Saignements pendant la grossesse : quand dois-je m’inquiéter ?

Saignements pendant la grossesse : quand dois-je m’inquiéter ?

La grossesse est, pour certaines femmes, une période de 9 mois jonchée de petites aventures quotidiennes. C’est une période de transition, de nouveautés pour certaines, de source d’angoisses pour d’autres.. Chacune réagit et vit sa grossesse différemment. Durant ces 9 mois, certaines contrariétés peuvent apparaître chez certaines d’entre vous mais quand et pourquoi dois-je vraiment m’inquiéter ?

A quoi peuvent correspondre les saignements ?

En début de grossesse

En début de grossesse, les saignements peuvent, le plus souvent, nous faire penser malheureusement à une fausse couche précoce. Ces arrêts spontanés de grossesse ne s’expliquent pas toujours et n’ont pas d’incidence sur les prochaines grossesses.

Lors de saignements au premier trimestre, une échographie sera réalisée pour s’assurer de la viabilité de l’embryon et éliminer le diagnostic de fausse couche.

Tout au long de la grossesse

Une autre raison des saignements (tout au long de la grossesse) peut être un décollement du placenta. Ce décollement peut se résorber et vous serez mise au repos pour ainsi poursuivre une grossesse de déroulement normal par la suite.

Si ce décollement est trop important, vous serez surveillée tout au long de la grossesse, et en fonction du terme, un déclenchement pourra être envisagé pour éviter tout risque supplémentaire

Tout au long de la grossesse, et plus particulièrement durant les échographies, le placenta est également surveillé. Il est possible que celui-ci ait une implantation particulière (appelé scientifiquement placenta praevia). Normalement, le placenta est inséré en haut (au fond de l’utérus) mais, dans ce cas il sera inséré sur le bas. Cette anomalie d’insertion augmente le risque de saignements et d’hémorragie, c’est pourquoi une surveillance supplémentaire sera nécessaire.

Il est alors important d’aller rapidement consulter en cas de saignements lorsque vous avez notion de cette anomalie d’insertion de votre placenta.

En fin de grossesse

  • Après un examen

Vous approchez vos derniers mois de grossesse et sortez d’un rendez-vous chez votre praticien pendant lequel celui-ci a examiné votre col. Il est possible que le soir ou le lendemain vous remarquiez des pertes de sang marron : pas d’inquiétude à avoir, votre col a été examiné et il a réagit à cet examen, il est donc normal de percevoir des traces de sang (le plus souvent du sang marron) durant ces 48 heures suivant cet examen.

  • Après un rapport

Après un rapport sexuel il est possible que vous retrouviez du sang en vous essuyant. Ce sont le plus souvent les muqueuses qui saignent. Pas de crainte et pas de raison d’aller consulter.

  • Le bouchon muqueux

En fin de grossesse, il se peut que vous perdiez le fameux bouchon muqueux : un mélange de glaire épaisse marron séro-sanglante qui se trouve entre les deux orifices du col de l’utérus. Aucune inquiétude à avoir, cela ne présage en rien un accouchement imminent. Il peut être secrété un mois avant l’accouchement comme le jour de votre accouchement. Il n’est pas annonciateur du travail.

Après l’accouchement  

  • Dans les deux heures en salle de naissance

Vous resterez encore deux heures en surveillance en salle de naissance après la naissance de votre bébé. Durant ces deux heures, la sage-femme viendra régulièrement vérifier la position et la tonicité de votre utérus et les saignements en provenant.

Pas de panique, il est normal de saigner après un accouchement, souvent plus que des règles en quantité.

  • La suite

Pendant 3, 4 jours après vitre accouchement les saignement seront rouges et abondants puis diminueront petit à petit au fil des jours jusqu’à disparaître à environ 7 jours post accouchement.

Quand dois-je m’inquiéter ?

Au final, à quel moment est-il important que j’aille consulter à la maternité ?

  • Si je m’aperçois de saignements rouge vif. Quelque soit le terme de la grossesse et la quantité perdue (sauf minime traces de sang en s’essuyant..), tout saignement rouge doit vous alerter et vous amener à aller consulter à la maternité
  • Si je saigne comme des règles
  • Si je m’aperçois de saignements rouge alors que je n’ai ni eu de rapport, ni d’examen du col récent
  • Si je m’aperçois de saignements rouge en ayant la notion que mon placenta est bas inséré ou qu’il recouvre mon col de l’utérus (notion connue en milieu de grossesse lors des échographies)
  • Si je m’aperçois de saignements séro-sanglants mélangés à du liquide : j’ai peut être rompu la poche des eaux (le liquide peut être mélangé à du sang)
  • Si j’ai des contractions douloureuses et que je saigne

Toutes ces raisons doivent vous amener à consulter aux urgences de la maternité. Bien souvent une cause est retrouvée et vous en ressortirez plus sereines. Ou alors vous resterez hospitalisée pour vous préparer à la plus belle des rencontres

Préférez venir consulter et repartir plutôt que de rester à la maison avec vos interrogations !

Photo ©Virginie Hamon pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

Les envies et dégoûts de grossesse

Grossesse  1kg par mois pendant 9 mois, en vrai ???!