Bronchite, grippe, otite : Comment stimuler l’immunité de nos enfants?

Pour que l’hiver ne rime pas avec bronchites, grippes, otites, rhinites ou gastro-entérites, il est important de stimuler l’immunité de nos enfants.
Je vais vous révéler mes secrets de naturopathe afin de soutenir et renforcer l’ organisme de vos petits bambins!

L’alimentation, principal carburant pour votre enfant

Celle-ci doit être vivante, elle doit apporter des vitamines et minéraux indispensables pour sa santé.
Pour cela, éviter tous les produits industriels qui sont très pauvres en bons nutriments mais riches en conservateurs, additifs, exhausteurs de goûts, colorants, arômes artificiel…autant de substances nocives pour sa santé et qui affaiblissent son système immunitaire.

En résumé, voici ce qu’il faudrait avoir dans ses placards et son frigo pour alimenter son enfant de manière saine et ainsi booster sa santé et son immunité:

  • Des légumes (bio si possible) : Frais, congelés ou même en bocal. Les légumes regorgent de vitamines et ils devraient être présents à chaque repas. L’idéal est de les prendre crus ou cuits à la vapeur pour préserver au maximum leurs vitamines et minéraux.
  • Des céréales à faibles indices glycémiques: Pensez au riz complet ou basmati, boulgour, quinoa, pâtes complètes ou semi-complètes sans oublier toutes les légumineuses, très riches en protéines : lentilles, pois chiche, haricots blancs, fèves, pois cassés…
  • Des protéines animales (jamais le soir): volailles, viande rouges (1 fois par semaine) ou œufs bio sans oublier les poissons riches en oméga 3 (les fameux EPA/ DHA) : Privilégiez les petits poissons moins riches en métaux lourds : maquereaux, hareng, sardines, anchois….
  • Des bonnes huiles vierges, bio et de première pression à froid : Optez pour l’huile d’olive riche en oméga 9 pour la cuisson et l’huile de colza riche en oméga 3 pour l’assaisonnement.
  • Pour les desserts/ goûters: Des fruits frais, séchés ou sous forme de compote sans sucre ajouté, des oléagineux (noisette, amandes..), un carré de chocolat noir (avec 70% de cacao minimum)…
  • Pour les boissons : Supprimez le lait de vache et remplacez-le par des laits végétaux non sucrés (ou a minima lait de brebis ou de chèvre). Evitez les jus de fruits trop riches en sucre (même ceux 100% fruits). Privilégiez l’eau, la seule boisson officielle de tous les repas!

Les super-aliments

À cette base alimentaire, vous pouvez y ajouter des « super-aliments» dotés de grandes capacités nutritionnelles, très concentrés en vitamines, minéraux et anti-oxydants!

  • L’ail : anti-viral, anti-bactérien, anti-infectieux… C’est le nettoyeur immunitaire en chef ! Pour bénéficier au maximum des vertus de l’allicine qui est le composé antibactérien de l’ail, l’idéal est de le manger cru (à écraser dans la purée des enfants).
  • Des petites graines : Riches en fibres (des prébiotiques qui viennent nourrir les bonnes bactéries des intestins) :Il ne faut pas hésiter à en saupoudrer sur tous les plats de vos enfants. On pourra choisir des graines de chia ou de lin moulues pour leurs richesses en oméga 3 ; des graines de courges riches en fer, en magnésium et en zinc pour lutter contre la fatigue et booster le système immunitaire; des graines de nigelle, antibiotiques naturels qui renforcent le système immunitaire et lutte contre les infections respiratoires….
  • Du Germe de blé : Riche en vitamine B (la vitamine du système nerveux) et E (anti-oxydante).
    Une à deux cuillères à soupe de germe de blé par jour permettent de compléter facilement l’alimentation de l’enfant. Comme son goût est neutre, avec une légère note de noisette, il se glisse dans les recettes aussi bien salées que sucrées. Il faut éviter de le chauffer, car cela dégrade les vitamines et les acides gras essentiels qu’il renferme!
  • du foie de morue : Excellente source d’Oméga 3, d’iode, de vitamine A, D et de zinc. Pour les récalcitrants , vous pouvez vous rabattre sur tous les petits poissons, excellents pour booster l’immunité de vos enfants (et leur cerveau par la même occasion!)
  • des épices bio aux vertus anti-inflammatoires, anti-oxydantes, anti-virales et anti-infectieux: Saupoudrer un peu de gingembre et curcuma sur leur purée (toujours associé avec un peu d’huile pour faciliter l’assimilation de la curcumine) et de la cannelle dans leur compote.

Après cette alimentation survitaminée, on pourra s’assurer de booster au maximum l’immunité de notre enfant avec un dernier coup de pouce apporté par les plantes et les compléments alimentaires :

Les plantes et compléments alimentaires

  • Les produits de la ruche sont géniaux en prévention (telle que la gelée royale pour booster l’immunité) mais également en curatif (tel que le Propolis, super anti-bactérien et anésthésique, très efficace contre les maux de gorge (en spray sans alcool).
  • La vitamine D : Les maladies hivernales sont principalement dues à une réduction drastique de la production de vitamine D dans le corps (par manque de soleil) : Il faut donc compenser cette baisse par de la vitamine D3, forme naturelle (et non la version synthétique, la D2). Il faudrait 12000 UI pour les enfants (cela correspond à 4 gouttes de ZymaD : complément de vitamine D à acheter en pharmacie)
  • Du chlorure de magnésium qui renforce le système immunitaire et aide à prévenir ou à lutter contre le rhume ou les infections   : Il suffit de diluer un sachet acheté en pharmacie (à 2€) dans un litre d’eau et conserver la préparation au frais. A vous de ruser pour que votre enfant accepte de boire quelques gorgées tous les jours (goût salé pas très agréable!) : Pour ma part, j’en intègre un peu incognito dans leurs biberons et soupes!
  • Des probiotiques : l’intestin n’a pas qu’une fonction digestive. C’est aussi le premier organe de défense immunitaire et il est également considéré comme notre « second cerveau ». Une bonne flore intestinal est donc primordiale pour la santé de l’enfant. Faire une cure de probiotique avant l’hiver pour booster leur système immunitaire mais aussi après chaque prise d’antibiotique (qui détruit les mauvaises mais aussi les bonnes bactéries!). Privilégiez des probiotiques dosés à 10 milliards de micro-organismes par gélule (qui doivent être gastro résistantes en prime!).
  • En aromathérapie, trois huiles essentielles seront d’un grande aide pour lutter contre les maladies hivernales : l’eucalyptus radié, le ravintsara et le tea tree.   Vous pouvez en diffuser pour assainir l’air ou les utiliser en massage (toujours diluées dans une huile végétal!). Un article entier sera consacré à ce trio d’huiles « magiques! ».
  • En phytothérapie, l’échinacea est très efficace en prévention pour lutter contre les maladies hivernales. Faire des cures régulières sous forme de teinture mère (5 à 20 gouttes, trois fois par jour, selon l’âge de l’enfant).

 

Voilà, vous savez tout! Il vous suffit maintenant d’allier ces conseils à une bonne dose de sommeil et d’oxygénation et vos enfants seront parés pour l’hiver!

 

Brune Vannier-Moreau
© pinterest

Brune Vannier-Moreau

« Que ton aliment soit ton seul médicament ».
Grande convaincue depuis toujours des bienfaits d’une alimentation saine, Brune n'a qu'un but en tête : optimiser votre force vitale afin que vous restiez et/ou retrouviez la santé avec des méthodes 100% naturelles !

Brune est également spécialisée sur la naturopathie appliquée aux plus jeunes . Maman de 3 enfants qui sont ses premiers gentils cobayes !

Brune Vannier-Moreau
https://www.vannier-moreau-naturopathe.fr