Trucs et astuces pour bien commencer la diversification alimentaire

Trucs et astuces pour bien commencer la diversification alimentaire

Ca y est, le grand moment est arrivé ! Et oui, votre bébé n’est plus si petit, et il est temps pour lui de se lancer dans la découverte de la gastronomie. Rien que ca !

Cela fait des jours que vous y pensez, que vous vous préparez à toutes les aventures : les concours de lancer de purée, les murs repeints en orange carotte, et les kilos de lingettes à utiliser pour nettoyer la petite frimousse toute barbouillée de votre loulou. Vous êtes parée pour démarrer la diversification alimentaire de votre enfant !

La diversification alimentaire, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de l’étape qui fera passer votre enfant d’une alimentation exclusivement lactée à une alimentation diversifiée. Elle se fait tout en douceur, sur plusieurs semaines et mois. Elle commence avec quelques cuillères sur un seul repas, puis les quantités sont augmentées progressivement afin d’atteindre trois repas diversifiés sur la journée.

La diversification alimentaire consiste en l’introduction progressive d’autres aliments tels que les légumes, les fruits et les céréales. C’est le moment de toutes les découvertes : celle d’une texture autre que liquide, de nouvelles saveurs, de la cuillère.

Elle débute entre le 4e et le 6e mois de votre bébé, en fonction des conseils que vous donnera votre pédiatre.

Quelques petites astuces à connaitre

  • Il est conseillé d’introduire les légumes avant les fruits. En effet, si vous commencez par ces derniers, votre enfant découvre le sucré et risque d’accepter plus difficilement le goût des légumes.
  • Pour aider à la découverte de ces nouveaux gouts, vous pouvez commencer par mélanger une cuillère de purée de légumes dans le lait de votre bébé quelques jours avant le début de la diversification. Cela va lui permettre de s’habituer petit à petit à l’introduction de nouvelles saveurs.
  • N’introduisez qu’un seul aliment à la fois, et laissez quelques jours entre chaque aliment nouveau. Cela permet à votre loulou de s’habituer à ce gout inconnu, et cela vous permet aussi de détecter une éventuelle allergie.
  • Si votre enfant n’a pas apprécié un gout particulier, ce n’est pas définitif. Ne le forcez pas, et proposez-le lui à nouveau quelques jours plus tard. S’il ne l’accepte toujours pas, essayez de changer la texture de l’aliment. Il se peut que ce soit celle-ci qui le dérange, et non la saveur. Il vous faudra parfois proposer sept fois un gout à votre enfant avant qu’il ne l’apprécie.
  • Afin d’éviter les allergies alimentaires, attendez que votre enfant grandisse un peu avant de lui proposer des arachides et le blanc d’œuf. En effet, ses intestins sont encore trop fragiles pour ce type d’aliments.
  • Commencez la découverte de ces nouveaux aliments par une purée de texture lisse. Il s’agit en effet de celle qui se rapproche le plus du lait qui est liquide, et il sera donc plus simple pour votre enfant de l’accepter. Si tout se passe bien par la suite, après quelques semaines vous pourrez proposer une texture moulinée à votre loulou, puis avec des petits morceaux fondants.
  • Pour garder au maximum les bienfaits des fruits et légumes, la cuisson vapeur est la plus adaptée. En effet, elle préserve les nutriments contenus dans les aliments, et ne nécessite pas d’ajout de sel.
  • L’introduction des aliments ne remplace pas le lait. Il est essentiel de maintenir une boisson lactée à chaque repas au début de la diversification. En effet, votre enfant ne va débuter sa découverte que par quelques petites cuillères.

Quels aliments à quel âge ?

Enfin, afin de vous éviter d’être à court d’idées, de ne plus savoir quelle saveur introduire et de toujours proposer les mêmes aliments, voici quelques idées :

  1. Au début de la diversification, vous pouvez utiliser les carottes, courgettes, haricots verts, potirons et courges, épinards, patates douces.
  2. Au bout de deux mois, pensez aux poivrons, tomates sans leur peau, et chou fleur.
  3. A 1 an, vous pouvez tout à fait lui proposer du chou, des champignons, des radis et avocats
  4. A 18 mois, votre enfant peut manger de tout.

Sachez qu’il est surtout important que ces moments soient des instants de plaisir dans la découverte et les apprentissages, pour vous et votre enfant. Il ne vous reste donc plus qu’à recouvrir votre cuisine de plastique et à vous mettre à vos fourneaux !

 

Caroline est originaire de Grenoble où elle aime retourner régulièrement pour profiter des montagnes. Elle travaille à la maternité Sainte Félicité dans le service de néonatologie, au service des bébés et de leurs parents.
Passionnée par son travail, elle aime particulièrement accompagner les mamans par de nombreux conseils dans la découvert de leur bébé au quotidien.

© Crédits photos Annaclick

Caroline Masimbert

Caroline est originaire de Grenoble où elle aime retourner régulièrement pour profiter des montagnes.

Elle travaille depuis maintenant un an à la maternité Sainte Félicité dans le service de néonatologie, au service des bébés et de leurs parents.

Passionnée par son travail, elle aime particulièrement accompagner les mamans par de nombreux conseils dans la découvert de leur bébé au quotidien.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue