Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

Le système éducatif et scolaire anglais peut-il nous inspirer ?

Le système éducatif et scolaire anglais peut-il nous inspirer ?

En septembre le prince George a fait sa première rentrée dans la prestigieuse école Thomas’s de Battersea tandis que la princesse Charlotte est rentrée en crèche hier. L’occasion pour Maman Vogue de vous faire découvrir le système éducatif et scolaire anglais et d’en retirer quelques idées à appliquer au quotidien en France… ou au contraire pour réaliser que nos petits écoliers sont bien lotis !

L’entrée à l’école

Première différence importante, les petits Anglais (comme d’autres petits Européens) commencent l’école à 4 ans révolus. Autre différence importante, les classes d’âge suivent l’année scolaire du 1er septembre au 31 août et non du 1er janvier au 31 décembre comme chez nous. Ainsi si votre enfant est né le 15 septembre, il entrera à l’école à presque 5 ans ! Une fois la scolarité commencée, ça ne rigole plus ; ils apprennent à lire et à écrire dès la première année.

Public ou Privé ?

C’est le grand sujet en Angleterre ! Il y a une vraie différence de niveau (et de prix !) entre les écoles publiques ou privées, mais la laïcité ne constitue pas un facteur de différence. Les écoles publiques qu’elles soient anglicanes ou même catholiques sont gratuites et l’attribution des places se fait par proximité géographique. Le niveau est en général relativement médiocre. Il existe néanmoins quelques excellentes écoles publiques ; mais les prix de l’immobilier des rues adjacentes s’envolent !

Les écoles privées représentent un univers très sélectif, compétitif et onéreux. L’enfant doit être inscrit dès la naissance et passera un examen d’entrée l’année de ses 3 ans. Les prix pour Londres sont de 3 000 euros à près de 7 000 euros par trimestre.

Dans ces écoles votre enfant a la garantie de recevoir un enseignement de grande qualité mais surtout d’être préparé au concours d’entrée pour les meilleurs collèges. En fait en Angleterre, c’est très simple : si votre enfant va dans la bonne nursery, il a plus de chances d’intégrer une très bonne école primaire puis un très bon collège et enfin de faire de très bonnes études ! Les collèges privés sont ainsi classés en pourcentage d’« Oxbridge » ; le pourcentage d’élèves admis à Oxford ou Cambridge après avoir passé le A Levels, l’équivalent du baccalauréat ! C’est simple, mais encore faut-il avoir les moyens ! De nombreuses familles anglaises n’hésitent ainsi pas à emprunter pour financer la scolarité de leurs enfants… Finalement, en France, ce n’est pas si mal !

L’uniforme et le rythme scolaire

En revanche s’il y a bien un aspect dont on pourrait s’inspirer, c’est l’uniforme ! Toutes les écoles, publiques ou privées, en ont un. Les enfants en sont fiers et les mamans ravies car c’est pratique ! Il y a une tenue de printemps-été et une d’automne-hiver et la plupart du temps l’uniforme inclut tous les vêtements : chaussettes, manteaux et bonnets compris !

Le rythme scolaire est aussi différent du nôtre, les enfants commencent l’école vers 8h30 mais finissent vers 15h. Ils déjeunent tous à la cantine et le concept du mercredi n’existe pas, certaines écoles finissent cependant après le déjeuner le vendredi.

Enfin, ils ont un peu moins de vacances : une semaine fin octobre, une semaine en février et une début juin, ils les appellent les « half term » car elles ont pour but de couper le trimestre. En revanche à Noel et à Pâques ils ont souvent plus de vacances, surtout dans les écoles privées, 3 semaines en moyenne ! L’année scolaire s’achève mi-juillet et recommence tout début septembre.

Le sport

Le sport occupe une place importante dans l’enseignement anglais, les petits écoliers en font plusieurs fois par semaine et le « Sports Day » est l’un des événements majeurs de la fin d’année : les élèves d’une même école s’affrontent lors de compétitions sportives, présence parentale pour encourager son champion d’enfant exigée !

L’importance de l’oral et la valorisation de l’enfant

Savoir s’exprimer à l’oral et être capable de faire des présentations en public constitue un élément essentiel du système éducatif. Dès la première année d’école, les élèves vont présenter un thème étudié en classe lors de « l’assembly » qui réunit toute l’école chaque semaine. On encourage beaucoup les élèves à participer activement en classe et à intervenir, que ce soit pertinent ou non !

L’enfant est toujours valorisé, les enseignants mettent l’accent sur les forces de l’enfant, que ce soit en sport, en arts ou en mathématiques, peu importe, ce qui compte c’est que l’enfant démontre une capacité à exceller dans un domaine. Bien sûr, les faiblesses sont aussi discutées avec les parents mais dans un second temps. Les enfants sont aussi répartis par classes de niveaux : les forts d’un côté et les moins forts de l’autre ; cela peut sembler surprenant néanmoins, pour les Anglais, ce n’est pas un signe d’échec mais plutôt la preuve que l’école va tout mettre en œuvre pour faire progresser l’enfant.

Enfin la différence majeure est l’importance accordée au bonheur de l’enfant. En Angleterre, l’enfant doit être heureux à l’école, les parents diront en les déposant : « Have fun ! » ou « Enjoy school ! » soit « Amuse-toi bien ! » alors qu’en France, nous aurons plutôt tendance à dire : « Sois bien sage et attentif ! » ou « Travaille bien ! ».

 

Conclusion : aucun système n’est parfait mais on peut gagner à piocher le meilleur chez les autres pour en faire notre propre recette de succès et d’épanouissement !

 

Marie de Sarrau

Laisser un commentaire