Santé : Quand le diabète s’invite pendant la grossesse…

Santé : Quand le diabète s’invite pendant la grossesse…

Une première grossesse est souvent source d’inquiétudes pour une future mère… Prise de poids et alimentation sont particulièrement surveillées. Alors que tout se présente bien, Pauline, 24 ans, découvre au sixième mois qu’elle est atteinte de diabète. Marie, 42 ans, a souffert de diabète gestationnel en attendant son troisième et dernier enfant. Quelle est la prise en charge ? Le régime est-il vraiment strict ? Comment ces mamans l’ont-elles vécu ?

Un diagnostic à la fin du deuxième trimestre

Pauline raconte : « J’ai découvert que j’avais un diabète gestationnel avec le fameux test du verre de glucose. Je n’avais pourtant aucun symptôme : pas de diabète familial, une prise de poids tout à fait normale et un bébé plutôt petit… C’était donc une grosse surprise ! » Dans le cas de Marie, c’est une prise de sang qui l’a détecté, il y a treize ans, alors que sa troisième grossesse ne présentait aucun signe particulier. « Si ce n’est que mon deuxième bébé pesait quand même 3,9 kg à la naissance ! » Un poids de naissance élevé est souvent un facteur d’alerte qui nécessite de surveiller attentivement la grossesse suivante…

Un suivi chez un diabétologue

Une fois le diagnostic posé, Pauline prend rendez-vous chez un diabétologue qui la rassure. « C’est lui qui m’a fourni l’appareil pour vérifier mes glycémies et m’a montré comment me piquer avant et après chaque repas. Il s’agit d’une petite piqûre très simple à faire au bout du doigt ! Puis chaque semaine, je lui donne les résultats pour qu’il les contrôle. Le diabétologue m’a bien précisé que le diabète gestationnel pouvait arriver à n’importe quelle femme enceinte, même si certaines ont des prédispositions. Le mien disparaîtra après l’accouchement ! » Marie doit être plus suivie : « Mon diabète s’est manifesté uniquement pour cette troisième et dernière grossesse, mais les médecins m’ont mise en garde sur la possibilité de développer un diabète en vieillissant. Car j’ai découvert que deux de mes arrières-grands-mères étaient devenues diabétiques avec l’âge ! » L’hérédité en est effectivement un des principaux facteurs responsables….

Un régime alimentaire obligatoire

L’énorme difficulté du diabète gestationnel est de concilier envies de femmes enceintes avec restrictions alimentaires. Pauline en souffre beaucoup : « Le régime est drastique, car je ne dois plus manger de sucre rapide, donc adieu les bonbons, gâteaux, frites…. Cela m’a permis de prendre conscience de l’omniprésence du sucre dans l’alimentation. J’ai du supprimer toutes les choses dont j’avais envie et réprimer mes fringales ! C’est très difficile surtout quand on a un mari qui travaille dans une usine de bonbons ! Mais pour me consoler, je me dis que je vais garder ma ligne ! » Marie opine : « J’étais suivie par une diététicienne et me suis sentie frustrée pendant toute ma fin de grossesse. Il fallait même faire attention aux fruits qui contiennent naturellement du sucre ! En gros, j’avais tout le temps faim ! »

Des risques de complication à l’accouchement

« Le médecin m’a prévenue que les risques étaient d’avoir un bébé à terme de plus de 4 kg et pour l’enfant, de développer un éventuel diabète à l’âge adulte », explique Pauline. Entamant son dernier mois avant l’accouchement, elle rêve déjà d’un bon dîner au restaurant : « Ce n’est pas vraiment l’idée que je me faisais de la grossesse… Je pensais pouvoir manger sans complexe tout ce dont j’avais envie ! Moi, qui trouve la grossesse déjà très médicalisée, ce diabète ajoute des angoisses. » Quant à Marie, elle n’avait pas conscience de risquer quelque chose de grave pour son bébé : « Comme j’ai des grossesses compliquées à chaque fois, ce diabète est venu rallonger la longue liste de mes maux… J’ai finalement eu un accouchement par césarienne en urgence à 34 semaines, alors que j’étais hospitalisée depuis quelques semaines… Mon bébé a fait un arrêt respiratoire et a été réanimé, était-ce lié au diabète ? Les médecins ne m’ont jamais rien dit. Depuis la naissance, quand je mange trop sucré, je ne me sens pas bien… Et j’ai surtout pris conscience de devoir devenir plus sportive ! »

Pour en savoir plus

Le site de la Fédération Française des Diabétiques parle du diabète de grossesse, ici.

 

© photo Virginie Hamon photographe

Laetitia d'Hérouville

Mère de quatre adorables diablotins, passionnée de littérature ayant cohabité avec Oui-Oui, Tchoupi & co, Laetitia part à la rencontre des "héroïnes du quotidien", ces femmes qui élèvent leurs enfants avec une bonne dose d'humour, de patience, de courage, d'amour, de cris, de larmes et de joies indescriptibles !