Qu’est-ce que le placenta praevia ?

Qu’est-ce que le placenta praevia ?
  • Qu’est ce que le placenta ?

 

Le petit nid dans lequel bébé va grandir durant 9 mois s’appelle le placenta. C’est un organe unique qui permet à bébé  de se développer pendant la grossesse. Il va créer le lien entre la mère et le fœtus permettant de nombreux échanges essentiels.  Celui-ci se forme au tout début de la grossesse, composé de tissus organiques et il deviendra inutile dès lors que bébé sera né.

Publicités

Le placenta a la forme d’une galette et il est souvent proportionnel au bébé qu’il contient. Il mesure environ 20cm de diamètre et est épais de 3 à 4cm. Il est très vascularisé.

Son verso est fixé à la paroi utérine et son recto est relié au cordon ombilical. Il aura le rôle d’une barrière protectrice et permet grâce au cordon les nutriments essentiels au développement de bébé.

En outre, le placenta est nécessaire au bon déroulement de la grossesse, il est nécessaire qu’il fonctionne correctement pour le bien être fœtal et maternel. Parfois, il existe des malpositions placentaires provoquant des complications pour la suite de la grossesse et de l’accouchement..

 

  • Qu’est ce que le placenta praevia ?

 

Un placenta est dit praevia lorsque son implantation se situe sur l’orifice interne du col ou à proximité exiguë : un tissu placentaire recouvre alors une partie ou l’intégralité du col.

 

  • Les causes probables du placenta praevia

 

La fréquence du placenta praevia est de 1/250 accouchements aujourd’hui.

Il peut exister des facteurs de risques augmentant son incidence tels que

  • Des antécédents de césarienne ou de chirurgie utérine
  • Des anomalies physiques de l’utérus
  • La consommation de tabac ou d’alcool
  • L’âge maternel (plus de risque quand l’âge de la mère est avancé)
  • Les grossesses multiples

Ces facteurs de risque ne sont, par ailleurs, pas toujours retrouvés dans le diagnostic du placenta praevia.

 

·      Comment fait-on le diagnostic ?

 

La question du placenta praevia est évoquée chez toutes patientes présentant des saignements vaginaux après 20 semaines. Le placenta praevia est susceptible d’entraîner des saignements abondants et indolores de sang rouge vif durant la grossesse.

Pour affirmer le diagnostic, l’échographie sera le moyen précis et sur.

SI son diagnostic se fait souvent en début de grossesse, il est possible que cette malposition disparaisse plus tard.

 

  • Existe-t-il un traitement ?

Chaque patiente présentant un placenta praevia aura une conduite à tenir propre. Tout dépend de l’avancée de la grossesse lors du diagnostic et des symptômes plus ou moins inquiétants qui peuvent apparaitre et leurs gravités pour maman et bébé.

  • Une hospitalisation pourra être proposée pour stabiliser les saignements
  • Du repos sera imposé si besoin
  • Avant 36 SA, le but sera de maintenir bébé encore au chaud en restant au repos, en stoppant contraction s’il y a. Une fois les saignements arrêtés, la maman pourra rentrer à la maison
  • Si les saignements perdurent, l’hospitalisation sera préconisée jusqu’à l’accouchement

 

  • Comment je vais accoucher ?

L’accouchement se fera par césarienne dans le cas d’un placenta praevia.

L’accouchement par voie basse ne peut être envisageable que si le placenta est au moins à 1,5 / 2cm de distance du col utérin.

 

Photo : Virginie Hamon pour Maman Vogue