Astuces pour apprendre plusieurs langues à un enfant

Astuces pour apprendre plusieurs langues à un enfant

L’apprentissage de plusieurs langues à notre enfant peut s’avérer une grande richesse pour lui et pour tous. L’enfant entretient une belle curiosité du monde et fait fonctionner sa capacité d’adaptation. Certains parents craignent toutefois que l’apprentissage de plus d’une langue cause un trouble de langage chez leur enfant. Mais les études récentes montrent que ce n’est pas le cas et que cela n’aggraverait pas non plus les difficultés de langage chez les enfants qui en présentent.  Ainsi, un enfant exposé fréquemment à 2 langues depuis sa naissance devrait dire ses premiers mots au même âge que les autres et avoir un développement du langage similaire à ceux qui ne parlent qu’une langue.

Il n’existe pas de méthode miracle pour apprendre plusieurs langues à un enfant. En fait, le principal de cet apprentissage réside dans la régularité des occasions de parler l’autre langue et la motivation. La principale motivation étant celle de communiquer et d’entrer en relation avec l’autre.

En fait, les enfants sont comme des éponges ultra absorbantes si tant est que cette éponge reste imprégnée ! Comme pour nous d’ailleurs en fait !

REGULARITE DES OCCASIONS DE PARLER LA LANGUE

Pour qu’un enfant puisse s’exprimer couramment dans deux langues, il doit les entendre souvent et avoir l’occasion de les parler. Il y a plusieurs cas de figure :

  • En cas de transmission naturelle : si les deux parents ont une langue différente chacun, il faut s’adresser à l’enfant dans sa langue maternelle. Vous êtes le meilleur modèle pour lui lorsque vous utilisez la langue que vous maîtrisez le mieux.  Il s’agit aussi de faire de créer un équilibre entre les deux langues, le plus tôt possible. Pour qu’un enfant puisse être parfaitement bilingue, il faut commencer dès la petite enfance idéalement. En effet, avant 7 ans, la capacité d’apprentissage des langues se fait inconsciemment selon les linguistes. Au-delà, leur cerveau atteint un seuil de maturation qui ne leur permet plus d’apprendre une autre langue de façon aussi intuitive mais de façon construite avec des outils pour décortiquer la langue.  La transmission naturelle de deux langues reste la meilleure et la plus facile pour les enfants.

 

  • En cas de transmission non naturelle : si les deux parents parlent la même langue (qui est la langue du pays) et qu’ils souhaitent apprendre une autre langue à leur enfant , ou si l’un des deux parents parle la langue du pays et l’autre en parle une autre, il y a, ce qu’on appelle  un système de langue majoritaire et minoritaire. Dans ces cas-là :
    • Adopter une attitude positive face à la langue minoritaire est nécessaire pour favoriser son apprentissage, car le tout-petit comprend très tôt que l’une des deux langues est moins utilisée.
    • Il faut donc créer toutes les occasions et développer un réseau social où les deux langues sont employées: moments amicaux, familiaux ou activités réunissant des personnes qui parlent chacune des langues permettra à votre enfant de pratiquer celles-ci et de voir que les deux langues sont utiles ET appréciées.
    • Il faut aussi s’assurer que l’enfant acquiert très tôt une base solide dans la langue minoritaire en l’inscrivant, par exemple, dans une crèche ou maternelle où c’est la langue principale ou en sollicitant des organismes privés de nounous qui emploient des personnes étrangères pour faire garder votre tout-petit. Ca marche aussi pour les plus grands, avec des baby-sitters ou jeunes filles au pair étrangères.
    • Vous pouvez aussi dresser une liste des services pratiqués dans la langue minoritaire comme les professionnels de santé (médecins, dentistes), les bibliothèques municipales et les privilégier. Et ce, même si vous devez faire de plus longues distances car vos efforts profiteront à votre enfant.
    • Utiliser tout ce qui est ludique pour eux : leur lire des histoires et chanter des chansons dans les deux langues régulièrement. Leur faire regarder les films, écouter de la musique et la radio dans les deux langues. Faire des jeux, cuisiner, bricoler en utilisant l’autre langue avec eux, le plus souvent possible sont des activités qui viendront accentuer leurs compétences linguistiques d’une part mais surtout leur appréciation par des moments de qualité. Et ce, même s’ils répondent dans la langue majoritaire. Ce n’est pas grave.
    • Autant que faire se peut, voyager dans le pays de l’autre langue éveille leur curiosité et leur font apprécier tant la langue que la culture. Et quand votre enfant a grandi, faites-lui profiter de séjours immergés dans le pays.

MOTIVATION

  • Il est important que les parents montrent de la fierté et soient toujours très positifs face à l’utilisation de ces deux langues. Mais il faut aussi se rappeler que les enfants bilingues restent des enfants avec leur propre personnalité et leurs préférences, et qu’ils peuvent faire le choix d’une langue à défaut de l’autre, malgré la volonté exprimée par leurs proches.
  • S’il s’agit d’une transmission non-naturelle, un enfant peut apprendre une langue à tout âge, il suffit tout simplement de lui laisser le temps. L’usage de certains outils ludiques comme les jeux , les jeux vidéos, les livres, BD et magazines, etc peuvent éveiller la curiosité et sensibiliser l’enfant à l’autre langue.
  •  Un  bon moyen aussi peut être de trouver un correspondant de l’autre langue du même âge et leur faire des visio téléphones, écrire des cartes puis de les faire rencontrer car la volonté d’apprendre l’autre langue sera partagée avec un enfant qui lui ressemble. De manière générale, rencontrer d’autres enfants de leur âge qui parlent cette langue sera pour eux un tremplin car ils associeront le côté amical et social à parler une autre langue.  Il existe des groupes de langues où les familles peuvent se rencontrer. Les enfants peuvent intégrer des ateliers de langues à partir de 6-7 ans.
  • Associer une personne à une langue et associer un lieu à une langue peut être aussi un bon moyen pour l’enfant. Même si l’enfant le fera naturellement. Par exemple, certains parents décident de parler uniquement une seule langue à la maison et d’en parler une autre à l’extérieur. Cela peut rendre les choses plus claires et plus faciles dans sa tête, en créant des automatismes.

Marie-Gabrielle GERARD

 

Photo : @fr.freepik.com

Marie-Gabrielle Gerard

Maman de trois petites filles pétillantes. Consultante en communication. Passionnée et très curieuse, ce sont les sujets de réflexion psy et d'éducation que j'ai plaisir à explorer et à approfondir.

Maman débordée, organisée, ordonnée, désordonnée, patiente et impatiente, bien dans ses baskets et dépassée, bref j'aime les hauts et les bas de la vie de  maman ! Les voir grandir me passionne !