Herbiers et fleurs séchées : le grand retour

Herbiers et fleurs séchées : le grand retour

Des herbiers ? J’en faisais avec ma grand-mère…il y a 40 ans de cela (hé oui, ça nous rajeunit pas). Moi qui croyais cette activité totalement « has been », il semblerait pourtant qu’elle revienne à la mode.

Publicités

C’est en discutant avec ma fleuriste préférée – qui d’ailleurs a tout un étalage de fleurs séchées – que je me suis rendue compte que l’herbier faisait bel et bien son grand retour.  5 raisons à cela :

Pour apprendre en s’amusant

  • Quoi de mieux que de se promener dans la nature par une belle journée et de la découvrir ? Et pas besoin d’être un grand botaniste pour reconnaître les plantes, car la nature à son Shazam à elle. C’est une appli nommée « Seek » capable de différencier les différentes espèces végétales.
  • Si la fleur n’est pas protégée, on peut la cueillir, la faire sécher et la ranger dans son herbier.

Pour développer son côté créatif

  • Maintenant, il faut choisir un joli support, l’organiser, le décorer et écrire un petit texte pour chaque fleur. Très bon moyen de développer son esprit créatif. Par couleurs, par variété, par lieu, autant d’idées pour mettre en forme son carnet.

Pour les petits et les grands

  • Faire un herbier s’adresse à toute la famille. Les plus petits se feront aider par les plus grands des frères et soeurs. Les adultes peuvent transmettre leurs connaissances.

Pour que ça dure

  • L’herbier demande du temps : entre la recherche, le séchage et la mise en forme. Le temps, cette chose qui nous manque tant dans notre société à 1000 à l’heure, je trouve très intéressant de l’inculquer aux enfants.
  • En plus, l’herbier est une création qui dure dans le temps. On la complète, on l’améliore.

Pour transmettre

  • Enfin, un herbier peut se transmettre de génération en génération. C’est un petit témoignage d’une part de son enfance avec tant de beaux souvenirs associés à chaque plante.
  • D’ailleurs, quel bonheur de retrouver joli cahier empli de tant de découvertes végétales quand on a grandi. J’ai donné le mien aux enfants de mon conjoint qui s’amusent à l’enrichir lors de nos voyages ou de nos sorties en montagne. Et on adore ça !

Crédit photo : @lesbonsdétails / pinterest