La séparation des parents, la protection des enfants

La séparation des parents, la protection des enfants

« Je te quitte »

Publicités

La guerre est déclarée.

Si vous aviez dans votre tête envisagé le scenario idéal, où vous vous quitteriez dans le respect et la douceur pour protéger nos enfants, sachez qu’il y a peu de chances.

Si il y a une chose que vous devez bien comprendre, c’est qu’à partir du moment où une autre personne que vous est impliquée, rien ne pourra se passer comme vous l’aviez prévu.

La personne que vous avez connu pendant si longtemps est blessée, angoissée, vous aussi.

Vos réactions ne sont pas toujours raisonnables ou raisonnées.

Alors comment fait-on pour épargner ses petites merveilles qui n’ont rien demandé ?

D’après plusieurs études, les choses qui affectent le plus les enfants sont : l’agressivité entre les parents et le déménagement.

Après avoir lu plusieurs articles, fait parler mon expérience, voici des conseils que j’aurai aimé avoir en amont :

Conseil numéro 1

On leur parle, mais pas trop.
Ne vous confiez pas, certains détails n’ont pas besoin d’être entendus.
Vos enfants vous connaissent et savent bien que quelque chose ne tourne pas rond.
Il est important de ne pas leur mentir en leur disant que « tout va bien ».

On leur explique qu’on se sépare en insistant sur le fait que ça ne change rien sur l’amour qu’on leur porte.

Il est possible que vos enfants subissent une régression à ce moment là, on reste à l’écoute, on les rassure et si besoin on demande de l’aide à un professionnel de santé.

Conseil numéro 2

On évite les disputes devant eux.
Parfois, presque inévitable, on apprend à ravaler sa salive.
On lui parlera plus tard, quand on sera sure qu’ils dorment.

On n’ en parle pas au téléphone devant eux, ils entendent tout même quand vous avez l’impression qu’ils sont concentrés sur autre chose.

Et plus important encore, on ne dénigre jamais l’autre parent.
Vos enfants ont besoin de repère plus que jamais.
Si votre relation à vous est terminée, la relation parents-enfants doit être votre priorité.

Conseil numéro 3

C’est tout un chamboulement une séparation, ils ne vous verront pas autant qu’avant, auront deux maisons; on essaie au mieux de créer un cadre rassurant.
Alors on établit le plus rapidement possible un schéma de garde régulier.

Parce que c’est important pour vos enfants de savoir quand ils sont avec papa ou avec maman.

Concernant le déménagement, l’idéal est de rester dans la même ville afin de ne pas chambouler encore plus leurs habitudes.

On s’applique à rendre leurs deux maisons accueillantes, ce n’est pas facile pour eux de se sentir chez eux dans deux endroits à la fois.

Conseil numéro 4

On apprend à respirer, à prendre soin de soi.
Evidement que tout cela est très angoissant, déstabilisant et si triste.
Mais si vous ne tenez pas debout comment pouvez vous être le pilier de vos enfants ?
Tout est une bonne idée : la psychothérapie, la course à pieds, le yoga, l’écriture …
Tout ce qui vous permet de vous vider de vos émotions négatives pour être disponible pour eux.

Règle d’or : accepter de ne pas être parfaite vous permettra de réajuster et d’avancer.

Faites-vous confiance !

Crédit photo : @philippinechauvin