Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse

La varicelle, qu’est-ce que c’est?

La varicelle est une maladie infantile bénigne due au virus Varicelle-Zona. Il est très contagieux et se transmet soit par les vésicules sur la peau soit par les gouttelettes de salive.

La période d’incubation (durée entre la contamination par le virus et l’apparition des premiers symptômes) est de 10 à 21 jours. La contagiosité débute 2 jours avant l’éruption et persiste jusqu’à l’évolution des vésicules en croutes.

La grande majorité de la population (95%) à l’âge adulte est immunisée. Les femmes enceintes ne sont par conséquent que rarement touchées mais la grossesse reste une période à risque pour la varicelle.

Pour la mère :

Il existe un risque de complications notamment pulmonaires qui nécessitent une surveillance rapprochée.

Pour le fœtus :

En fonction du terme de la grossesse : On distingue le risque de varicelle congénitale, contracté entre la 8e semaine et la 24e semaine d’aménorrhée, du risque de varicelle néonatale qui survient dans les trois semaines précédant l’accouchement. Entre ces deux périodes, cette maladie est anodine.

La Varicelle congénitale

Avant 24 semaines d’aménorrhée, le risque de contamination du foetus est estimé à 8 %, et dans 2 % des cas, cette contagion donne lieu à une varicelle congénitale.
Si les risques sont faibles, ils sont graves : malformations, anomalies cutanées (cicatrices), lésions neurologiques (microcéphalie, hydrocéphalie…), problèmes de développement musculaires ou squelettiques, lésions ophtalmiques ou encore retard de croissance intra-utérin.

La Varicelle néonatale

Contractée par la mère dans les trois semaines précédent l’accouchement, la transmission à l’enfant se fait dans 25 à 50 % des cas.
Plus la mère contracte la maladie tôt avant l’accouchement, moins les conséquences seront lourdes pour le bébé. Si la naissance survient moins de 5 jours après le début de l’éruption maternelle, le risque d’atteinte pulmonaire ou neurologique de l’enfant est très important. La varicelle est alors associée à un risque de mortalité de 20 à 30 %.

Comment savoir si le bébé a été affecté ?

Une échographie détaillée, en trois dimensions, peut être réalisée entre la 18ème et la 20ème semaine de grossesse pour vérifier que les organes vitaux de votre bébé sont sains. Votre médecin ou le radiologue pourra même peut-être voir si les membres et le cerveau de votre fœtus se développent normalement. Il faut préciser que l’échographie ne permet pas de détecter tous les types de malformations possibles.

La prise en charge

  • Si vous avez déjà eu la varicelle, vous ne risquez rien.
  • Si vous ne savez plus : faire une prise de sang (sérologie) pour vérifier si vous êtes immunisée ou pas. De nombreux adultes ne se souviennent pas d’avoir contracté la maladie dans leur enfance, alors qu’ils sont pourtant déjà protégés.
  • Si vous n’êtes pas immunisée : évitez de fréquenter les crèches et les petits malades. Ce qui n’est pas toujours évident puisque les enfants sont contagieux deux jours avant l’apparition des premiers boutons…
  • Si malgré ces précautions, vous avez été en contact avec un enfant atteint de varicelle, consultez votre médecin en urgence. Le traitement et la surveillance se feront en fonction de la période de contamination et donc du terme de la grossesse.

Il existe deux thérapeutiques :

  1. Injection d’immunoglobulines varicelle-zona dans les 96 heures suivant l’exposition. Ce sont des anticorps spécifiques destinés à bloquer le virus et donc de diminuer les risques de transmission au foetus. Cette injection peut aussi se faire au nouveau-né.
  2. Prise par voie orale d’un antiviral (Aciclovir) qui peut être donné pendant la grossesse et doit être pris le plus tôt possible après l’apparition des premiers symptômes.

Une surveillance – notamment échographique – plus stricte de la grossesse est nécessaire.
Une ponction foetale peut également être réalisée : elle permettra de savoir si une infection du foetus est à craindre.

A savoir, il existe un vaccin contre la varicelle, qui n’est pas dans le calendrier vaccinal en France mais recommandé à partir de 12 ans si l’enfant n’a jamais eu la varicelle.

Il est déconseillé de se faire vacciner juste avant la conception (au moins 3 mois avant) et il fait partie des vaccins contre-indiqués pendant la grossesse.

 

Anne-Charlotte de Quincerot

- DES de médecine générale de la faculté de médecine de Paris
- DU Santé et Développement de l'Enfant à la Faculté Necker-Enfants-Malades
- Exercice de la médecine générale avec une orientation pédiatrique et gynécologique
- Médecin de crèche (crèches hospitalières puis crèche associative)

Maman de 2 enfants

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue