Comment être la meilleure des marraines ? Nos 5 conseils

Comment être la meilleure des marraines ? Nos 5 conseils

Touchée, émue, vous en perdez votre latin… Vous allez devenir marraine de l’enfant d’un de vos proches. Mais voilà, la panique vous gagne : c’est la première fois qu’on vous confie ce rôle aussi précieux ! Les questions fusent dans votre tête : quelle est votre mission ? Comment réussir et ne pas les décevoir ? Comment s’y prendre ? Détendez-vous, chez Maman Vogue, nous vous partageons 5 conseils pour être la meilleure des marraines !

1. Être présente dès le jour du baptême de son/sa filleul(e)

Être la meilleure des marraines commence lorsque vous acceptez ce fabuleux rôle. À partir du moment où vos proches décident de faire baptiser leur enfant, vous entrez en scène. Comment ? Par différents moyens qui vous sont propres, en adéquation avec vos valeurs, votre emploi du temps aussi et vos domaines de compétence.

Pour cela, vous pouvez les aider à organiser la fête de baptême par exemple, en choisissant avec eux (et/ou avec le parrain) la médaille, que vous allez offrir à votre adorable filleul(e). De plus, vous pouvez assister aux séances de préparations religieuses si cela est demandé par la paroisse en amont du baptême. Enfin, le jour de la célébration, vous aurez pour mission (dans la plupart des cas) de tenir le cierge allumé, de vous exprimer sur les liens que vous avez l’enfant et de signer le registre des baptisés de l’église.

Prêts à poursuivre votre route ensemble en tant que marraine et filleul(le) ?

2. Éduquer à la foi son/sa filleul(le) dès son plus jeune âge

Être la plus merveilleuse des marraines, c’est aussi être présente dans les différentes étapes de la vie chrétienne de votre petit protégé : première communion, Profession de foi, confirmation, mariage, etc. Tout autant de célébrations qui vous permettront de l’accompagner, le guider dans sa foi. À chaque instant, il pourra se tourner vers vous pour le soutenir, pour répondre à ses interrogations lorsqu’il en aura et vous lui transmettrez ainsi, à votre façon, votre foi.

Éduquer à la foi son/sa filleul(le), c’est aussi lui apprendre à prier pour ensuite le faire conjointement que ce soit à l’église en allumant un cierge ou à la maison. C’est se rappeler, en fêtant le jour de son baptême, son importance pour vous deux. Mais aussi, pourquoi ne pas lui offrir ses premiers santons ? Ceux qui marqueront le début de sa crèche au moment de Noël par exemple.

Et puis plus tard, il se peut qu’il ait besoin de sa marraine pour participer à son mariage. D’une part en étant présente, et d’autre part en participant à la cérémonie, en lisant un ou des texte(s) qui auront une connotation toute particulière à ses yeux et aux vôtres.

Sentez-vous libre de lui transmettre vos valeurs chrétiennes, à votre image.

3. Créer un lien unique marraine/filleul(le)

Ensuite, être la meilleure des marraines, c’est donner à votre filleul(le) tout l’Amour que vous avez ! Exactement comme si c’était un de vos propres enfants ! Chaque être est unique et chacun doit trouver la manière qui lui ressemblera le plus de lui transmettre.

Pour cela, étant présente depuis son plus jeune âge, vous allez créer un lien unique, tout particulier. Ce petit quelque chose entre vous, sacré, que personne d’autre n’aura. Vous voyez ? De la complicité, des rires, de la confiance et de l’affection sont au programme !

Ce lien, vous allez le bâtir notamment en vous occupant de lui, en le gardant lorsque ses parents en auront besoin, en jouant, etc. Des idées ? Participer aux sorties d’école, l’emmener déjeuner de temps à autre, l’inviter passer des vacances avec lui ou elle, faire des sorties juste entre vous, etc.

Bien évidemment, la meilleure des marraines se souvient de son anniversaire, l’appelle ou lui envoie un petit quelque chose. Elle fera de même pour les fêtes de Noël en passant un moment avec son (sa) filleul(le). Elle sera à ses côtés pour célébrer toutes les réussites de sa vie et ses joies. Tout comme elle sera près de lui en cas de peines, de douleurs. Un lien indéfectible dans le meilleur comme dans les pires moments.

Maintenir ce lien, peu importe s’il existe une distance géographique, est essentiel pour conserver l’authenticité de votre relation.

4. Le (la) guider tout le long de sa vie

Enfin, notre dernier conseil pour être la meilleure des marraines, c’est de guider ce petit être tout le long de sa vie. Pour cela, vous allez l’aiguiller et l’accompagner dans sa vie, celle de tous les jours. C’est vers vous, qu’il pourra se tourner et se sentir libre de vous parler de certains sujets lorsqu’il n’osera pas toujours les aborder avec ses parents. Parce que oui, une fabuleuse marraine est là aussi bien pour son (sa) filleul(le), mais également pour ses parents lorsqu’ils auront besoin de soutien. Ils se remémoreront pourquoi ils vous ont choisi et vous en remercieront.

Choix professionnels, choix personnels peu importe, avoir le soutien de sa marraine, sa fée marraine qui veille, le (ou la) confortera et lui permettra d’avancer avec plus de douceur et de sérénité.

Et vous chers parents, comment avez-vous choisi les parrains/marraines de vos enfants ? À vous qui avez ce rôle fabuleux, quels sont vos conseils pour être la meilleure des marraines pour votre filleul(le) au quotidien ?

Retrouvez vite sur notre site Internet, tous nos articles sur le thème du baptême.

 

Eglantine Zabiaux-Trouvé

@rosa_caninaa

Eglantine Zabiaux

Fille unique, mariée, mais aussi très curieuse et avec un peu (trop) d’imagination !

Après avoir travaillé 8 ans dans la Santé et Sécurité au Travail, Eglantine a entrepris une reconversion professionnelle et se dirige vers le monde de la rédaction web.

Passionnée de voyages, elle a lancé son blog où elle y raconte ses carnets de voyages !