Lettre à ma chère belle-mère

Lettre à ma chère belle-mère

Ma très chère belle-mère,

Publicités

Dès mon arrivée parmi vous, pièce rapportée étrangère, vous avez su me faire une place dans votre famille. Vous m’avez accueillie à bras ouverts, avez partagé avec joie ce garçon que vous aimez tant – et que j’aime tant. Vous nous aidez dans les bons moments de notre vie comme dans les épreuves auxquelles nous devons faire face. Je vous ai parfois trouvée envahissante ou indiscrète, mais vous le faisiez toujours par amour.

Alors que j’apprenais à vous créer une place dans ma vie comme vous l’aviez fait vous-même depuis le début, vous m’êtes devenue indispensable.
Non, vous ne remplacerez jamais ma maman. Mais j’ai besoin de vous dans ma vie parce que vous participez à mon équilibre. Au mien, à celui de votre fils, donc au nôtre. Vous êtes importante pour votre fils qui vous aime, vous l’êtes également pour moi, qui vous aime aussi.

Une bonne discussion, un échange de recettes, des bons plans vêtements et expos, ou juste un sms anodin demandant des nouvelles. Vous êtes là. Évidemment, nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d’onde, mais pourquoi serait-ce plus grave lorsque ça arrive avec sa belle-mère que lorsque ça arrive avec son mari ou ses amies ?

Vous ne vous obstinez jamais à tenter de faire valoir vos opinions à tout prix. Vous me laissez gérer les choses à ma façon. Vous vous adaptez à des situations que vous n’auriez peut-être pas gérées de la même façon, et vous respectez mes choix. Chère belle-maman, vous n’êtes jamais bien loin, mais vous nous laissez notre intimité, notre liberté. Merci.

Il est plus facile d’avoir une relation harmonieuse lorsqu’il y a des intérêts communs, des façons de voir les choses qui se ressemblent… et il se peut que je sois bien plus chanceuse que d’autres.

Quoi qu’il en soit, je suis contente que vous fassiez partie de notre vie et que vous avanciez près de nous. C’est en regardant en arrière que je constate à quel point notre relation m’est précieuse.

Alors, ma très chère belle-mère,

Merci d’être là.

 

Photo : @amadaseniorcare.com

Estelle de Fougerolle