Sexualité pendant et après la grossesse: comment gérer la situation en couple

Sexualité pendant et après la grossesse: comment gérer la situation en couple

Le bébé n’est pas encore là qu’il s’immisce déjà dans votre relation de couple et même dans sa partie la plus intime, votre sexualité. Depuis que le test a viré au bleu, vous êtes toute chamboulée à l’idée d’être bientôt mère et votre chéri ne vous regarde pas du même œil. Il oscille entre fierté et gratitude extrême vous regardant comme la 7e merveille du monde. Sous la couette, passer d’amants à futurs parents ça bouleverse aussi l’image que vous avez de l’autre et ce n’est pas sans conséquences.

Comment gérer en couple ce grand changement de la grossesse et de l’accouchement sur votre intimité?

 

Des envies et des désirs difficiles à s’accorder

D’un point de vue strictement médical, à moins d’une menace d’accouchement prématuré et sur avis médical, il n’y a aucune raison d’arrêter les rapports sexuels bien au contraire !

Mais pour mettre les libidos au diapason, c’est une toute autre histoire.

De votre côté, c’est le grand chambardement hormonal qui vous rend difficile à suivre. Au premier trimestre, pour la majorité c’est nausées, grande fatigue ou dégoûts, ce qui n’aide pas vraiment à se sentir désirable. Et même si votre mari est impressionné par votre poitrine devenue très généreuse, la sensibilité est telle que parfois le simple contact avec les draps est douloureux, donc pour la gaudriole on repassera !

En revanche, au fur et à mesure que votre corps s’arrondit et que les nausées du premier trimestre deviennent un lointain souvenir, vous pouvez connaitre un regain de désir parfois même un trop plein. Quand on parle des fameuses envies de femme enceinte, en fait on ne parle pas QUE des fraises, loin de là ! Nuits agitées et rêves très explicites, envies soudaines à faire rougir une nonne, les hormones peuvent vous faire prendre le grand huit des émotions et du désir. Reste à le faire comprendre au futur papa qui est parfois complètement perdu face à vos envies qui lui apparaissent contradictoires.

D’autant plus que si la grossesse vient bouleverser votre rapport à votre propre corps, pour lui c’est la même chose. Il découvre en vous une nouvelle personne, la future mère de son enfant et ça peut le bouleverser. Certains vont être intimidés voire bloqués à l’idée que l’enfant à naitre se cache dans le creux de votre ventre. Peur de lui faire mal même si vous lui répétez que non le bébé ne risque rien bien protégé dans son liquide amniotique. Parfois déconcerté par les manifestations physiques peu ragoutantes de la grossesse ou à l’inverse débordant de désir pour vous devant votre corps tout en courbes si féminines, le futur papa est aussi dans un ascenseur émotionnel.

La communication, encore et toujours la clé

Pour réussir à faire face à ce grand chambardement en couple, il faut pouvoir en discuter avec votre conjoint, essayer de comprendre ce qu’il ressent et lui faire passer aussi certains messages. Et si le sujet est compliqué à aborder, rappelez-vous que vous l’avez fait à deux cet enfant et plutôt de manière charnelle d’ailleurs, et c’est tant mieux si l’arrivée de votre futur enfant vous permet de vous ou votre conjoint de vous décoincer sur ce sujet. Privilégiez les moments de discussion où vous êtes tous les deux à l’écoute de l’autre. On ne le répétera jamais assez, la communication est la clé !

Pourquoi ne pas décider d’un soir par semaine où vous vous faites une soirée en tête-à-tête au restaurant ou chez vous, déconnectés des écrans et connecté à l’autre. Prenez le temps de ces rendez-vous à deux pendant la grossesse et même après pour discuter ensemble de ce qui va arriver, de ce que vous imaginez pour la suite, de vos espoirs, de vos craintes et le sujet de la sexualité pourra être abordé avec plus de facilité.

S’il est difficile d’accorder vos désirs, privilégiez les mots et les gestes tendres, les caresses, les massages, l’important est de garder une intimité et une complicité nécessaire à votre couple quand votre bébé sera là. Sachez aussi que pour certains couples, la grossesse peut être une véritable lune de miel sensuelle même si à la fin, avec le poids du ventre cela devient parfois acrobatique !

Garder une complicité forte malgré la fatigue

L’accouchement est une sacrée étape puisque vous devenez réellement parents et que votre bébé va prendre tout votre temps, vos nuits et vos jours. Pendant cette période, vous êtes très accaparés par votre nourrisson et l’apprentissage du rôle de jeunes parents va de pair avec un manque de sommeil parfois très cruel.

La reprise des rapports sexuels se fait en moyenne entre 6 à 8 semaines après, mais là encore il ne s’agit que d’une moyenne et chaque couple est différent.  Renouer avec la sexualité peut avoir quelque chose d’effrayant si vous avez vécu un accouchement traumatisant (épisiotomie, déchirure…) là encore la communication permet une meilleure complicité qui conduit à une meilleure attention à l’autre.

Prenez votre temps car il faut aussi accepter ce nouveau corps qui est forcément différent d’avant la grossesse. Et ne vous mettez pas trop la pression : la première fois après l’accouchement ressemble beaucoup à la première fois tout court ! Votre corps a changé, vous pouvez être un peu maladroits tous les deux mais petit à petit vous retrouverez votre rythme. En revanche, s’il subsiste après quelques temps des douleurs physiques, parlez-en à votre sage-femme ou à votre gynécologue qui pourra vous aider.

Beaucoup d’écoute, de tendresse et de complicité et vous pourrez survivre à la fatigue intense des premiers mois, car soyons clair au début entre une heure de sommeil et une heure d’ébats, vous avez vite choisi votre camp (le dodo !).

Rassurez-vous, votre enfant finira bien par faire ses nuits et vous laissera plus de temps à passer tous les deux et pourquoi pas vous donner envie de faire le deuxième…

Et vous ? Comment avez-vous géré cela en couple ?

 

Photo : ©Sabrina Soave pour MAMAN VOGUE

Les Mamans

Marie, Paola, Bérénice, Florence, Tiphaine, Astrid, Lorraine... Plus d'une centaine de mamans participent à l'élaboration de ce site, pour une plus grande diversité de conseils, d'avis, de bons plans, de coup de pouce et de témoignages.

Vous voulez nous aider ? Vous avez besoin de conseils ? Vous voulez donner votre témoignage ?
N'hésitez-pas à nous contacter !