Et après le plus beau jour de ma vie … que se passe-t-il ? – Retour sur la 1ère année de mariage

Et après le plus beau jour de ma vie … que se passe-t-il ? – Retour sur la 1ère année de mariage

Si je vous pose la question : « quel a été le plus beau jour de votre vie ? » ; que répondez-vous ? Il n’y a ni bonne, ni mauvaise réponse !

Ici, j’ai souvent entendu dire que le plus beau jour de la vie d’une femme était le jour de son mariage. Je vais vous faire une confidence. Je ne saurais quoi répondre à cette question. Mais je le sais : Non, le jour de mon mariage n’a pas été le plus beau jour de ma vie… et si c’était à refaire, nous sauterions sur l’occasion avec mon mari. Nous voudrions revivre plus pleinement ce bel engagement sans se prendre la tête sur des détails d’organisation.

Aujourd’hui, ce n’est pas du D-Day dont je voudrais vous parler, mais de l’année qui suit ce beau jour. Cette année, cette première année n’a pas été toute rose et j’aimerais que les couples qui vont se marier s’y préparent !

Moi, personne ne m’avait pas prévenue et je suis tombée un peu (beaucoup) de haut ! Nous avons eu la chance de partir directement en voyage de noces ! Le pied. C’était un sacré voyage. Un bon bol d’air avant notre nouvelle vie à deux, puis à trois …

Nous nous sommes installés dans notre petite maison de poupée à la campagne comme nous le souhaitions et nous y étions bien. Alors pourquoi cette année n’était pas celle dont je rêvais ?

Une préparation au mariage béton

Cette prépa au mariage béton, nous pensions l’avoir eue. Nous étions super heureux de ces rencontres avec le prêtre qui nous a mariés. C’était de beaux échanges. Nous avons eu aussi une belle retraite de fiancés. Mais, avec le recul, nous nous rendons compte que nous n’avons pas été assez préparés. Alors préparez à fond votre cœur et votre âme pour ce beau sacrement mais aussi préparez-vous moralement et psychologiquement à cette nouvelle aventure qui s’offre à vous. Faites-vous aider par un prêtre, une paroisse, un couple, des livres …

La communication

On ne le dira jamais assez ; la COMMUNICATION est la chose la plus précieuse à mettre en place dans un couple. Si elle n’existe pas, le couple meurt. Et pendant cette première année de mariage, nous avions beaucoup de mal à exprimer ce que nous ressentions l’un et l’autre. Ce qui nous a valu de belles engueulades ! Cela nous arrive encore maintenant, quand notre communication est moins présente !

Une passion commune

Nous avons la chance d’avoir une passion commune. Le samedi après-midi, je ne vais pas prendre le thé avec mon groupe de lecture. Le dimanche matin, mon mari ne part pas tout seul faire du vélo avec ses copains. Nous partons ensemble pour notre passion commune. Quelle chance de partager cela en couple. Patatras … J’ai oublié de préciser que c’est aussi une passion familiale. Qui dit famille dit : beaux-parents et frères. Et comme les décisions se prennent tous ensemble, L. était plus souvent au téléphone avec les siens, plutôt qu’en tête-à-tête avec la sienne ! On a mis du temps à ajuster le bon équilibre. Et nous avons finalement trouvé notre terrain d’entente.

On était tout de même heureux !

Ce n’est pas un tableau noir que j’ai voulu vous dresser. J’ai voulu vous montrer une petite partie de notre première année de mariage. Je voudrais prévenir les jeunes couples que le début d’une nouvelle vie a ses embuches. Rassurez-vous, nous avons vécu de très beaux moments (Vacances, grossesse, naissance …). C’est dans le quotidien, l’installation de la routine que les obstacles s’installaient.

Soufflez toujours sur les braises pour que le feu ne s’éteigne jamais. Bon vent aux jeunes mariés et bonne première année de mariage !

 

Florence COURCIER – @laplumedeflo

Crédit photo : @Orlane Boisard

Florence Courcier

Addicte au rangement et spécialiste de l’organisation. Diplômée en communication /événementiel, elle a monté sa petite entreprise de prêt-à-porter pour enfants, pour enfin devenir assistante de son mari. Mère de 3 enfants (bientôt 4), Florence aime se détendre en buvant (du café), en cousant, en tricotant et en écrivant.

Ses sujets de prédilection ? L'éducation et l’organisation.