Cette fameuse période de pré-conception, la course au bonheur !

Cette fameuse période de pré-conception, la course au bonheur !

Cette fameuse période de pré-conception, la course au bonheur !

 

Ça y est, le grand jour est arrivé, votre mari et vous avez décidé de lancer le premier, le deuxième, le troisième… bébé ! Mais, comment s’y préparer au mieux ? Comment préparez son corps pour qu’il soit dans les meilleures conditions pour accueillir la vie ?
Entre le moment où vous décidez que vous voulez concevoir et le moment où vous commencez réellement les essais bébé, il y a tout de même une petite phase de préparation.

Idéalement, la première étape serait de prendre un rendez-vous avec votre gynéco pour faire un petit check-up et un frottis si le dernier est trop lointain. Votre médecin vous prescrira sans doute également quelques analyses de sang à effectuer.

Le temps passant, les usages médicaux du suivi de grossesse évoluent en fonction de l’avancée des recherches. Sachez donc que d’une grossesse à l’autre, vous pouvez ne pas reconnaître exactement le suivi effectué. Par exemple, en 2013, un test du diabète gestationnel était obligatoire au 6ème mois alors qu’en 2015, il n’était fait qu’en cas de soupçon…

Votre gynéco pourra vous recommander de prendre des acides foliques trois mois avant la conception (sachez qu’ils sont en vente libre en pharmacie et que le dosage habituellement donné est de 4 mg/j).

Et nous y voilà, c’est le début de l’écoute de soi, de son corps, de ses sensations… Il faut apprendre ou réapprendre à connaître le fonctionnement de votre corps au naturel… chose que vous ferez tout au long de votre grossesse !

Pour optimiser sa fertilité il est conseillé :

  • de se remettre à manger équilibré si on avait tendance à se laisser aller ;
  • de revenir à son poids de forme s’il nous reste encore quelques kilos superflus à perdre ;
  • de diminuer la caféine ;
  • le sport est toujours recommandé, cela va sans dire…

Vous pouvez également essayer l’acupuncture ou la mésothérapie qui peuvent préparer votre corps à accueillir la vie. La phytothérapie peut également améliorer le bien-être général, comme les feuilles de framboisier, le chardon marie ou le gallitier… En revanche parlez-en à votre médecin avant de commencer un traitement. L’homéopathie est très efficace aussi pour réguler la sphère hormonale et favoriser la grossesse.

Il s’agit donc d’écouter son corps, de l’observer et de le chouchouter…L’idée est de se sentir bien dans son corps, d’être détendue pour que la conception ait lieu dans la sérénité donc plus facilement. Bref, mettre en place des bonnes habitudes à conserver pendant la grossesse.

 

Attention aux perturbateurs endocriniens! Veillez à tout ce que vous utilisez soit naturel et sans perturbateurs. ils ont tendance à se cacher partout (cosmétiques, produits ménagers, plastique etc.)

Repérer ses périodes d’ovulation

Afin d’optimiser vos chances de fécondation, il faut que vous appreniez à vous observer pour repérer votre « période de fécondité », c’est-à-dire le moment où vous ovulez. Nous allons donc vous présenter ici le cycle de la femme ainsi que les fluctuations hormonales pour mieux comprendre celui-ci.
Lire l’article Connaître son cycle pour optimiser sa fertilité

Certaines femmes repérent leur période d’ovulation en écoutant les signes (maux de ventre, ballonnements…), et en observant les sécrétions vaginales afin de pouvoir identifier les périodes de fertilité ! Certaines ne ressentent rien et pratiquent les méthodes naturelles pour se faire aider lire l’article les méthodes naturelles 

On souffle et on se lâche !

Et puis, viendra le moment si excitant où vous direz : ON SE LÂCHE ! Essayez surtout de rester détendue si ça ne marche pas du premier coup !
Essayez d’éviter de dire autour de vous que vous êtes en « essais bébé », cultivez votre petit jardin secret, votre petit nid d’amour avec votre époux…

J’ai envie de conseiller de vous mettre au Yoga ou à la sophrologie qui enseignent le « LACHER PRISE » concept primordial tant dans la préconception que pendant la grossesse et à l’accouchement ! Oui, vous allez souvent entendre ces deux mots que vous détesterez peut-être si bébé tarde à arriver…

Encore une fois, écoutez-vous VOUS VOUS VOUS, ne laissez pas les autres (aussi bien attentionnés soient-ils) vous parasiter en vous mettant la pression car il n’y a rien de plus irritant que de s’entendre dire : « il suffit de lâcher prise »… Commencez d’ores et déjà à apprendre à respirer, à sentir votre respiration et à prendre du temps pour vous.

Mettez-vous dans votre bulle de bonheur et ne laissez personne vous en sortir. Evidemment, là, n’est pas le secret de la fertilité mais si vous arrivez à accepter que vous ne pouvez pas tout contrôler, à vous libérer, le terrain sera à mon avis plus favorable… S’écouter soi-même, une philosophie de vie qui n’est pas si évidente que ça.

En tous cas, quelle que soit la durée de cette phase de pré-conception, l’hygiène de votre vie, de votre corps et de votre esprit que vous aurez acquise, ne pourra que vous être bénéfique pour votre vie courante, votre grossesse et votre accouchement !

Considérez cette phase comme une séance d’entraînement pour découvrir, appréhender et utiliser les outils qui vous seront indispensables le jour de l’accouchement. Vivre activement cette phase et ne pas la subir vous aidera à faire preuve de patience si cela s’avère plus long que ce que nous nous étions imaginées…

C’est avec toute ma bienveillance que je souhaite un bon courage à toutes les futures mamans pour cette merveilleuse course au bonheur !
Après le célèbre cursus honorum, pourquoi ne pas surnommer positivement cette phase de pré-conception « Cursus beatitatem », la course au bonheur !

 

Marion-Laure M.

© crédit photo Clarisse de Lauriston

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue