5 exercices sportifs de ma vie de maman

5 exercices sportifs de ma vie de maman

Depuis la naissance de vos enfants, difficile de vous remettre au sport ? Après le marathon de l’accouchement, vous avez éventuellement fait la rééducation abdominale mais ensuite… plus rien. Ce n’est pas toujours évident de trouver du temps pour soi, et quand on y arrive enfin, on a d’autres envies, d’autres projets, d’autres impératifs. Et puis soyons honnêtes, nous ne sommes pas toutes des accros du sport, moi la première ! Alors décomplexez, parce que votre sport vous le faites au quotidien dans votre vie de maman, en voici 5 exemples :

Publicités

 

  1. Les poids (ou « porté de bébé ») : Vous avez commencé doucement avec un poids de 3-4 kilos, et au fur et à mesure du temps vous augmentez la charge, allant jusqu’à porter 15 kilos selon votre enfant. Variante : pousser une poussette ou un chariot de courses plein.

 

  1. Les squats : A chaque fois que vous vous baissez pour ramasser une petite cuillère, un jouet (le créneau 18-20h et le rangement des chambres se prêtent très bien à l’exercice) ou un doudou tombé à terre, pensez à garder le dos droit et à faire travailler vos adducteurs ! Sans vous en rendre compte vous pouvez en faire des dizaines par jour.

 

  1. Le genou-poitrine : On se souvient toutes de nos cours de sport au collège où le moniteur nous demandait de courir une longueur en remontant les genoux vers la poitrine, et bien vous êtes passée au stade supérieur, qui consiste à faire cet exercice tout en montant un escalier, de préférence en y faisant plusieurs allers-retours. Pour monter vos genoux encore plus haut, courez dans l’escalier et sautez une marche sur deux.

 

  1. Les abdominaux : A chaque fois que vous essayez de jouer avec votre enfant, en vous allongeant par terre ou sur votre lit et qu’il vous saute dessus, vous travaillez vos abdominaux dans un réflexe de survie pour ne pas vous faire totalement écraser. Et pour peu qu’il vous dise « lève-toi maman », vous travaillez doublement. Variante : se lever d’un fauteuil trop bas ou de son lit avec un enfant ou autre poids dans les bras valide aussi l’exercice.

 

  1. La course à pied : si vous n’êtes pas capable de courir 12km ou 1h sans revenir à bout de souffle et dégoulinante de sueur, vous êtes quand même capable de courir de petites distances très rapidement. L’entrainement est rude : rattraper un enfant qui ne veut pas mettre son manteau, celui qui sort du parc en courant, celui qui s’apprête à traverser la route sans regarder s’il y a des voitures, jouer au loup avec vos enfants, courir chercher le document ou le sac oublié juste avant de sortir de la maison…

 

Vous voyez, votre sport vous le faites tout au long de la journée, sauf que vous n’avez pas le temps d’enfiler une tenue moulante en lycra avant de le faire ! Il y a un temps pour tout, si un jour vous ressentez le besoin de vous dépenser un peu plus (et seule ), prenez ce temps, sinon, pas de complexes à avoir pour le moment, vous y reviendrez plus tard quand vous en aurez le temps, l’énergie et la motivation.

 

Alice de Champs

Crédit photo : Dane_aw / Unsplash