Médecine douce : le yoga prénatal

Médecine douce : le yoga prénatal

Faire du sport pendant la grossesse, ce n’est pas toujours évident. La fatigue, les bouleversements hormonaux et les douleurs multiples ont bien souvent tendance à décourager les femmes qui souhaitent se lancer. Il existe toutefois une activité sportive parfaitement adaptée aux femmes enceintes : c’est le yoga prénatal. Il s’agit effectivement du sport parfait pour la grossesse, et ses bienfaits sont nombreux. Vous connaissez sans aucun doute le yoga, cette pratique visant à unir le corps et l’esprit, au moyen de postures diverses et variées. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir toutes les raisons qui devraient vous pousser à faire du yoga enceinte. Pourquoi se lancer ? Explications.

Le yoga prénatal : qu’est-ce que c’est ?

Le yoga prenatal reprend les mêmes bases que le yoga traditionnel. Lors d’une séance, vous serez amenée à réaliser plusieurs postures adaptées à votre situation, sur le rythme de votre respiration. Grâce à cet enchaînement de positions, il devient possible de travailler la souplesse, mais aussi d’étirer les muscles et les tendons. Parmi les bienfaits du yoga, nous devons évidemment citer la détente et la décontraction qu’engendre cette pratique. Choisir le yoga prénatal, c’est s’octroyer un moment rien qu’à soi, pour se reconnecter à son corps, mais aussi à son bébé.

Le yoga prénatal, pour garder une activité physique tout en étant enceinte

Même si la dépense énergétique du yoga est inférieure à celle d’autres sports comme la course à pied ou la natation, le yoga reste une activité sportive à part entière. De ce fait, si vous êtes sportive, le yoga prénatal vous permet de rester active, tout en adoptant un sport adapté à la grossesse. En effet, le yoga prénatal est une activité douce, non agressive pour le corps. En outre, les bienfaits essentiels du yoga sont nombreux, c’est d’ailleurs ce que nous vous proposons de découvrir.

Quels sont les nombreux bienfaits du yoga prénatal ?

Grâce à la pratique du yoga, les femmes enceintes ont la possibilité d’accueillir plus sereinement les changements hormonaux, mais aussi physiques qu’engendre une grossesse. En outre, cette pratique sportive permet d’appréhender de façon plus positive les bouleversements typiques de cette période.

Grâce aux postures de yoga, les femmes enceintes sont en mesure de garder une meilleure posture, mais aussi de retrouver plus de force physique et une meilleure souplesse. Si le yoga développe les capacités physiques, il met également l’accent sur le développement de la force mentale. De plus, les femmes yogis constatent une amélioration de leur confiance en elles. Enfin, précisons également que le yoga renforce le lien entre la femme enceinte et son bébé.

Faire du yoga prénatal : comment bien le pratiquer ?

Pour bien pratiquer cette discipline, il n’y a pas de secret : vous devez vous faire accompagner par un coach. Par exemple, pratiquer à lyon du yoga pour femme enceinte avec un professeur certifié et compétent est indispensable, pour profiter de tous les bienfaits de cette pratique. Néanmoins, s’il n’existe aucun cours de yoga prénatal proche de chez vous, sachez que des vidéos sur Internet peuvent vous aider à vous initier à ce sport. Mais attention : gardez à l’esprit qu’il ne faut jamais dépasser vos limites, ni forcer votre corps à entrer dans une posture. En effet, vous risquez alors de vous blesser.

Le yoga pendant la grossesse, mais aussi après l’accouchement !

Le saviez-vous ? Si le yoga prénatal est vivement recommandé, il en va de même pour le yoga postnatal. En effet, pratiquer cette discipline après l’accouchement vous aidera à retrouver de l’énergie, mais aussi à perdre vos kilos de grossesse. En outre, le yoga participe au retour d’un bon équilibre émotionnel, ce qui est indispensable à la suite d’une grossesse et d’une naissance.