Savoir vivre : ce qu’il faut faire et ne pas faire !

Savoir vivre : ce qu’il faut faire et ne pas faire !

Aaaah l’étiquette et le savoir vivre… Ils peuvent paraître désuets pour certains, primordiaux pour d’autres ; en tous cas, cela se remarque et nous permet de rapidement retrouver chez les autres une même éducation et un bel héritage français !
Et puis ce n’est pas désagréable de jouer les princesses … 😊

La ponctualité

Il est essentiel d’être ponctuel à un rendez-vous sinon cela sera considéré comme impoli ! Le maximum toléré est cinq minutes de retard, pas une de plus !
S’il s’agit d’un rendez-vous d’affaires, d’un rendez-vous professionnel, ou encore d’un rendez-vous chez le médecin ou le dentiste, il est recommandé d’arriver cinq ou dix minutes plus tôt.

Le téléphone

On ne décide pas de passer un coup de fil après 22h, car on risque de réveiller quelqu’un ou, à tout le moins, de le déranger.
On parle à voix basse au téléphone lorsque l’on est entouré d’autres personnes, on ne crie pas !
De plus, lorsque son portable sonne, on quitte la pièce pour répondre ; on n’oblige pas ses convives à suivre la conversation malgré eux.
A table, on éteint son téléphone et on le laisse dans sa poche ; on ne le pose surtout pas sur la table !

On met sa main devant sa bouche lorsque l’on tousse ou lorsque l’on baille.

La galanterie

Dans la rue, l’homme réserve le côté trottoir (le « haut du pavé ») à une femme, afin de la protéger des risques possibles pouvant venir du côté rue.

Dans un escalier, un homme précède une femme en descendant, pour la retenir au cas où elle tomberait. Il doit aussi la précéder en montant ; il ne pourra certes pas lui venir en aide si elle trébuche, mais pour des raisons évidentes, il ne voudra pas embarrasser une femme en la suivant.

Au restaurant

Il est d’usage de partager la note de manière égale entre tous les convives, sauf si l’un d’entre eux insiste pour tout payer.
En revanche, il est toujours d’usage dans un dîner à deux qu’un homme invite la femme qui l’accompagne.

Les présentations

S’il s’agit d’une première rencontre, on pourra dire : “Enchantée”, “Ravie de vous rencontrer”, ou tout simplement annoncer son nom : “Bonjour, Marie Devaux”. Si l’on est présentée à quelqu’un, il est préférable d’attendre que cette personne nous tende la main pour la saluer.

Les salutations entre hommes, entre femmes ou entre hommes et femmes sont souvent réalisées par une poignée de main.
Entre femmes ou entre hommes et femmes, elles peuvent être augmentées d’un geste supplémentaire : faire la bise. Il est normal de serrer la main à une femme, mais un homme embrassera plutôt sur chaque joue une femme qu’il connaît : parent, collègue ou amie.
Assez souvent, lorsque la relation n’est pas encore très développée, un homme prendra la main d’une femme pour la saluer mais se penchera en même temps vers elle pour l’embrasser, signifiant ainsi que la relation est plus proche, plus amicale.

Une invitation à dîner

Que doit-on apporter à ses hôtes lorsque l’on est invité à dîner ? Un bouquet de fleurs bien sûr, ou une bouteille de bon vin ; mais encore l’exemplaire d’un livre que vous avez lu récemment ou une boîte de chocolats sont également de très bon choix.

L’élégance suprême consiste à envoyer des fleurs avant, la veille ou le jour de l’invitation, avec une carte de visite et quelques mots de remerciements.

Dresser la table

Lire l’article « comment dresser une table sans faute » !

A table

Le pain est placé dans une corbeille ou dans une petite coupelle non loin de soi, mais l’usage interdit d’en prendre un morceau pour “grignoter” avant le premier plat (on peut le faire au restaurant cependant). De même, on ne commence pas à boire avant d’avoir mangé et c’est l’hôtesse qui invitera les convives à commencer.

Les hommes se chargent de servir les femmes, ainsi que de remplir leur verre. Si vous jugez que vous avez assez bu, laissez votre verre plein, on ne vous en reversera plus !

Et puis évidement, on ne parle pas la bouche pleine, on se tient droit, on ne souffle pas sur la soupe pour la refroidir, on ne coupe pas sa salade, ni son omelette, ni les pâtes avec son couteau.

On “pousse” les morceaux de viande, les légumes sur sa fourchette avec un morceau de pain, pas avec le couteau. On ne sauce pas son assiette avec du pain, (mais la tentation est grande et tout le monde le fait discrètement) !
On ne coupe pas le pain avec son couteau, on le “rompt” avec ses mains.
Lorsque l’on a fini, on pose ses couverts (fourchette et couteau) sur son assiette, sans les croiser, la pointe de la fourchette tournée vers le bas.

Lorsque l’hôtesse en donne le signal, les invités peuvent quitter la table, ils déposent alors leur serviette (non pliée) près de leur assiette en se levant.

La meilleure amie

C'est votre amie d'enfance, votre amie de toujours, votre grande soeur.
Elle a une vie elle aussi, bien chargée entre le boulot, les enfants, et les projets mais elle arrive toujours à trouver du temps pour vous conseiller, vous écouter et vous taquiner.
Bref, vous êtes fan.

Suivez ses conseils sur la page Facebook de Maman Vogue!