Sommeil de bébé – Les conseils astucieux qui devraient sauver vos nuits !

Sommeil de bébé – Les conseils astucieux qui devraient sauver vos nuits !

Le sommeil du jeune bébé 

Le sommeil c’est la moitié de la santé !!
Combien de parents se posent et se reposent des question sur le rythme du sommeil , sur l’endormissent , les réveils nocturnes …
Combien de parents sont épuisés quelques mois voire quelques années après la naissance de leur enfant à cause de problématiques de sommeil …

C’est un sujet passionnant auquel je me suis beaucoup intéressée depuis de nombreuses années et pour lequel je vais essayer, en tant que puéricultrice, de vous apporter quelques réponses, conseils, et pistes !

Laissez le bébé trouver son rythme …

Aidez votre nouveau-né à différencier le jour de la nuit dès ses premiers jours de vie ..
Laissez la lumière du jour entrer chez vous, même lorsqu’il dort, continuez à faire du bruit à écouter de la musique et soyez en interaction avec lui des qu’il est réveillé.
Evitez de le réveiller si cela n’est pas nécessaire. Reportez l’heure du bain ou la photo avec la bonne amie de passage !
La nuit au contraire privilégiez la pénombre lorsque vous le nourrissez et que vous le changez (cela n’est d’ailleurs pas indispensable à chaque réveil)
L’organisation cérébrale du rythme jour/nuit de votre bébé se fera vers 4 à 8 semaines de vie ..
Parents, soyez patients !

Bébé a le sommeil agité …

Il faut savoir en premier lieu que le bébé, contrairement à nous, s’endort en sommeil agité et qu’à la fin de chaque cycle qui durent en moyenne 50 à 60 min,il se rendort en sommeil agité (bruits agitation et même parfois petits pleurs)
Le sommeil agité représente 50% du sommeil total chez le bébé.

Intervenir en prenant dans vos bras dès le premier cris ou des les premiers pleurs lorsque vous le couchez ou lorsqu’il dort , n’est pas toujours l’aider.
Le tout petit bébé essaye de se retrouver en paix et en sécurité .
Le soir, il est tellement fatigué qu’il ne sait même plus pourquoi il pleure ( il a été nourrit changé bercé câliné …)
Nous, parents, voulant et croyant bien faire, nuisons directement à son endormissement ! Attendez quelques minutes avant de répondre à ses pleurs, si ceux-là s’intensifient ..

Conditionnement à l’endormissement

Dès tout petit il est important de différencier alimentation et sommeil . En effet si un bébé ne s’endort qu’au sein ou qu’au biberon il va associer le fait de manger et le fait de s’endormir…Donc lorsque il se réveillera la nuit entre 2 cycles de sommeil il pensera que la seule façon de se rendormir est de manger !! Je ne dit pas qu’un enfant ne doit pas s’endormir au sein ou au biberon !
Il faut accompagner la transition . En d’autres termes un nouveau-né ne pourra pas trouver la sécurité et l’apaisement par lui même à la fin de chaque tétée pour trouver son sommeil .

Quel plaisir aussi pour ce nouveau-né de glisser dans le rêve du sommeil tout en étant lové dans le bras de son parent , en toute sécurité affective et physique . Un moment de grâce et de bonheur pour le parent et le bébé !
A d’autres moments, lorsque votre bébé a terminé de téter, qu’il n’est pas endormi, n’hésitez pas à le reposer éveillé dans son lit.
Il pourra pleurer quelques instants, n’hésitez pas à aller le revoir en lui posant une main sur son ventre ou sa tète en lui disant calmement que vous êtes là et qu’il est en sécurité.

Comme pour l’alimentation si un jeune bébé est endormi à chaque fois en étant bercé ou promené il risque d’associer bercement et sommeil .
En effet son berceau ou son lit va devenir une de ses sécurités, il va y passer plus du tiers de son temps durant sa première année de Vie !
Les toutes premières fois si vous sentez que votre bébé n’est pas à l’aise dans son lit vous pouvez poser sa main sur son ventre rester quelques minutes avec lui ou le bercer tout doucement .
L’aider systématiquement à trouver le sommeil c’est le rendre dépendant de vous pour s’endormir. 
Laissez-le s’endormir seul à chaque fois que cela est possible afin qu’il ne devienne pas dépendant d’une tiers personne . Faites-lui comprendre que son berceau est un lieu sécurisé ! Vous pouvez le laisser pleurer un petit instant avant de venir l’apaiser de nouveau.

Les rituel du sommeil

Même tout bébé n’hésitez pas à lui faire un petit rituel au moment de le coucher, une transition entre l’éveil et le sommeil . Cela peut être une chanson une comptine, et plus grand une histoire.
Pensez à lui dire une phrase en quittant la chambre « Bonne nuit, à demain «  et « bonne sieste à tout à l’heure » pour qu’il différencie les moments de la journée. N’oubliez pas également les phrases à dire à son enfant pour le sécuriser « maman est là, tu es en sécurité », « je ne t’abandonne pas, je t’aime »

Le bébé n’a pas peur du noir. C’est le parent qui pense cela !
L’hormone du sommeil qu’est la mélatonine est sécrétée pendant la nuit, lorsqu’il fait noir. Il est donc préférable d’éviter la veilleuse ou autre apport de lumière.

 

© photo withloveandwild

Marine

Apres avoir travaillé en néonat , maternité, médecine pédiatrique et crèche puis en PMI, Marine, soutenue et poussée par son mari et ses amis , se lance et crée son projet en tant que puéricultrice, consultante à domicile.

Passionnée par son travail, et pleinement gratifiée par de nombreux parents contents d'avoir retrouvé le sommeil, Marine nous livre ses petites astuces pour des débuts paisibles avec bébé. Soutien à l’allaitement, la prise en charge des troubles du sommeil, aide à la parentalité...

Marine a 2 enfants de 9 et bientôt 7 ans.

http://www.marine-puericultrice.com
06 60 52 33 93

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue