Tout ce qu’il faut savoir sur le transat

Tout comme le tapis d’éveil, voici un second objet incontournable. Alors le transat, oui, mais à petite dose ! La psychomotricienne de Maman Vogue fait le point: tout ce qu’il faut savoir sur le transat de bébé.

Attention à la position de bébé dans le transat

A la naissance, la position optimale pour le tout petit, c’est la position physiologique, à savoir la position qu’il avait dans votre ventre.

Lorsque nous installons un nouveau né dans un transat, il subit la pesanteur et se trouve très rapidement dans une position dite vicieuse : la tête penchée sur le côté, le dos courbé, il s’affaisse.
Or contrairement à nous, le nouveau-né n’a pas la musculature lui permettant d’ajuster sa posture. Il est donc passif et si la position est inconfortable, il ne peut pas en changer.

transatPlus le bébé est jeune, plus son petit dos doit être soutenu.

Evidemment nous avons envie de l’utiliser pour permettre à notre tout petit d’observer le monde tel que nous le voyons assis et non allongé au sol. N’oubliez pas qu’à la naissance et dans les premiers mois de vie, la vision s’affine progressivement.

Ce qu’il voit allongé lui suffit dans un premier temps : il a à sa disposition : son tapis, ses jouets, ses parents qui sont de temps à autre à ses côtés. Il n’est pas nécessaire de le redresser systématiquement.

Lorsque sa vision lui permettra de s’intéresser à ce qui est situé plus loin, il mettra en œuvre tous ses moyens pour atteindre son objectif. Il sera alors amené à se retourner, se déplacer puis se redresser.

Combien de temps peut-on laisser bébé dans son transat?

Le transat, c’est très pratique, mais il est préférable que son utilisation soit pour une courte durée : afin de faciliter la digestion ou pour varier quelques instants de la position allongée…

L’idéal est de ne pas dépasser 20 à 30 minutes.

Quel transat choisir ?

Le plus simple.
Evitez les vibrations et balancements artificiels (automatiques). Ils calment votre bébé mais le balancement automatique régulier le coupe de la relation avec son environnement.

Vous pouvez bercer doucement le transat de votre enfant, dans ce cas les échanges de regards et de paroles sont présents ce qui est bien plus enrichissant pour votre tout petit.

 

Laure de Fleurian

Psychomotricienne D.E
Formation à l’accompagnement à la parentalité par le Toucher Bienveillant, et au portage physiologique.
Bilan / prise en charge en psychomotricité  bébés & enfants

Maman de 3 enfants

40 boulevard des Invalides 75007 Paris 06.11.94.12.81
www.psychomotricite-paris7.com

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue