La sécurité affective, de quoi parle-t-on et à quoi ça sert ?

La sécurité affective, de quoi parle-t-on et à quoi ça sert ?

Pour bien comprendre les enjeux de la sécurité affective il est important de connaitre les différents stades de développement psychique des enfants et les besoins qui correspondent à chacun de ces stades. Dans les premiers mois de leur vie, les bébés ont besoin d’une présence presque continue, qu’un adulte réponde joyeusement et avec amour à tous ses besoins. Ces premiers mois sont essentiels et fondateurs dans la construction de son estime de lui-même et dans la construction de son monde interne. Paradoxalement, l’enfant a aussi besoin que sa Maman ait d’autres centres d’intérêt et d’autres personnes à investir émotionnellement pour qu’il développe son espace et qu’il grandisse harmonieusement. Cet équilibre entre les deux permet à l’enfant de comprendre qu’il est aimé inconditionnellement par ses parents et qu’il grandit dans un monde aussi très beau puisque ses parents semblent heureux dans leurs relations au monde et aux autres.

Une fois qu’il a « emmagasiné » tout cet amour, qu’il a intériorisé cette présence de ses parents, les soins qu’ils lui donnent et surtout la bienveillance des personnes que ses parents choisissent pour partager son quotidien, l’enfant au fur et à mesure remplit son réservoir d’amour. Cet amour reçu lui donne une certaine confiance en lui (« Papa et Maman m’aiment tellement fort qu’en fait tout le monde peut m’aimer aussi fort dans la vie »), qui va lui permettre d’aller à la rencontre de l’autre. Cet amour et cette sécurité affective permettent à l’enfant une certaine liberté de mouvement et le désir de découvrir de nouvelles choses. En effet, quand l’enfant est sûr que ses parents l’aiment très fort, il sait qu’il peut s’en aller sans craintes parcourir le monde, toucher de nouvelles choses, jouer avec d’autres, puisque ses parents reviendront le chercher ou l’attendent au bout du chemin. Cette confiance dans les autres et dans la vie est essentielle et est vraiment le fruit d’une relation d’amour équilibrée et saine entre les parents et les enfants.

Comment ajuster ma relation affective avec mes enfants ?

Comme évoqué plus haut, chaque besoin des enfants attend des comportements précis des parents. Plus l’enfant est petit, plus le besoin d’affection est grand. En grandissant, l’enfant, fort de tout l’amour qu’il a reçu exprime d’autres besoins. Bien évidemment, la recherche d’affection et le besoin d’amour reste présent tout au long de la vie mais il est essentiel de ne pas négliger d’autres besoins à cause de celui-ci. A partir de 9 mois environ, l’enfant a besoin de socialisation, de voir d’autres enfants et d’interagir avec eux. Même s’il est parfois difficile d’envisager cela pour une Maman après des mois de fusion avec notre enfant, il est important pour son développement de le prendre en compte, et de lui offrir encore plus d’amour quand il revient auprès de vous. Aux alentours de 18 mois, l’enfant appelle souvent fermement les limites et le cadre ! Là encore, il est essentiel de lui offrir cela, parce que c’est son besoin qu’il exprime et si nous ne l’entendons pas, nous manquons à notre mission parentale ! Il est essentiel de s’adapter à ses besoins psychiques et d’y répondre parce que si nous ne le faisons pas, l’enfant continue toujours d’appeler ce dont il a besoin (les limites par exemple, dont il a besoin pour grandir). Il restera alors comme « fixé » à ce besoin tant que nous n’y répondons pas.

Sécurité affective : Comment remplir le « réservoir d’amour » de nos enfants ?

Tout d’abord, il est essentiel quand les bébés sont tout petits, de passer du temps avec eux, de répondre à leurs besoins primaires et d’essayer au maximum de le faire de façon sereine et joyeuse. Il est évidemment parfois très difficile de l’être, c’est pourquoi il est indispensable que dans la réalité, la maman du bébé se fasse aider afin d’avoir des moments « ressources » pour elle, il est essentiel aussi que le papa de l’enfant prenne toute sa place en tant que père mais également comme soutien de sa compagne. Ensuite, il est important de permettre à son enfant d’être entouré de personnes de confiance qui lui donnent de l’amour et de l’attention et le font grandir dans la bonne humeur. C’est aussi aimer son enfant que de choisir des gens bienveillants pour l’entourer. Se rendre heureux est aussi très important, toujours essayer de faire des choix qui nous épanouissent pour que les enfants grandissent avec des parents épanouis dans leur mission éducative !

N’oubliez pas également que vous êtes un très bon parent et que vous faîtes déjà sûrement le maximum pour votre enfant. Le risque aujourd’hui est de croire que nous ne faisons jamais assez et que ce besoin d’amour ne sera jamais comblé. Cette croyance peut aussi faire partie de notre histoire en tant que parent et peut être travaillé avec un professionnel ou un accompagnateur !

Lénaïg Steffens, Psychologue clinicienne.

Crédit photo : Virginie Hammon pour Maman Vogue 

 

 

Lénaïg Steffens

Lénaïg Steffens, psychologue clinicienne, psychologue pour enfants, passionnée par les familles, le développement de l’enfant et la relation entre les enfants et leurs parents. Elle a vraiment à coeur que chacun ait une place juste, que les relations soient équilibrées et que les parents gardent leur rôle de parents aimants, bienveillants et rassurants par leur fermeté et leur solidité. Maman de deux garçons et mariée, elle a vraiment à coeur de rejoindre chaque famille dans sa réalité quotidienne et de l’aider concrètement, c’est ainsi qu’elle propose dans son cabinet en libéral des conseils de guidance parentale simples et efficaces !


@lenaig.steffens.psy