Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

Y a t’il un « cap à passer » pour désirer être père ?

Y a t’il un « cap à passer » pour désirer être père ?

Pour certains hommes, l’envie d’être père a toujours été présente ; ils arrivent très bien à s’imaginer à la tête d’une grande tribu. Mais pour d’autres (la majorité d’entre eux), le désir de paternité est plus compliqué. Ils veulent certes construire une famille, mais ils ne se sentent pas toujours prêts à « passer le cap ».

L’envie d’être père grandit et évolue

L’envie d’être père grandit dans la relation conjugale. L’amour dans un couple grandit par étapes. Les jeunes amoureux se construisent, se fiancent, se marient et décident de passer leur vie ensemble, et puis ils finissent par vouloir contempler les fruits de leur amour.
L’envie d’être père peut être très présente avant la conception du bébé ; mais elle se développe généralement plutôt petit à petit, au fil des mois de grossesse. Pendant les premiers mois, le corps de la femme ne change presque pas donc, physiquement, le bébé ne se voit pas. Et puis, de nombreuses femmes sont malades, ont des nausées ou sont fatiguées, ce qui peut être perturbant pour le père qui ne sait pas trouver sa place.

Les examens et échographies sont des moments importants pour le père, car ces rendez-vous avec leur tout petit concrétisent la grossesse : ils se rendent alors compte qu’un petit être va venir chambouler leur vie.

L’homme se sent souvent vraiment père au moment de l’accouchement, car il peut enfin toucher son enfant, le porter, entendre son premier cri, couper le cordon ombilical…

Les papas d’aujourd’hui s’investissent beaucoup plus dans la grossesse et l’éducation des enfants.

Se sentir prêt à vouloir être père

Les hommes n’ont pas vraiment le côté « intuitif » qu’ont les femmes, et ce désir naturel d’enfanter.
Psychologiquement, ils ont besoin de se sentir prêts. Prêts à assumer financièrement l’avenir de leurs enfants, prêts à être responsables en tant que bon père de famille et à gérer les aléas de la vie, prêts à s’investir dans l’éducation et même (de plus en plus) prêts à participer aux tâches du quotidien ou leur apprendre à faire du vélo…;).

La paternité est un basculement obligatoire vers le statut d’adulte et tous les hommes ont besoin de plus ou moins de temps pour assumer ce changement de vie. Y a t’il un « cap à passer » pour désirer être père ? Pas vraiment, plutôt une question de temps et de maturité !

C’est sûrement à la femme que revient le rôle de le booster ! La femme peut rassurer son mari sur ses qualités et ses capacités à devenir père. C’est une aventure à entreprendre « en famille », sereinement ; et c’est une merveilleuses aventure !

 

© crédit photo Albane de C, photographe des familles

Les commentaires sont fermés.