Une mère de famille c’est une PME

Une mère de famille c’est une PME

Une mère de famille, c’est une PME ; le mot ne vient pas de moi mais d’Aude de Thuin, que l’on connait comme brillante femme d’affaires, très engagée dans la reconnaissance de la valeur des femmes et de leur place dans la société. Elle illustre parfaitement la nécessaire ubiquité et multiplication que ressentent les femmes quand elles deviennent mères. Quand on devient mère, on se coiffe d’une casquette au moins si ce n’est plus importante que toutes les autres mais notre temps disponible et notre énergie ne sont pas proportionnellement décuplés. Et pourtant, on se découvre de nouvelles forces et de nouvelles ressources.

Active

S’occuper d’un enfant nous enseigne quelque chose de très précieux : l’urgence et la nécessité de faire. Si on avait tendance à procrastiner, à longtemps hésiter, à remettre au lendemain, ce n’est plus possible. Le temps s’est réduit et les besoins de notre enfant devront être comblés. Il n’y a plus beaucoup d’espace disponible pour la tergiversation, il faut faire. Des repas, des changements de couche, des lessives, des soins divers et variés,…S’occuper d’un enfant nous apprend simplement à faire et à nous multiplier. L’adage « plus on fait, plus on est capable de faire » est criant de vérité : on se découvre de nouvelles ressources.

Et on apprend à faire ce qu’il y a à faire, on apprend sur le tard. On découvre les neurosciences quand ils commencent les colères, on apprend à faire des serpents en pâte à modeler, à négocier une place en crèche, à repérer les promotions sur les couches, à mettre en place des routines et des consignes, à construire un bateau de pirates, à installer une cabane dans son propre lit,…on apprend selon les besoins de nos enfants et on se découvre de nouveaux talents.

Multitâche

Etre mère c’est devoir gérer en même temps plusieurs projets avec un aléa extrêmement fort et des parties prenantes peu collaboratives ! L’épreuve du réel est le meilleur apprentissage de la polyvalence. On apprend à segmenter son cerveau, à réinventer son programme pour que tout y rentre, à gérer de multiples projets de différentes importances et à revoir les priorités. Le tout, en développant ses compétences interpersonnelles : notre sensibilité est plus affûtée. Élever des petites personnes est une occasion de redécouvrir les mécanismes qui régissent les relations, les décisions, les actions humaines, par le prisme de celles de nos enfants.

Efficace

Le temps est devenu une denrée rare et la liste des tâches s’est allongée. Les mères développent des trésors d’efficacité; capables d’abattre le travail de plusieurs et plus vite. Une maman, en plus de son activité professionnelle ou personnelle, c’est une cuisinière, une femme de ménage, une secrétaire, une infirmière, une nourrice, un inventeur, une psychologue, une négociatrice du GIGN,…elle prépare un dîner en même temps qu’elle donne les bains, qu’elle planifie les vacances d’été et qu’elle renouvelle la garde-robe de ses enfants pour la prochaine saison. Une maman c’est une créature aux mille bras qui s’activent en cadence pour le bien de tous.

Organisée

On est souvent éblouis ou assommés par l’organisation que déploient certaines mères. Mais vous rendez-vous compte que c’est le prix pour avoir un peu de temps libre ?! Sans organisation, on est comme un hamster dans une roue sans direction, on court tout le temps et dans tous les sens. Faire une liste de courses n’est pas un plaisir, c’est juste le prix à payer pour limiter le temps passé au supermarché et s’économiser les allers-retours pour une brique de lait.  Dans une série, j’avais beaucoup aimé la réplique d’une maman qui organise une soirée pour le réveillon du Nouvel An, alors qu’elle est précisément dans les rayons du supermarché elle se dit à elle-même « l’organisation c’est avant tout un truc de paresseuse ».

Déterminée

Une maman qui revient au travail ou à ses diverses activités revient plus déterminée que jamais. Fortifiée par tout ce qu’elle s’est prouvée à elle-même dans son nouveau rôle de maman et fermement décidée à tout mettre en œuvre pour préserver son temps et son énergie pour ses enfants. Connaissez-vous un meilleur stimulant que de savoir que vous allez pouvoir récupérer vos enfants à la crèche et profiter de la soirée avec eux ?

Déterminée aussi pour re-faire ses preuves. Les mères ne sont pas dupes, elles savent bien que leurs patrons ont tendance à penser qu’elles seront moins bonnes à leur retour, plus dispersées, le cerveau à moitié occupé par leur progéniture.      Quand on retrouve la possibilité de faire d’autres choses que de prendre soin de ses enfants et de son foyer, on est généralement bien plus motivée pour en tirer le maximum d’épanouissement et pour en faire plus que nécessaire. On les attend au tournant ? Qu’à cela ne tienne, elles démontreront qu’elles sont encore meilleures qu’avant.

Devenir mère nous rend polyvalentes et renforce nos capacités. La maternité nous rend meilleures dans bien des domaines. Une mère de famille c’est une PME, une petite entreprise qui produit beaucoup avec peu. Alors changeons de regard, respectons-les et appuyons-nous sur leurs talent. Une maman qui revient après un congé maternité, ce n’est pas un poids, c’est un atout majeur!

Photo : ©Caroline Cuinet photo

Paola Marceau

Working mum de 2, la maternité est pour elle un sujet intarissable d'échanges et de questionnements et une aventure galvanisante au quotidien.

Elle partage avec joie son vécu, ses interrogations et ses petits tips !