Maman, je peux avoir de l’argent de poche?

Maman, je peux avoir de l’argent de poche?

« Maman, je peux avoir de l’argent de poche? » Cette phrase prononcée à la cantonade par notre enfant nous fait toujours réagir lorsqu’on l’entend pour la première fois. Mais pourquoi voudrait-il de l’argent de poche. Tout simplement parce qu’il grandit et que cela fait partie de son envie de gagner en indépendance. On a tous le souvenir d’être allé acheter un bonbon ou un magazine, le coeur battant, avec quelques pièces prises dans sa tirelire, serrées dans sa main!

La gestion de l’argent de poche est intéressante au sens où elle participe à l’apprentissage de plusieurs facteurs nécessaires au quotidien: une notion d’épargne (plus j’économise, plus je pourrais m’offrir quelque chose d’important), une notion de responsabilité (je gère mon argent comme je l’entend) le tout accompagné d’un sentiment de liberté menant vers l’autonomie. Il est important pour un enfant de prendre conscience très tôt de la valeur des choses. Sans pour autant rentrer dans des détails qui n’ont pas lieu d’être avec un jeune enfant, on peut lui expliquer à quoi sert l’argent et ce petit pécule mensuel peut lui servir de repère dans cet apprentissage.

De l’argent, mais pour quoi faire?

Pour les plus jeunes, c’est surtout l’occasion d’apprendre à découvrir la valeur de l’argent. Il servira à s’offrir une friandise à la boulangerie, un magazine ou encore un petit jouet. La tirelire peut aussi servir lors de fêtes foraines à faire un tour de manège. Les plus âgés eux se serviront de cet argent pour leurs sorties au cinéma, faire un repas entre amis, s’acheter un livre ou bien encore un vêtement. 

Pour les 8-10 ans, on peut donner, à titre indicatif, entre 8€ et 10€ par mois (entre 15€ et 20€ pour un collégien et entre 20€ et 30€ pour un lycéen). Une somme astronomique n’est pas du tout nécessaire ni recommandée. Si votre enfant souhaite acquérir un objet plus important, expliquez-lui que cela ne sera pas possible tout de suite, d’où l’importance d’épargner ou de garder cette idée de côté pour le mettre sur sa liste de souhaits d’anniversaire par exemple. Et on fait d’une pierre deux coups en apprenant la patience!

A nous, parents, de fixer les règles!

Dès le départ, on insiste sur le fait que l’argent de poche n’est pas un dû. Vous pouvez aussi instaurer le droit de le supprimer en cas de mauvais comportement ou de manque de travail scolaire.

Laissez-le tester ses propres expériences (dans la limite du raisonnable!) Tant pis pour ces achats qui vous semblent bêtes ou inutiles, votre enfant se rendra compte rapidement de ces achats qui ne servent finalement à rien. Parlez-en avec lui pour lui expliquer qu’il vaut parfois mieux attendre un peu pour pouvoir acheter quelque chose de qualité plutôt qu’un objet inutile dont il se lassera rapidement. Cela lui permettra d’apprendre de ses erreurs et d’être plus raisonnable face à ses prochaines dépenses. Concernant les ados, le mieux est de fixer avec eux le détail de ce qui peut être acheté ou non grâce à cet argent. La somme mensuelle fixée est également importante: insistez bien sur le fait qu’une fois son argent dépensé, il n’y aura pas de versement supplémentaire avant le mois suivant!

Et n’hésitez pas à remettre l’argent selon un petit rituel (jour de la semaine fixe par exemple) afin de donner une certaine sacralité à cette remise. Il est important de s’y tenir. L’enfant se sentira ainsi conforté dans sa position de « grand » et l’appréciera d’autant plus.

Dernier petit conseil: l’argent de poche ne devrait pas être une rémunération de tâches ménagères quotidiennes. Les travaux du type: faire son lit/ vider la machine à laver/ passer l’aspirateur sont des tâches familiales nécessaires au bon fonctionnement de la maison. Toute la famille y participe sans réclamer une quelconque rémunération!

 

Photo :@etsy.com

 

 

Victoire Guillot de Sallée

Si on lui avait dit il y a quelques années que la vie de maman était un savant mélange de joie, d’organisation et de patience le tout sur des montagnes russes d’émotions, elle ne l’aurait jamais cru ! 


Aujourd’hui à la tête d’une jolie tribu pleine d’énergie de 3 enfants, elle partage avec vous ses tips, coups de coeur et bons plans de maman au quotidien sur des sujets qui lui tiennent à coeur ! »