Les astuces inavouables pour un confinement serein avec des enfants

Les astuces inavouables pour un confinement serein avec des enfants

Sixième semaine de confinement …. Haha.

Publicités

Vous aussi, vous êtes lessivée ? Un mois avec vos petits diablotins à courir partout, à refroidir le bib du matin « Mamaaaaaaan c’est crooo chaaud », à expliquer ce fichu exercice de maths à votre fils en CE1 : « Mais c’est logique, si tu as trois paniers contenant six bananes chacun, il y a combien de bananes, p*****! », à répondre à votre boss qui vous harcèle « Oui Monsieur, j’ai bien complété l’Excell sur les MAIS RANGE TES PLAYMOBILS !! », à préparer à manger quatre fois par jour, à changer dix fois la culotte de votre petit dernier qui ne sait pas se retenir, à subir le terrible 18h-20h : bref, vous êtes K.O ! Et pourtant, on l’a tous compris, le déconfinement n’est pas pour tout de suite ! Alors on se remonte les manches, on respire et on prend scrupuleusement note des terribles astuces sorties de notre botte secrète qui nous permettront de vivre la suite de ce confinement sans perdre (trop) de cheveux !

Rester cool sur le ménage/le rangement de leur espace (ou presque)

D’ailleurs le mieux c’est de définir les règles dès le début (enfin dès maintenant si ce n’est pas déjà fait) : « Les enfants, j’ai agrandi le salon en virant le buffet de Mémé au garage, voilà VOTRE espace, vous y faites bien ce que vous voulez la journée tant que c’est (plus ou moins) rangé le soir, mais vous ne dépassez pas cette limite ! ». Au moins comme ça le deal est clair. Ainsi, si un légo dépasse de la limite et que vous marchez dessus par inadvertance, votre colère sera largement justifiée : bonne nouvelle ! Bon, pour les pipis incontrôlés du petit dernier je n’ai pas trop de solution, c’est la galère ici aussi, il faut croire que les zones limites ce n’est pas vraiment leur truc…

Relâcher la pression sur le travail scolaire

Ouf, d’après les dernières directives vous en avez au moins un de sauvé. Votre aîné devrait être déjà plus ou moins détenteur de son bac si, comme beaucoup, sa moyenne se maintient très légèrement au-dessus de 10 grâce au sport. Il pourra donc scander qu’il a eu son bac en avril 2020 à 17 ans. Ça nous fait une belle jambe !

Pour les plus jeunes, disons-le simplement : on fait ce qu’on peut ! La maîtresse est géniale et très assidue dans le suivi de ses élèves, tant mieux ! Mais n’hésitez pas à lui dire si c’est trop lourd / pas gérable / que vous n’y comprenez rien ! Elle comprendra tout à fait : ce n’est pas votre métier et les conditions dans lesquels nous vivons ne sont pas les plus adéquates pour faire de nos loulous des mini-Einstein. Donc on arrête de crier quand on attaque les tables de multiplications, ok ? On laisse ça pour plus tard (quand il aura un cerveau mature : est-ce vraiment mon fils ???!).

Utiliser les petites têtes blondes pour les tâches ménagères en échange de récompenses

Bon, concrètement : vous (les parents) ne pouvez pas passer l’aspirateur dans la cuisine en même temps que l’un donne le bain au dernier (celui qui a sali la cuisine, bien sûr, d’où le bain) et que l’autre est en pleine vidéoconférence. Soudoyez donc votre 8 ans pour qu’il s’y colle : « Mon chéri, Maman voudrait que tu lui rendes en grand service et en échange tu pourras jouer à la PS4 ce soir / manger des bonbons / aller dormir chez ton copain Charles ». En fait non, oubliez la dernière option, vous devrez payer une amende sinon.

Accorder des temps d’écran pour profiter de temps calme

Cool, on peut enfin aller se griller une clope, ni vus ni connus ! Alors, ok, d’habitude on est plutôt du genre à dire « Non, mais chez nous, les enfants ne regardent jamais la télé, franchement il existe tellement d’autres activités plus formatrices, bla bla bla… » (normalement on est plutôt du genre à ne pas fumer aussi…). Pardon à toutes celles à qui je l’ai dit, je n’imaginais pas qu’on puisse tellement avoir besoin de temps calme ! Santé mentale et physique obligent, aujourd’hui on n’hésite pas à mettre la Reine des Neiges II (en baissant le volume : pourquoi crie-t-elle quand elle chante ??) pour que toute la fratrie reste au calme sur le canapé pendant que vous bouclez votre dernier dossier pour le boulot ! Par contre, je vous déconseille d’y ajouter pop-corns ou bonbons dans la mesure où ils seront sans surveillance et que vous n’avez pas envie d’avoir à gérer une dispute. A moins de vouloir créer une indigestion pour qu’ils restent tous au lit le lendemain… Mais on s’éloigne du sujet.

Tolérer la malbouffe

Qu’on se le dise, ça va clairement plus vite de mettre sur la poêle six crêpes jambon-fromage achetées au rayon surgelé que de préparer un tian de légumes et sa jolie viande mijotée. Donc, pour soulager l’emploi du temps de Papa-Maman et ne pas s’infliger des repas à rallonge où les enfants râlent parce que « c’est relou, on mange toujours que des légumes », on s’attache à rendre cette marmaille heureuse en leur refilant (de temps en temps) des plats bien surgelés et/ ou gras et/ou sucrés et/ou les trois à la fois, bref des plats-pas-sains quoi ! De toute façon, tout le monde a bien compris que le summer body 2020 c’était grillé, vous porterez votre maillot Daïva l’été prochain hein !

Lâcher prise en famille

Il faut quand même leur rappeler qu’on n’est pas que des monstres fatigués, en train de crier, râler ou travailler (ou les trois en même temps). Nous sommes aussi leurs parents et ils ont aussi besoin de notre présence aimante et rassurante pendant ce confinement. Donc là, c’est LE moment de sortir les bonbons (rapport à la présence d’adultes), le vidéo projecteur et de regarder un film. Ou de se défouler en famille devant Just Dance (filmez-vous et envoyez-nous la vidéo qu’on rigole s’il vous plaît). De jouer au Twister, au Dobble, au Jungle Family ou au Times Up (oui, on aime les jeux débiles, exit les jeux de culture G et autres Trivial Pursuit, de toute façon personne n’a jamais pu gagner, même les adultes ne connaissent pas les réponses, avouons-le). En bref, on décroche de la réalité et on se défoule en famille !

 

Et surtout, n’oublions pas que nous faisons tous et toutes de notre mieux !!

 

Anne-Victoire G.

Crédit photo : @Virginie Hamon