Ce qui change quand on a un deuxième, troisième, quatrième ou cinquième enfant !

Ce qui change quand on a un deuxième, troisième, quatrième ou cinquième enfant !

L’arrivée d’un enfant est toujours un chamboulement dans la vie d’un couple. Qu’en est-il de l’arrivée du second, du troisième, du quatrième, du cinquième … ?

L’arrivée du deuxième enfant : la tornade

L’arrivée d’un deuxième enfant est un chamboulement terrible dans la vie de famille. L’aîné devient grand(e) frère / sœur, il cherche sa nouvelle place. Certes, c’est le grand de la famille ; mais il peut se sentir moins câliné. Il est alors en forte demande d’attention et sait le montrer !

L’avantage, c’est que l’on sait à quoi s’attendre pour un certains nombres de questions assez pragmatiques et que l’on a de l’expérience. En effet, on sait donner un bain, mettre une couche, préparer un biberon, ne pas s’inquiéter aux premiers pleurs ou lire une histoire tout en cuisinant.

D’un point de vue financier, on n’a pas besoin de refaire des gros achats car on se ressert de ce que l’on a utilisé pour le premier. On devient même minimaliste car on sait ce qui est vraiment utile de ce qui ne l’est pas.

L’arrivée du troisième enfant : la tempête

L’arrivée d’un troisième enfant est un peu moins compliquée que l’arrivée du second, toutes les mamans vous le diront. Certes, il faut gérer les aînés, mais ils sont un peu plus grands que lors de l’arrivée du deuxième et peuvent s’occuper seuls un moment. Pour peu que Maman soit salariée, le congé maternité de 6 mois leur profite aussi !

Du côté des parents, il faut bien sûr retrouver un rythme (pas forcément perdu …) des nuits hachées voires blanches. Mais on se connaît mieux et l’on sait s’écouter et lâcher prise sur des détails du quotidien. La lessive attendra, on se fait livrer ses courses pendant quelques temps, on redécouvre les plats surgelés et on sait marier les pâtes à toutes les sauces durant quelques semaines.

C’est parfois pour le second enfant, qui se retrouve ni l’aîné ni le dernier, pour qui il est difficile de trouver sa place. Mais en préparent la naissance et en y prêtant attention, tout se passe normalement en douceur. Et trois enfants, c’est aussi le passage à la famille nombreuse … famille heureuse !ALT-ce-qui-change-plusieurs-enfants-mamanvogue

L’arrivée du quatrième enfant : vent fort

Le quatrième, c’est déjà bizarrement un peu plus simple que pour le troisième. Les aînés sont plus grands, on a ses habitudes, on connaît tous les parents à l’école, les aînés ont des amis avec des parents prêts à en garder un ou deux pour une soirée pyjama … Bref, tout baigne !

Pour peu que l’écart entre l’aîné et le dernier soit un peu grand, il est difficile au début d’allier les besoins d’un pré-ado avec les nuits d’un nourrisson. Cependant, les bonnes habitudes d’organisation sont bien ancrées dans la vie de famille et c’est finalement parfois plus simple que pour un premier enfant.

Une chose ne change néanmoins pas : la fatigue ! Une grossesse c’est fatiguant pour le corps et pour une quatrième ça peut l’être encore plus. Un accouchement reste aussi un accouchement et on a forcément pris quelques années depuis la naissance du premier ! Si d’un point de vue physique l’arrivée du quatrième est une épreuve pour le corps, la fluidité et l’organisation de la maison permettent de compenser parfois cette rude expérience.

Côté finances, l’arrivée du quatrième est souvent l’occasion de changer de voiture : un budget à prévoir en amont ! En revanche, encore plus que pour les précédents, on économise sur les vêtements et le matériel de puériculture.

Le petit cinquième ? Zen attitude !

Le cinquième ? C’est de la rigolade ! Certes, vous êtes assez fatiguée par la grossesse, les quatre aînés courent partout et l’accouchement reste un marathon. Mais les parents sont zen. Les aînés s’auto gèrent et sont relativement autonomes. C’est même l’occasion de confier à l’aîné certaines responsabilités !

Et vous, la zen attitude est arrivée quand ?

Lire aussi :

Avoir des enfants rapprochés, facile ou difficile ?

10 bonnes raisons pour avoir des enfants rapprochés

©Photo Virginie Hamon pour MAMAN VOGUE

Annabelle Lebarbé

Rédactrice, formatrice et maman de 2 enfants. Parisienne durant 25 ans, montpelliéraine durant 7 ans, elle habite désormais au milieu de l'Océan Indien à La Réunion.

Elle peut avoir de longues discussions sur l'éducation, le tricot, l'écologie, une recette de cuisine ou encore l'organisation de la vie quotidienne. Si elle aime papoter et rire avec ses amis, elle apprécie également la compagnie de ses livres ou d'une partition.