

Comment choisir l’école de son enfant

Première rentrée dans la vie « active », premier pas officiel vers la sociabilité, l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et de la culture, le choix de l’école ne se fait pas à la légère. Le bien-être de l’enfant va de pair avec la réussite de l’élève.

La découverte de l’école va passer par l’exploration d’un monde inconnu, peuplé de tableaux noirs, d’horaires à respecter, de repas en commun, de visages d’enseignants, de la jungle de la récréation. L’enfant va y passer sa journée, va se frotter aux autres, rencontrer des amis, se faire taper dessus, apprendre à se défendre et préparer son avenir. Il doit s’épanouir dans cet environnement.

Si on a la chance de pouvoir choisir, il faut la saisir. Beaucoup se contenteront de l’école d’à-côté, faute d’alternative.

Avant l’inscription, on part à la recherche des informations qui permettront de se décider en connaissance de cause. Car l’effet visé est bien évidemment celui de lui donner un bon enseignement – qui le servira à vie – et qu’il s’épanouisse dans un environnement qui lui convienne afin de laisser éclore sa personnalité sans perdre confiance en lui.

Plusieurs questions se posent :

Quel établissement

Etablissement public, qui dépend de l’Education Nationale et du lieu du domicile jusqu’à la fin du collège ? Etablissement privé, associé à l’Etat par contrat ? Voire école hors contrat, totalement indépendante de l’Education Nationale ?

Le lieu géographique

L’école est-elle située à proximité du domicile ? Le temps de trajets est à considérer. Ces derniers peuvent être fatigants et avoir lieu 4 fois par jour -aller/retour pour les accompagnants. Votre nounou vous remerciera.

La méthode de lecture

En CP (cours préparatoire) deux méthodes sont souvent proposées : la globale ou la syllabique.

Les à-côtés

Une rapide enquête de quartier peut permettre de savoir si l’on peut laisser facilement ses enfants à la cantine, à l’étude le soir, s’il y a un centre de loisirs le mercredi et/ou pendant les vacances scolaires -pour le public-, quelles sont les activités dispensées entre midi et deux, après les cours … Cela peut faciliter le quotidien.

L’amitié

Savoir si certains de ses amis vont dans la même école que lui. Cela peut faire pencher la balance.

L’administratif

Sans oublier la date d’inscription. Dans les grandes villes, il faut s’y prendre plusieurs mois à l’avance. D’où l’intérêt de se renseigner dans l’année précédant celle de sa rentrée scolaire afin d’être prêt quand s’ouvrira la période des inscriptions.

Si l’école enseigne aux enfants, les parents restent les premiers éducateurs. Aussi, il est important d’être en phase avec l’école de son enfant. La collaboration parents/enseignant est un travail d’équipe qui trouve son plein intérêt grâce à l’adéquation des protagonistes. Dans ce domaine, tout tourne autour de l’enfant, il est le point central à ne pas négliger et chaque détail compte pour conduire à la réussite.

Amélie de Garsignies

À lire aussi :

Actu : un retour à l’apprentissage traditionnel du calcul, de la lecture et de l’écriture à l’école ?

Apprentissage des lettres : des activités pour votre enfant

5 mythes sur l’apprentissage d’une seconde langue par votre enfant