Les grands parents peuvent s’octroyer des petits bonus que les parents ne s’octroient pas

Les grands parents peuvent s’octroyer des petits bonus que les parents ne s’octroient pas

Avec l’arrivée de notre premier enfant, nous avions la tête bien remplie de principes et de règles. En le confiant à nos proches, nous leur avons imposé notre mode de vie et nos façons de faire avec notre ainé, puis avec notre deuxième. Que de contraintes pour les grands-parents qui les prennent avec gentillesse et bonté. Nous nous sommes rendu compte que nos parents avaient bien un rôle éducatif envers nos enfants, mais qu’il n’était pas le même que le nôtre. Alors on s’est détendu ! Et on a appris à lâcher prise lorsque nos enfants n’étaient pas avec nous mais chez les autres. Les règles instaurées à la maison, restent à la maison … les règles plus « flex » chez les grands-parents, restent chez les grands-parents. Et les enfants l’ont bien intégré. Jamais, l’un d’eux me demandera un bout de pain entre les repas, alors qu’ils savent qu’ils peuvent le faire ailleurs.

Les grands-parents peuvent / doivent s’octroyer des petits bonus que les parents ne s’octroient pas ! En effet, leur rôle est de chouchouter nos enfants, de les rendre heureux, de créer des souvenirs dans les maisons de famille… J’ai, moi-même d’excellents souvenirs chez ma grand-mère paternel avec mes frères, sœurs, cousins et cousines. C’était féérique, magique ! Et mon souhait est que nos enfants aient aussi des doux souvenirs avec leurs grands-parents.

Voici quelques petits exemples sur lesquels nous fermons les yeux !

Regarder un petit film

A la maison, nous n’avons pas de télé, les enfants ne regardent que très rarement des films ou dessins animés. Ce n’est pas une frustration pour eux, ils ne nous le réclament jamais. Ce qui rends la chose beaucoup plus extraordinaire lorsque chez les grands-parents ils ont le droit à des petites vidéos, ou à un plateau-télé à la maison !

Manger des bonbons / boire des sodas

Ici nous faisons très attention à ne pas donner de bonbons et de jus à tout va ! Attention aux caries, aux additifs et à la santé. Bien sûr, il y a toujours des exceptions. Mais chez les grands-parents, encore une fois, nous ne sommes pas regardant. Ils reçoivent leurs petits-enfants, ils les gâtent comme ils veulent.

Oublier de se brosser les dents

Une fois de temps en temps, qu’importe… Mamika préfère lire une histoire et passer un moment de qualité plutôt que de dire « allez frotte mieux … » ce n’est pas grave. Le lendemain, à la maison, ils frotteront mieux leur dent avec le soutien de leurs parents !

Se coucher un peu plus tard

A la maison, 19h30, il n’y a plus d’enfants en bas. C’est à moi de passer dans chaque chambre avec le rituel du soir pour chacun. Chez les grands-parents, c’est « free » ! Nous les confions, nous ne faisons pas attention aux horaires. C’est eux qui gèrent. Au début c’était dur à accepter, mais maintenant, cela nous faire rire quant à 21h, nous appelons pour avoir des nouvelles et que nous apprenons que nos enfants passent tout juste à table !

Ne pas finir son assiette

Une des règles à la maison est de terminer son assiette. Pour cela aussi nous ne sommes pas regardant. Encore une fois, les enfants savent très bien ce qu’ils ont droit de faire ou ne pas faire chez les uns et chez les autres.

Il y a tout de même des petites règles que les enfants doivent respecter lorsqu’ils ne sont pas à la maison : la politesse (dire : bonjour, au revoir, merci, s’il vous plait, pardon), la gentillesse, les services rendus, l’obéissance, le respect …

Le plus important étant de retrouver nos enfants heureux de passer du bon temps avec leurs grands-parents. Et de savoir que nos enfants rendent nos parents joyeux afin qu’ils acceptent de les reprendre aux prochaines vacances !!! MERCI A EUX.

 

Florence COURCIER – @laplumedeflo

Florence Courcier

Addicte au rangement et spécialiste de l’organisation. Diplômée en communication /événementiel, elle a monté sa petite entreprise de prêt-à-porter pour enfants, pour enfin devenir assistante de son mari. Mère de 3 enfants (bientôt 4), Florence aime se détendre en buvant (du café), en cousant, en tricotant et en écrivant.

Ses sujets de prédilection ? L'éducation et l’organisation.