Comment impliquer le futur papa pendant la grossesse?

Comment impliquer le futur papa pendant la grossesse?

Si pour nous, future maman, les choses (et le corps !) changent dès lors qu’on est enceinte, pour notre conjoint, ce bébé à venir est plus abstrait…
Comment partager avec lui notre grossesse et ainsi le préparer au mieux, lui aussi, à l’arrivée de ce futur enfant ?

Publicités

 

L’emmener aux échographies

Quoi de plus émouvant que ces moments où l’on entend battre le cœur de son bébé pour la première fois, où on le voit sucer son pouce et où on apprend son sexe ?
Quand c’est possible (même si, par temps de Covid, ça ne l’est malheureusement pas toujours), arrangez-vous pour que votre conjoint puisse être présent, afin qu’il partage avec vous ces précieux instants.
Et s’il a besoin de « visualiser » son futur enfant, ces rendez-vous lui seront des plus utiles. Il pourra mettre des images sur ce bébé à venir.

 

Pratiquer l’haptonomie

Parmi les différentes pratiques proposées pour la préparation à l’accouchement, l’haptonomie fait la part belle au papa.
Le principe ? Tisser un lien parent-enfant dès la grossesse, par des gestes des (deux) parents sur le ventre.
Nul doute que votre conjoint aura plaisir à entrer en communication avec son futur bébé de la sorte.

 

L’inciter à parler au bébé

Pas toujours évident pour le papa de parler « à un ventre ». S’il est intimidé, avancez cet argument de taille : le fœtus serait particulièrement sensible aux voix graves. Les petits coups que votre conjoint recevra de son futur bébé en retour devraient finir par le convaincre…

 

Répartir les tâches pour préparer l’arrivée du bébé

Il y a bien assez à faire pour deux ! Alors, n’hésitez pas à déléguer.
Si votre conjoint aime bricoler, laissez-lui le plaisir de mettre ses compétences au service de la future chambre du bébé.
S’il a une appétence toute particulière pour les engins à roulettes, il sera ravi de s’occuper de l’achat de la poussette.

En bref, rappelez-vous et rappelez-lui, que cet enfant, c’est certes vous qui le portez, mais c’est bien vous deux qui allez l’élever !

Texte : @haut_les_nains

Photo : Anne Claire pour Maman Vogue