Exposer ses enfants sur Instagram

Exposer ses enfants sur Instagram

C’est qu’on les trouve tellement beaux, nos enfants.
On voudrait le crier et les montrer à la terre entière.
D’où la tentation de partager des photos d’eux sur les réseaux sociaux, et particulièrement celui du moment qu’est Instagram.
D’ailleurs, les parents y sont de plus en plus nombreux à poster des clichés de leur progéniture – moi incluse.
Si les avis sur le sujet diffèrent, il n’en reste pas moins une règle d’or : être en accord avec soi-même – et avec eux, qui sont tout de même les premiers concernés – sur ce qu’on décide de publier. Ou de ne pas publier.

Publicités

Voici quelques conseils sans prétention à méditer avant de cliquer sur le fameux onglet « partager ».

1) Demander l’avis de ses enfants.
Car il s’agit bien de leur droit à l’image. Donc on se résous à ne pas partager de photos d’eux s’ils n’en ont pas envie. Si la décision nous appartient tant qu’ils ne sont pas en âge de comprendre ce qu’est Instagram, on se doit de leur expliquer les enjeux dès qu’ils en sont capables. C’est aussi l’occasion de les sensibiliser à ces réseaux sociaux et de leur expliquer comment ils fonctionnent, puisqu’ils finiront de toute façon par en faire usage plus tard. Autant leur expliquer les tenants et les aboutissants, mais aussi les dangers que ceux-ci comportent.

2) Demander l’autorisation à son conjoint.
Il a évidemment son mot à dire sur le sujet. Si de son côté, il n’est pas question que ses enfants apparaissent sur Instagram, on respecte son choix. Ces enfants, on les a fait à deux et c’est le genre de décision qui se prend à deux !

3) Ne pas donner leur identité.
Afin d’éviter de voir leur photo apparaître si on tape leur nom sur un moteur de recherche, on évite de donner ces informations. On peut très bien leur donner un surnom ou les appeler par la première lettre de leur prénom, cela n’enlèvera rien à leur charme !

4) Éviter la géolocalisation.
On n’a pas besoin de savoir où on se trouve. Alors on évite les stories avec un monument reconnaissable en toile de fond qui montrent où on est en temps et en heure. On peut très bien poster une photo sur Instagram sans renseigner la donnée « ajouter un lieu », encore plus si c’est celui où l’on habite. Cultiver le mystère, qu’ils disaient…

5) Ne pas les mettre dans des situations ridicules.
Avant de poster une photo, on se pose la question : est-ce que j’aimerais y apparaître dans la même situation ? Est-ce que mon enfant peut me reprocher plus tard d’avoir partagé cette image ? Exit les photos dénudés ou celles avec des tenues vestimentaires qui pourraient provoquer des moqueries. Pas question de lui construire une e-réputation qui pourrait lui porter plus tard préjudice.

6) Cacher leurs visages.
On peut aussi choisir de partager des photos de ses enfants tout en ne montrant pas leurs visages. De nombreuses mamans influenceuses l’ont choisi, comme par exemple @mamanlouve ou @asundaymorningperrine, deux comptes qu’on suit avec plaisir sans pour autant connaître la tête de leurs chérubins. Ce qui ne les empêche pas de partager des beaux moments de vie avec leurs followers. Et de garder les autres pour elles.

Texte @haut_les_nains

 

Photo : @asundaymorningperrine

Caroline @haut_les_nains

Professeur des écoles en journée, maman de deux en soirée, haut_les_nains n'a pas choisi son pseudo au hasard.


Pour changer un peu des enfants, elle s'adresse sur Maman Vogue à leurs parents, renouant ainsi avec le journalisme, sa formation première.