Argent de poche : quand ? combien ? pour quoi ? comment ?

Argent de poche : quand ? combien ? pour quoi ? comment ?

Maman Vogue vous livre quelques pistes pour savoir comment appréhender la question de l’argent de poche avec votre enfant !

  • QUAND ?

Un repère tout simple à garder en tête : attendre que son enfant sache manipuler les chiffres, compter, additionner et soustraire, avant d’envisager de lui donner un peu d’argent régulièrement. Autrement dit, à partir de 6-7 ans selon sa maturité. Evidemment, cela peut être bien plus tard s’il n’en exprime pas l’envie et si vous ne voyez aucun besoin ni intérêt.

  • COMBIEN ?

Si l’enfant a moins de 10 ans, la fréquence hebdomadaire sera plus facile à appréhender pour lui qu’une fréquence mensuelle. On peut commencer par une pièce d’1 euro par semaine. A partir de 10-12 ans, on peut passer à 3 ou 5 euros par semaine par exemple. Discutez toujours avec lui de ce qu’il estime être ses besoins et apprenez-lui à les distinguer de ses envies.

  • POUR QUOI ?

Il est important d’accompagner l’enfant dans l’usage qu’il va faire de cet argent.  L’objectif n’est pas de le laisser dépenser comme il le souhaite « puisque c’est son argent » mais bien de lui apprendre petit à petit à gérer, tout en développant la patience, la frustration, l’autonomie et la générosité. Vous pouvez, par exemple, lui proposer de diviser son argent en trois usages : une partie à garder dans une tirelire pour un achat important, une partie à dépenser au quotidien, une partie pour les autres (cadeaux aux proches, aumône…). Tout en le laissant faire ses erreurs (dépenser tout en bonbons par exemple) qui seront sans aucun doute très instructives !

  • COMMENT ?

Il vaut mieux éviter que l’argent de poche devienne objet de chantage ou de punition. C’est aussi en ayant ce repère fixe et stable que votre enfant va apprendre à anticiper, prévoir et gérer un budget. De même que les services rendus à la maison ou le bon travail à l’école ne doivent pas être rémunérés, sous peine de fausser la motivation et la valeur des choses. Pour les plus grands, en revanche, il est tout à fait possible de donner un peu d’argent supplémentaire à l’occasion de petits travaux plus exceptionnels (laver la voiture, tondre la pelouse etc)

 

Photo : @la-tirelire-magique.fr

Clarisse de Bailliencourt


Quand elle n'enseigne pas la littérature à des collégiens et lycéens, Clarisse fait l'école à la maison pour ses 4 petits blonds !

Expatriée depuis 10 ans en Afrique, elle est éprise de voyages, de découvertes et de slow life.


Vous trouverez sous sa plume des billets d'humeur, une réflexion autour de la maternité et l'éducation, ainsi que des conseils de cuisine, de lecture et d'organisation !