Raphaëlle de Foucauld et l’éducation affective : osons le dialogue !

Raphaëlle de Foucauld et l’éducation affective : osons le dialogue !

Qui est Raphaëlle de Foucauld ?

Thérapeute, praticienne en psychologie positive, mais aussi sexologue, Raphaëlle de Foucauld s’est lancée, il y a quelques années, le défi intéressant de « favoriser la création de lien et aider les gens à vivre deux minutes de bonheur par jour ».

Que sont « Les deux minutes de bonheur » ? Quel est le rôle de ces jeux dans l’éducation affective ?

Raphaëlle est à l’origine de la création de jeux appelés « Deux minutes de bonheur », qui sont des outils simples et concrets pour ouvrir un espace de parole positive. Ces jeux concernent tous les âges de la vie. Le but est de créer un espace de parole, d’égal à égal, entre parent et enfant notamment, avec 2 minutes en famille. Cela permet d’aborder des sujets complexes, en offrant à l’enfant l’occasion de se sentir écouté pour ce qu’il est, sans être jugé.

Chaque moment important de la vie, qu’il soit plus ou moins difficile à traverser, a besoin d’être accompagné. C’est ainsi que Raphaëlle développe actuellement des abonnements, sous forme de dix épisodes. Le premier s’appelle « Un temps pour deux » et est destiné au couple. Après le succès de celui-là, elle en développe autour d’autres thématiques, comme le début de la maternité, un déménagement ou encore un départ à la retraite.

Enfin, Raphaëlle a créé les Bulles de bonheur, un podcast sous forme de chronique de vingt minutes, qui aborde un sujet du quotidien, en proposant un changement de regard, et qu’elle nomme très justement « des petits accélérateurs de bonheur ». 

L’éducation affective de nos enfants passe par l’exemple

La construction affective des enfants passe d’abord par ce qu’on appelle « l’éducation silencieuse ». La manière dont on va parler de ce qu’on est, va avoir une influence énorme. La joie d’être une femme va donner envie à une petite fille d’être une femme et la joie d’être un homme va donner à un petit garçon l’envie d’être un homme. De même, l’image d’une maman heureuse dans sa maternité, va donner envie à une petite fille d’être maman. C’est la même chose pour l’image que va renvoyer un papa à un petit garçon.

La manière dont un couple va se toucher, se parler ou encore se regarder va être un exemple de sensualité et d’affectivité pour son enfant. La manière dont on va caresser son enfant, prendre soin de lui, va profondément influencer sa « carte du tendre ». Un enfant dont on va prendre soin, qu’on va embrasser, caresser, sera un enfant qui va aimer la sensualité. Il faut vraiment accorder une place à cette éducation silencieuse qui est véritablement importante dans la construction de l’enfant.

Soyons également en vérité avec nous-même et avec nos enfants. Il est important d’avoir une cohérence entre le corps et le cœur. La science a prouvé que les personnes qui sont alignés entre ce qu’ils vivent dans leur cœur et dans leur corps sont plus heureux. 

L’adolescence, une période aux mille questions

Tout ce que les parents vont apprendre à leurs enfants dès le plus jeune âge, va ensuite ressortir à l’adolescence. C’est pourquoi les parents doivent très tôt parler à leurs enfants de sexualité et d’affectivité. L’apprentissage du respect et la beauté de son corps s’apprennent tout petit. 

Les adolescents sont inquiets de voir leur corps se transformer, ils ne se reconnaissent pas. Ils se demandent ce qu’ils vont être, à quoi ils vont ressembler, et quel adulte ils vont être, à tous les niveaux. Quand on entre dans la puberté, on ne se reconnaît pas, on aspire à autre chose, on a des nouvelles émotions et on ignore pourquoi. C’est pourquoi il faut, en tant que parents, accompagner tous ces questionnements.

Les adolescents se posent beaucoup de questions, et ils ont aujourd’hui accès à des outils pour y répondre. Cependant, pour tout ce qui va toucher à la sexualité, Google ne va pas montrer que des choses merveilleuses. L’invasion de la pornographie, qui est un vrai problème, envahi le démarrage de la sexualité des adolescents. 

Les réseaux sociaux ont également leur place dans les questionnements des adolescents. En tant que parent, il est important d’engager un dialogue avec eux sur les réseaux sociaux. Ils ne se rendent pas forcément compte que ce qu’ils vont poster et cela peut leur revenir comme un boomerang. Le phénomène du « revenge porn » peut avoir des conséquences désastreuses.

Parents d’ados : osez le dialogue

Il nous faut également engager des discussions sur le plaisir, au sens large d’abord (manger, voir un paysage…) pour pouvoir ensuite aborder le plaisir sexuel comme quelque chose qui se construit, se prépare. Discuter également avec eux de l’engagement et de la fidélité. L’adolescent est très avide de ce genre de discussion. Il est donc important ne pas grimper aux rideaux quand l’adolescent provoque avec des questions un peu chocs, car il le fera nécessairement. Au contraire, les parents doivent pouvoir accueillir avec un peu de recul et d’humour ces comportements, et lui renvoyer la question. 

L’utilité des Deux minutes de bonheurs dans l’éducation affective

Les Deux minutes de bonheur servent à ouvrir cet espace de parole, d’égal à égal. Chacun va prendre le temps de s’écouter sans être jugé. Cela permet d’accompagner avec bienveillance certains questionnements. Ainsi l’enfant ou l’adolescent, le jour où il aura des questions à se poser, il viendra les poser. Il faut avoir la subtilité de jouer et de rire avec ses enfants. Les sujets sont abordés de manière ludique, ce qui va être l’occasion de libérer la parole. C’est l’occasion de de démarrer des discussions, d’engager un dialogue sur des sujets parfois complexes, qu’on a du mal à affronter. Ce sont « des petits coups de pouce, mais des grands coups de boost ». 

Tiphaine Leuba

Mariée depuis 3 ans et maman d’un petit garçon, je suis passionnée depuis toujours par l’écriture et j’ai décidé d’en faire mon métier. J’aime partager dans mes articles mon quotidien mouvementé et passionnant de jeune femme et de jeune maman.